Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Abderrahmane Sissako, président de la commission Aide aux cinémas du monde 2015

Le dispositif d’aide à la production Aide aux Cinémas du Monde (CNC/Institut français) est présidé, pour les commissions 2015, par Abderrahmane Sissako, réalisateur du très primé Timbuktu.
Abderrahmane Sissako est le président pour 2015 de la commission Aide aux Cinémas du Monde, qui soutient chaque année 40 à 60 projets de longs métrages réalisés par des cinéastes étrangers en coproduction avec la France.
 
Abderrahmane Sissako est accompagné de Gilles Duval, actuel président de l’association Memory ! Cinéma, et de Prune Engler, déléguée générale du Festival de la Rochelle, vice-présidents respectivement du 1er et du 2nd collège, et d’un ensemble de 10 membres. La commission a été nommée par Fleur Pellerin, ministre de la culture et de la communication.
 
Co-gérée par le CNC (Centre national du cinéma et de l’image animée) et l’Institut français, l’Aide aux Cinémas du Monde est ouverte aux longs métrages de fiction, d’animation ou de documentaire de création. Depuis sa mise en place, ce sont 156 projets de films qui ont été aidés – dont 94 issus de pays du Sud et émergents. En 2015, un nombre record de 17 films soutenus par l’Aide aux Cinémas du Monde ont été sélectionnés dans les différentes sections du Festival de Cannes. 5 d'entre eux ont été primés.
 
 

Abderrahmane Sissako

Le cinéaste mauritanien, récompensé aux Césars pour son film Timbuktu, a commencé son parcours de cinéaste en 1983, à Moscou, où il intègre le VGIK, l'Institut fédéral d'État du cinéma. En 1998, dans le cadre de la collection Arte « 2000 vu par? », il tourne La Vie sur Terre, dans lequel il interprète lui-même un cinéaste vivant en France qui, à la veille de l'an 2000, part pour Sokolo, le village malien où vit son père. En 2002, A. Sissako réalise en Mauritanie Heremakono - En attendant le bonheur qui aborde l'exil et les rapports entre l'Afrique et l'Occident. Sélectionné dans nombre de festivals internationaux et notamment à Cannes où il obtient le prix de la critique internationale, le film reçoit également l'Étalon de Yennenga du Fespaco de Ouagadougou. En 2006, il tourne Bamako, où il met en scène le procès des institutions internationales face aux injustices que subit l'Afrique.
 
 

Composition de la commission 2015

 
Président : Abderrahmane Sissako
 
1er collège (1ers et 2es films)
Vice-président : Gilles Duval, ancien délégué général de la fondation Groupama Gan pour le cinéma, aujourd’hui président de Memory Cinéma, association qui concourt à la préservation et la diffusion du cinéma de patrimoine dans le monde (éditions au Cambodge, au Myanmar, etc.)
 
  • Sarah Chazelle, distributrice, Jour2fête (membre suppléante de la commission en 2014)
  • Clément Duboin, producteur, Urban Factory
  • Sepideh Farsi, réalisatrice iranienne (son film Red Rose a été soutenu par l’Aide aux Cinémas du Monde)
  • Michèle Levieux, critique cinéma, L’Humanité
  • Christophe Leparc, secrétaire général de la Quinzaine des réalisateurs
 
2e collège (3es films et au-delà)
Vice-présidente : Prune Engler, déléguée générale du Festival international du film de La Rochelle (depuis 2001)
 
  • Laurent Danielou, producteur et exportateur, Loco Films
  • Didar Domehri, productrice, Full House & Maneki Films
  • Xavier Leherpeur, critique, CinéTéléObs
  • Laurence Petit, distributrice, Haut et Court
  • Wassyla Tamzali, écrivaine
 
Suppléants
  • Daniel Burlac
  • Lucile de Calan
  • Rémy Chevrin
  • Francesca Feder
  • Marie Gutmann
  • Olivier Hadouchi
  • Marc Irmer
  • Florent Mangeot
  • Eva Morsch Kihn
  • Judith Nora
  • Emmanuel Salinger
  • Jérome Soubeyrand
 
 

Résultats des commissions 2015


Photo : Abderrahmane Sissako sur le tournage de Timbuktu © DR