Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Danse l'Afrique danse ! à Saint-Louis-du-Sénégal

Après Tunis et Yaoundé, Danse l'Afrique danse ! s'est installée à Saint-Louis-du-Sénégal dans le cadre du festival Duo Solo Danse.
 
Du 3 au 7 juin 2015, Duo Solo Danse, festival international de danse contemporaine qui se tient chaque année au mois de juin à Saint-Louis du Sénégal, a accueilli la 3e plateforme Danse l’Afrique danse ! Cette plateforme a permis de découvrir en avant-première les chorégraphes et la création émergente de toute la région : le Sénégal, mais aussi le Mali, le Tchad, le Bénin, la Côte d’Ivoire et la Mauritanie.
 
Accompagnés par le programme de résidence d’écriture chorégraphique Danse l’Afrique danse !, quatre lauréats 2015 ont présenté leur travail lors de la plateforme : Momar Ndiaye (Sénégal), la Compagnie Yefihmoa (Côte d’Ivoire), Adonis Nebie (Burkina Faso) pour un duo et Yaya Sarria (Tchad) pour un solo. Nuit blanche à Ouagadougou, de Serge-Aimé Coulibaly, qui tournait en Afrique et en Allemagne, a également été présentée le 6 juin dans le cadre du festival.
 
Depuis sa création en 2008, Duo Solo Danse est un tremplin pour les talents nationaux et internationaux et offre un cadre d'échanges et de rencontres entre artistes, chorégraphes, professionnels et public de différents horizons.
 
Après Saint-Louis, la prochaine plateforme soutenue par Danse l’Afrique danse ! se tiendra dans le cadre du Festival Kinani à Maputo au Mozambique, du 16 au 20 octobre 2015.
 
Danse l’Afrique danse ! s’inscrit dans le cadre du programme Afrique et Caraïbes en créations.
 
 

Les quatre artistes présents à Saint-Louis à la suite de leur résidence

  • Momar Ndiaye (Sénégal), en résidence aux Studios Kabako en République démocratique du Congo (Mai 2015), sous le regard de Faustin Linyekula

Momar Ndiaye débute la danse par la danse de rue, membre fondateur du groupe Jappo de Ouakam il est plusieurs fois finaliste des Oscars des vacances programme télévisuel sénégalais. En 2008, il rencontre Andréya Ouamba qui change sa vision de la danse. Il part se former au Maroc et rencontre Salia Sanou, Martin Kravitz et Sidi Graoui. La même année, il fait un stage dans le cadre du festival Dialogue de Corps au Burkina Faso avec Marc Thompkins et Vincent Mantsoe. En 2009-2010, il suit la formation du programme Aex-corps à Dakar. Il danse dans la création d’Andreya Ouamba Sueurs des Ombres qui tourne en Europe et en Afrique. En 2011, il danse dans la pièce de Keith Hennessy Negotiate aux États-Unis. En 2012, il reçoit la bourse Dance Web dans le cadre d’Impulstanz en Autriche. Il poursuit aujourd’hui ces études à l’université d’Illinois aux États-Unis. Parmi ses dernières créations, Affranchi (2010), Me and My Space (trio, 2012), Me and My Space (duo, 2013), Trajet (solo, 2014).
 
  • Compagnie Yefihmoa (Côte d’Ivoire), en résidence à Donko Seko au Mali (mai 2015), sous le regard de Kettly Noel

La Cie Yefihmoa est composée de Noah Konan Allui Léonce et Ouattara Sanga. Révélation du festival « Un pas vers l’avant » en 2013. Leur création Voilà ça est présentée en 2014 au « Danse Raw » du Goethe Institut à Abidjan puis au festival « Afrikurban’Art », ainsi qu ‘au festival « Un pas vers l’avant 2014 » et au festival « Dense Bamako dense » au Mali. Lors de leur parcours, ils ont participés à différents ateliers avec des chorégraphes comme Alioune Diagne, Aly Karembé, Ange Aoussou, Germaine Acogny, Gabi Glinz…
 
  • Adonis Nébié (Burkina Faso), en résidence AEx-Corps à Dakar au Sénégal (Mai 2015) sous le regard d’Andréya Ouamba et de Salia Sanou

Danseur et chorégraphe Burkinabé, Adonis Nébié intègre la Compagnie Teguerer en 2001. À la disparition de Souleymane Porgo, il poursuit le travail de la compagnie rebaptisé « Teguerer Danse ». Formé par la chorégraphe Irène Tassembedo depuis 2004, il intègre sa compagnie et danse dans Souffles , Carmen , Sacre du tempo et Allah Garibou. Il suit différentes formations avec des chorégraphes tel que Salia Sanou, Seydou Boro, Vincent Montsoe, Opiyo Okach, Gregory Maqoma, Vim Vandekeybus, Nora Chipaumire, Patrick Acogny et Germaine Acogny à l’École des sables. Depuis 2011, il est interprète pour la « Cie Fasodansethéâtre » du chorégraphe Serge-Aimée Coulibaly dans les pièces Kokhuma 7 degré sud et Nuit blanche. Avec Teguerer Danse, il crée À suivre sélectionnée au 8eme concours des rencontres chorégraphiques Danse l’Afrique danse ! à Bamako en 2010, ainsi que le solo Looser présenté au festival Dialogues de Corps en 2012 et la pièce Me-Tisser dans le cadre de la Biennale de danse de Lyon en 2014.
 
  • Yaya SARRIA (Tchad), en résidence AEx-Corps à Dakar au Sénégal (Mai 2015) sous le regard d’Andréya Ouamba et de Salia Sanou

Né en 1983 à N’Djamena au Tchad, Yaya Sarria, danseur et chorégraphe, a créé une démarche singulière entre danse traditionnelle et vocabulaire contemporain. En 1998, il intègre la compagnie « Les Jeunes Tréteaux du Tchad », première compagnie de danse contemporaine du pays. En 2008, il fonde sa propre compagnie : « Sabot du vent ». Son premier solo, Les éternels soucis, a fait l’objet de plusieurs représentations en Afrique (Gabon, Cameroun, Nigeria, Bénin). Il a aussi créé Défunts (2012), une pièce pour quatre danseurs, Ichan (2013) et Les Déplacés (2013). À N’Djamena, il co-organise le festival international de danse « Souar –Souar ».
 
 
Duo Solo Danse est organisée par la Compagnie Diagn'Art, avec le concours de l'Institut français, en partenariat avec Total.
 
 
 
 
 
 
partenaire officiel de Danse l'Afrique danse !
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Images
  •    
  •   Adonis Nébié  
  •   "Toxu toxu" de Momar Ndiaye, présenté lors de Duo Solo Danse  
  •   "Voilà ça", dernière création de la Cie Yefihmoa  
  •   Yaya Sarria