Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Diabolus in Musica aux Etats-Unis et au Canada

L’ensemble Diabolus in Musica se rend aux États-Unis et pour la première fois au Canada du 8 au 22 octobre 2017, avec le soutien de l’Institut français et de la région Centre-Val de Loire.
Depuis ses débuts, l’ensemble Diabolus In Musica se consacre aux répertoires français du Moyen Âge. L’ensemble est constitué d’une équipe de chanteurs et instrumentistes fidèles regroupés autour d’Antoine Guerber, profondément investis dans les répertoires exigeants des musiques médiévales avec deux grandes spécialités, les chansons des trouvères et les polyphonies à voix d’hommes, du XIIe siècle jusqu’à la Renaissance.
 

Le programme : « Cantores – La chapelle des Papes d’Avignon » (creation 2016)

Le triomphe de la polyphonie au sein de la chapelle papale d’Avignon au XIVe siècle. Messe à 3 voix, motets (Philippe de Vitry, anonymes), messe à 4 voix illustrent « l’Ars Nova », c’est à dire les audacieux nouveaux styles musicaux de ce siècle si novateur…
Pendant un peu moins d’un siècle, le monde chrétien eut les yeux tournés vers Avignon, car des papes français y résidèrent à partir de 1309. Ses richesses, ses fastes, ses lieux de pouvoir y ont attiré les rois, les princes et les plus grands artistes du siècle. Au sein de la Curie, “la chapelle papale” est une institution rassemblant désormais les meilleurs chantres et compositeurs du monde occidental, que le pape n’hésite pas à recruter dans les grandes cathédrales ou cours princières, venant souvent du nord de la France. Les talents de ces “cantores” vont s’exercer dans le nouveau genre de la messe polyphonique et dans le formidable terrain d’expérimentation qu’est le motet, faisant triompher de façon éclatante la polyphonie et les audacieuses nouveautés stylistiques de l’Ars Nova.Le programme est un parcours parmi les grands manuscrits nés dans la sphère avignonnaise et comporte de nombreuses pièces qui n'ont plus été chantées depuis le XIVe siècle. Antoine Guerber a puisé parmi ces nombreuses œuvres pour reconstituer deux messes polyphoniques complètes, l’une à 4 voix, l’autre à 3 voix. Quelques motets – pour la plupart inédits –  viennent compléter le programme, dont l’incontournable Petre Clemens, tiré du Roman de Fauvel de Philippe de Vitry.
 
 
8 octobre 2017 – Seattle (Etats-Unis) - Saint James Cathedral - 20h30
13 octobre 2017 – Vancouver (Canada) – Christ Church Cathedral – 20h
14 octobre 2017 – Victoria (Canada) – Alix Goolden Hall – 20h
15 octobre 2017 – San Diego (Etats-Unis) – St. James by-the-sea – 19h30
20 octobre 2017 – Calgary (Canada) – Christ Church Elbow Park – 20h
22 octobre 2017 – Providence (Etats-Unis) – RISD Museum – 17h30
 
 
Images
  •   Cantores © Benjamin Dubuis