Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Le chorégraphe Aguibou Sanou en résidence à Pantin

Lauréat du programme de résidences Visas pour la création, le chorégraphe bukinabé Aguibou Bougobali Sanou est en résidence au Centre national de la danse de Pantin. Une restitution de son travail sera présentée le 5 novembre 2014.
 
Le chorégraphe bukinabé Aguibou Bougobali Sanou est en résidence au Centre national de la danse de Pantin jusqu’au 13 novembre 2014. L’occasion pour lui de finaliser son solo Kounfetaga.
 
Kounfetaga (« errance » en bambara) se base sur une question simple : « Que t’est-il arrivé de pire dans la vie ? » De là, le chorégraphe puise dans sa propre expérience la trame chorégraphique et s’appuie sur la douloureuse expérience du décès d’un enfant de 4 ans suite au choix du médecin de poursuivre une grève pour augmentation de salaire plutôt que de se consacrer à la guérison de son patient.  
 
Kounfetaga, c’est aussi une réflexion sur la condition humaine et un clin d’œil aux victimes des désastres (l’île de Lampedusa, tsunami, catastrophe de Fukushima, etc.) La pièce exploite ainsi les pulsions dévastatrices qui peuvent nous diriger à certains moments difficiles de notre vie.
 
La résidence à Pantin fait suite à une première réflexion menée en 2012 au Centre national de la danse dans le cadre d’une formation professionnelle, puis poursuivie lors d'une résidence de deux mois à Bangalore, en Inde – Facets Choreographers Residency – qui lui a permis de présenter un extrait de son travail lors de l’Attakkalari Biennial. Son séjour doit lui permettre de finaliser sa pièce, prolongée de 20 minutes, et de développer son travail autour d’ateliers de documentations, de recherche de mouvements sur la thématique d’approche de l’errance et s’appuyer sur le regard extérieur de professionnels. Une restitution sera proposée le 5 novembre 2014 à 19h dans le studio 3 du Centre national de la danse.
 
Cette résidence s'inscrit dans le cadre du programme de résidence pour jeunes talents Visas pour la création. Il est destiné à des artistes résidant en Afrique ou dans la Caraïbe, qui souhaitent développer un projet précis de recherche ou de création en France ou dans un autre pays d'Afrique ou des Caraïbes.
 
 

Aguibou Bougobali Sanou

Issu d’une famille d’artistes, Aguibou Bougobali Sanou s’est lancé très jeune dans la danse suite à des études en communication, administration et informatique. Après trois ans d’école de théâtre basée sur la technique de Jacques Lecoq et une initiation en capoeira, il découvre la danse contemporaine avec Salia Sanou et Ousseni Sako de la compagnie Salia Ni Seydou, puis enchaîne des formations au Centre de développement chorégraphique La Termitière, au Centre national de la danse de Pantin ou au National Theatre de Séoul. « Laurel Medal » en danse d’improvisation au 3rd Delphic Game à Jeju en Corée du Sud en 2009, Aguibou crée son propre répertoire : Laada (2006), Color, colour (2009), AnHumanus (sélectionné pour Danse l’Afrique danse au Mali en 2010), Errance (2013) – médaille de bronze aux 7e Jeux de la Francophonie de Nice. Aguibou Bougobali Sanou dirige  aussi In-Out Dance Festival à Bobo-Dioulasso (Burkina Faso) et mène parallèlement une carrière d’acteur de cinéma et de conteur.
 
 
Kounfetaga
Musique originale composée par Cheick Tidiane Seck, Claire Northey et Armelle
 
 
 

Photo : Aguibou Sanou, résidence au Centre national de la danse (août 2014) © Darshan Manakkal
 
Images
  •   Aguibou Sanou, résidence au Centre national de la danse (août 2014) © Darshan Manakkal  
  •   Aguibou Sanou, résidence au Centre national de la danse (août 2014) © Darshan Manakkal