Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Formation régionale sur le bilingue à Belgrade

« TICE et enseignement des sciences en français » et « Monter, animer et pérenniser un projet pédagogique et/ou de mobilité à l’international » : voici les deux ateliers de formation proposés aux enseignants de français et de disciplines non linguistiques lors du séminaire bilingue organisé à Belgrade les 29 et 30 mars 2012. 
Un séminaire ouvert aux enseignants d’Arménie, Albanie, Bosnie-Herzégovine, Belarus, Bulgarie, Croatie, Hongrie, Lituanie, Macédoine, Moldavie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Russie, Slovaquie, Turquie, Ukraine et Serbie, organisé par l’Institut français de Belgrade, avec le soutien de l’Institut français de Paris.
 
Autres séminaires bilingues :
  • « Rencontres sur l’enseignement bilingue », Paris, Institut français, 5 et 6 avril 2012
  •  « Former des concepteurs de ressources numériques pour l'enseignement bilingue », Sèvres, CIEP, 9-11 mai 2012
 
Contact :
 
 
Programme détaillé
 
Atelier 1 : « Les TICE et l'enseignement des sciences en français »
 
Formatrice : Elodie Ressouches (Formations Fle)
Spécialiste de l'utilisation du multimédia et des ressources en ligne dans l'enseignement du FLE, Elodie Ressouches assure des formations sur les aspects pédagogiques et techniques d'activités de classe innovantes ainsi que sur l’utilisation des TBI (tableaux blancs interactifs).
 
1. Enrichir ses cours avec des supports multimédia francophones
Séquence de navigation guidée basée sur le site Internet d'accompagnement de l'atelier.
- présentation de sites éducatifs traitant des sciences (espaces pédagogiques ainsi que actualité des sciences, imagiers, films d'animation éducatifs...),
- découverte par discipline et en autonomie d'une sélection de supports interactifs (ex. : « Les cycles de l'eau », « Le corps humain », « Tectonique des plaques », « Les symétries », « Convertir des fractions en décimales », « pH »).
 
2. Exploiter des supports multimédia francophones en cours
Séquence de travaux de groupes basée sur les ressources découvertes lors de la séquence 1.
- méthodologie de l'intégration au cours de ressources multimédia,
- pistes d'exploitation des exemples vus au cours de la séquence 1.
 
3. Produire des contenus multimédia sur des thématiques scientifiques
Séquence de travaux pratiques de groupes basés sur des exemples de réalisations d'apprenants.
Au choix :
- rédaction et publication d'un article sur une encyclopédie participative destinée aux jeunes,
- réalisation d'un diaporama / d'une vidéo montrant une manipulation de laboratoire,
- création d'une émission sonore à propos d'un animal ou d'un végétal « mystère »...
 
4. Envisager la création d'un projet pédagogique télécollaboratif autour des sciences
- publication sur Internet des productions multimédia réalisées dans la séquence 3,
- présentation de projets internationaux réalisés en télécollaboration (ex. : « L'eau en partage », « Sur les pas d'Eratosthène : mesurer le tour de la Terre »).
 
Bilan et évaluation de l'atelier
Questionnaire en ligne.
 
 
Atelier 2 : « Elaborer, animer et valoriser un projet d’échanges »
 
Formatrice : Annick Bonnet (CIEP)
Spécialiste de l’EMILE (Enseignement d’une Matière par l’Intégration d’une Langue étrangère), Annick Bonnet coordonne le projet multilatéral SAEL dédié aux sites d’accompagnement pour les enseignants de langue. Elle mène actuellement une étude européenne sur l’impact des partenariats scolaires Comenius.
 
1. Définir son projet
Avant de se lancer dans la mise en œuvre de projets ambitieux, il est important d’identifier les objectifs, les compétences visées, l’ampleur et le contexte dans lequel s’inscrit un projet de mobilité. Cette réflexion s’appuiera sur une typologie des projets de mobilité.
 
2. Identifier des partenaires
Identifier le(s) bon(s) partenaire(s) du projet est essentiel pour sa réussite. Les participants effectueront une simulation de recherche sur plusieurs bases européennes et rédigeront une annonce pour trouver sur eTwinning des partenaires pour leur projet. Une réflexion sera menée avec l’ensemble des participants pour identifier d’autres méthodes et d’autres bases de recherche de partenaires.
 
3. Trouver des financements : quelles stratégies adopter ?
Une courte présentation des financements à l’échelle européenne, nationale et régionale sera prolongée par une mise en commun autour des stratégies à adopter pour obtenir des subventions.
 
4. Rédiger et planifier son projet de mobilité
Un projet même court ne s’improvise pas ! Les participants réfléchiront à la manière de planifier leur projet de mobilité en tenant compte de l’apport et des contraintes des différents partenaires. La notion de cycle de projet sera abordée ; l’accent sera mis sur les activités du projet et sur la manière dont les classes peuvent interagir pour construire un projet commun.
 
5. Savoir communiquer
La communication est un élément décisif pour le montage et le bon déroulement d’un projet de partenariat. De petits ateliers mettront en situation les participants afin de trouver des solutions pour améliorer la communication interne au projet. Les participants réfléchiront également à la manière de concevoir leur communication externe à partir d’exemples tirés de sites Internet de projets.
 
6. Évaluer et valoriser son projet
L’évaluation du projet et la valorisation sont souvent les aspects les plus négligés des projets de mobilité. Or ce sont des éléments clé pour mettre en œuvre des partenariats durables, gagner en visibilité et obtenir de nouveaux financements.