Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Francfort en français : visite du président Joachim Gauck à Paris

Les 25 et 26 janvier derniers, le Président de la République fédérale d’Allemagne, Joachim Gauck, est venu à Paris sur une initiative d’Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française. Une visite inscrite dans le cadre de l’invitation d’honneur de la France à la Foire du livre de Francfort 2017.
En cette année 2017, forte pour l’amitié franco-allemande, la France est l'invitée à la Foire du Livre de Francfort (du 11 au 15 octobre) et organise à cette occasion une Année culturelle en Allemagne.
 
Invité par l’Académie française puis par la Sorbonne, le Président de la République Fédéral d’Allemagne, Joachim Gauck a effectué en France l’une des toutes dernières visites à l’étranger de son mandat. Il a marqué son attachement à notre pays, notamment lors de son entretien avec le Président de la République et dans son discours dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, ainsi que sa préoccupation pour l’avenir de l’Europe mais aussi sa confiance compte tenu de la richesse culturelle du continent comme de la force du lien franco-allemand. Joachim Gauck n’a pas caché son émotion à chacune des étapes de ce séjour très particulier.
 

La force culturelle de l'Europe

Le président Joachim Gauck a ainsi rencontré le président François Hollande le 25 janvier avant d’être fait Docteur Honoris Causa à la Sorbonne le 26 janvier au matin. La réception du Président fédéral dans le grand amphithéâtre de l’université, devant un public composé de nombreux élèves des filières Abibac et étudiants, a été marquée à la fois par une grande solennité (des dizaines d’universitaires parisiens présents, en toge, les deux hymnes chantés magnifiquement par le chœur de la Sorbonne), une vraie convivialité dans l’accueil par le recteur Gilles Pecout (qui a rappelé les années de l’allemand à Paris et du français à Berlin – occasion de son récent séjour dans la capitale allemande) comme dans l’éloge dressé par le Président Jobert, et une profondeur resituant la difficile actualité européenne et internationale dans son contexte historique.
 
Ce dernier aspect fut notamment au cœur du remarquable discours prononcé par Joachim Gauck après qu’il ait reçu la médaille du rectorat et ait été fait docteur honoris causa par l’université. Filant la métaphore d’une promenade culturelle dans le Quartier Latin et l’île de la Cité, le Président fédéral a souligné à la fois ce que représentait Paris – la capitale de la culture de l’Europe – pour les Allemands de sa génération, et l’ancienneté de l’Europe des intellectuels. La grande promesse européenne qui avait brillé après 1945 puis 1989 semblait pâlir aujourd’hui mais il fallait se rappeler la force de l’ossature culturelle qui portait l’Europe. Une valeur fondamentale de cet héritage était l’amour de la vérité, à laquelle s’oppose la conception « post-factuelle ».
 
 
Video : Le Président Gauck fait Docteur Honoris Causa © Université Paris-Sorbonne
 
 
Le Président Gauck a ensuite été reçu à l’Académie Française l’après-midi, sur invitation de Madame Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie Française, lors de la séance de travail hebdomadaire du jeudi. À cette occasion, Joachim Gauck a été invité à commenter la définition donnée par la dernière version du dictionnaire du mot « romantisme ».
 
Intervenant au début de l’année culturelle française en Allemagne, qui trouvera son point d’orgue en octobre à la Foire du Livre de Francfort, cette visite vient souligner l’importance de l’éducation – en particulier l’enseignement des langues – des savoirs et des activités créatrices, comme l’une des bases essentielles du lien franco-allemand et du projet européen.
 

Rendez-vous sur le site dédié à la France à Francfort en 2017
Suivez la France à Francfort sur les réseaux sociaux : Facebook et Twitter 
 
Photo © Olivier Jacquet