Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Festival Croisements en Chine, 8e édition

Le festival Croisements fête sa 8e édition en 2013. Créé à l’issue des Années croisées France-Chine (2003-2005), à la demande du Président de la République française et du Président de la République populaire de Chine, le festival Croisements est devenu le plus grand festival culturel français à l’étranger et le plus grand festival culturel étranger en Chine.
D’avril à juin, il propose une programmation dans toute la Chine continentale (hors Hong et Macao qui accueille Le French May) et dans toutes les disciplines artistiques : cinéma, théâtre, danse, musique, peinture, photographie, littérature, cirque, arts de la rue, etc. Il présente le dynamisme et la créativité des scènes artistiques et intellectuelles françaises en Chine.
 
Le festival Croisements est aussi la vitrine des industries créatives et culturelles françaises, et des coproductions culturelles franco-chinoises. Il inclut par ailleurs des programmes de formation, des ateliers et des séminaires à destination des étudiants et des professionnels de la culture.
 
Le festival Croisements cette année présente 77 événements soit 160 représentations dans 23 villes qui sont Pékin, Tianjin, Harbin, Dalian, Xi’an, Shenzhen, Shunde, Canton, Zhongshan, Wuhan, Shanghai, Hangzhou, Nankin, Chengdu, Kunming, Chongqing, Changsha, Guiyang, Lijiang, Dali, Xinxiang, Zhuhai et Wuzhen.
 
 

Les principaux événements du festival Croisements

  • Le nouveau cirque réutilise les techniques traditionnelles du cirque avec des approches artistiques innovantes : La compagnie Sens dessus dessous présente un spectacle de jonglerie extraordinaire, « Linéa », à Pékin et Canton. La compagnie BP Zoom fait évoluer le clown d’aujourd’hui avec « Mélange 2 temps » à Canton, Pékin et Shanghai.
 
  • La danse contemporaine est également au rendez-vous : Le spectacle envoutant « Yo Gee Ti», du chorégraphe Mourad Merzouki, né d’une collaboration entre danseurs taiwanais et français, se produit à Pékin, Shanghai et Shenzhen. Le spectacle « Feng shui », né d’une résidence du chorégraphe français Mohamed Rouabah, présente un travail avec les danseurs de la compagnie Dangster de Kunming à Chengdu, Chongqing et à Kunming
 
  • La danse classique : Chaque année, le Ballet central de Chine invite un chorégraphe français à travailler avec ses danseurs. En 2013, Nicolas Paul adapte sa pièce « Réplique » avec les danseurs du Ballet central à Pékin.
 
  • Le théâtre : Dans un lieu insolite avec « Une chambre en ville », spectacle dans lequel les comédiens du collectif de la Comédie de Valence investissent les chambres d’un hôtel à Pékin pour y jouer des pièces intimistes et surprenantes. La comédienne, metteuse en scène, Magali Léris, rencontre les élèves de l’Académie centrale de théâtre pour une mise en scène d’extraits de cinq pièces françaises, à Pékin.
 
  • Le cinéma : Le 10e panorama du cinéma français a lieu dans le cadre du festival du film de Pékin avec, à l’honneur, le film « Amour » de Mickael Haneke, palme d'or du Festival de Cannes 2012. Le Panorama est aussi présenté à Wuhan, Shenzhen, Chengdu, Xi'an et Nankin.
 
  • Les nouveaux médias : Avec les « Hommes debout », la compagnie AADN présente une série de mannequins issus d’une résidence d’un mois en Chine, équipés d’un système électronique qui leur permet d’interagir avec le public à Pékin, Zhongshan, Shanghai et Wuhan. Le spectacle « Pause » permet au public de ressentir les vibrations musicales lors d’un concert inédit à Pékin, Canton et Wuhan.
 
  • Les arts visuels A Pékin, après trois ans de collaboration fructueuse avec le festival de photographie d’Arles et le Caochangdi Photospring, un nouveau volet exclusivement centré sur la photographie française avec l’exposition « Un regard sur la jeune création française - Neuf artistes dipômés de l'Ecole Nationale Supérieure de la Photographie, Arles ». Une grande exposition sur l’influence de Marcel Duchamp sur les artistes contemporains chinois, avec, en miniature, plusieurs œuvres du maître, à Pékin. A Shanghaï « Du geste au langage », une exposition qui  offre une réflexion sur le lien entre l’art et l’écriture, en Chine et en Occident.
 
  • La littérature : Des lectures d’auteurs célèbres dans des lieux insolites de Pékin et Shanghai avec « Les nuits illuminées et sans limites de la lecture ».
 
  • Et toutes les musiques :
    • Le chef d’orchestre Philippe Jordan, directeur musical de l’Opéra national de Paris, dirigera l’Orchestre national symphonique de Chine à Pékin.
    • La 3ème saison de musique baroque en Chine est proposée à Pékin et Wuhan. Elle accueille des ensembles français prestigieux comme Le Banquet Céleste ou L’Eventail et les Folies françoises.
    • La tournée de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse à Pékin, Shanghai, Tianjin et Wuhan.
    • Un concert du jazzman Eric Legnini en tournée à Pékin, Shanghai et Canton.
    • La fête de la musique, cette année à Canton, Chengdu, Pékin, Shanghai et Wuhan  présente la musique décapante des  Girls in Hawai, Fowatile, April Shower, Lisa Portelli.
    • Les musiques actuelles sont représentées par les groupes Pony Pony Run Run, Manceau, The Agency, et Sydney Valette lors des festivals du 1er mai (Midi Festival et Strawberry Festival à Pékin et Shanghai, Zebra Festival à Chengdu), par Karen Ann en tournée à Pékin, Shenzhen, Canton, Wuhan et Shanghai, et par Les Tambours du Bronx à Pékin et Shanghai.« Le concert de dessins » : Inédit en Chine, c'est un concert de bandes dessinées qui véhicule le mélange des cultures et des disciplines. Il se produit à Canton et à Shenzhen.
 
 
 
 
 
 
Images
  •   Affiche du Festival Croisements 2013  
  •   © DR  
  •   BP Zoom © DR  
  •   « Yo Gee Ti» de Mourad Merzouki © Michel Cavalca  
  •   Pauline Fargue "Nul jour sans une ligne", 2012 © DR