Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Focus musique ancienne

 Du 27 septembre au 1er octobre 2017, l’Institut français organise son premier Focus consacré à la musique ancienne. Trente professionnels internationaux, issus d’une vingtaine de pays, seront conviés pour un parcours de repérage d’ensembles français qui les mènera à Versailles, Lyon et Ambronay. Ce parcours mobilise les principaux partenaires du secteur.
Les Focus de l’Institut français sont des dispositifs développés dans les domaines du spectacle vivant, des musiques et des arts visuels. Ils consistent à réunir pendant quelques jours, autour d’un programme artistique dédié, des professionnels invités par le réseau culturel français à l’étranger. Ils ont pour objet de faciliter le repérage des scènes artistiques françaises et d’encourager leur diffusion dans le monde. Ils permettent également de mettre en relation les professionnels d’un secteur. 80% des programmateurs internationaux conviés programment dans la saison qui suit des artistes français repérés à cette occasion.
 
9 concerts, 4 auditions, 2 séances de speed-meetings, et plusieurs temps d’échanges artistiques
 
Le parcours débutera le mercredi 27 septembre, par une soirée d’ouverture organisée en partenariat avec le Château de Versailles, avec la participation des Pages et des Chantres du Centre de musique baroque de Versailles. La matinée du jeudi 28 septembre sera consacrée à la visite du Centre de musique baroque de Versailles, qui présentera ses activités et ses projets. Le parcours se poursuivra à l’Auditorium de Lyon le 29 septembre : speed-meetings avec des ensembles français, réunion d’échanges artistiques avec des programmateurs français. Dans la soirée, les programmateurs internationaux seront conviés à une audition de la classe de musique ancienne du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon : l’occasion de découvrir quatre jeunes ensembles qui terminent actuellement leur formation. Le Focus s’achèvera les 30 septembre et 1er octobre, dans le cadre du Festival d’Ambronay, où les programmateurs pourront notamment entendre l’Ensemble Correspondances, Les Surprises, et Canticum Novum. Des réunions régionales contribueront également à fédérer les programmateurs internationaux autour d’invitations communes d’artistes français dans les saisons à venir.
 
 
Mettre en avant une nouvelle génération de musiciens
 
Une nouvelle génération de musiciens arrive dans les salles de concerts depuis quelques années. Ces musiciens ont baigné toute leur enfance dans les interprétations sur instruments d’époque des pionniers tels que William Christie, Jean-Claude Malgoire, Nikolaus Harnoncourt…  Ils ont été formés dans des classes de musique ancienne, en France, en Allemagne ou aux Pays-Bas. Ils restituent leur vision du répertoire ancien, une vision historiquement informée et résolument moderne, qui se nourrit à la fois de connaissances scientifiques de plus en plus poussées, et des nouvelles formes, notamment scéniques, qui sont présentées sur les scènes internationales. C’est cette nouvelle génération d’interprètes, encore peu identifiée à l’international, que l’Institut français souhaite mettre en avant à l’occasion de ce Focus.
 
 
Mobiliser les principaux partenaires du secteur
 
Comme pour les autres Focus, l’Institut français a rassemblé autour de ce parcours les principaux partenaires du secteur français de la musique ancienne. Le Focus est organisé en partenariat avec le Château de Versailles, le Centre de musique baroque de Versailles, l’Auditorium de Lyon, le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon, et le Festival d’Ambronay, et avec le soutien de la région Auvergne Rhône-Alpes et de la Ville de Lyon. La FEVIS, le REMA-EEMN et le Bureau Export sont également partenaires. Le réseau culturel français a été sollicité pour identifier les programmateurs internationaux, et aider au financement de leur venue en France.
 
 
En savoir + sur Focus