Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

L’Institut français et le Palais de Tokyo à Chicago

Chicago accueille la première étape d'un programme inédit à l’international engagé par l’Institut français et le Palais de Tokyo, mettant en dialogue des artistes de la scène française avec une scène locale à l’occasion d’un grand rendez-vous international de l’art. 
Amenée à se développer sur trois ans, dans trois sites différents, la première étape de cette collaboration se déroule à Chicago, en lien avec la foire EXPO CHICAGO (13 – 17 septembre 2017) et la Biennale d’architecture (16 septembre – 31 décembre 2017)
Intitulé « Singing Stones » et ayant pour commissaire Katell Jaffrès, il s’agit d’une exposition collective en partenariat avec EXPO CHICAGO, en parallèle de la Biennale d’architecture de Chicago, avec le concours du DuSable Museum of African American History, de Mana Contemporary Chicago, de la Graham Foundation et des services culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis.
 
 

L’exposition « Singing Stones »

L’exposition, qui réunit treize artistes dont un designer au sein d’un bâtiment iconique de Chicago, explore les multiples relations entre l’art et l’architecture. Comment les artistes s’approprient-ils diverses méthodes propres à l’architecture ? Et comment, de manière singulière, celles-ci participent-elles de la construction d’une œuvre plastique traditionnellement affranchie de toute fonction utilitaire ?
L’exposition est présentée au sein d’un chef-d’œuvre architectural fortement ancré dans l’histoire de la ville, l’ancien bâtiment de la garde montée de Chicago, et dont
il s’agit de la première réouverture publique depuis de nombreuses années : la Roundhouse. Construit en 1881 par le célèbre cabinet d’architecture Burnham & Root (Daniel Burnham est notamment à l’origine du Plan de Chicago en 1909), le bâtiment se situe sur le campus du DuSable Museum of African American History.

Au cœur de cet édifice remarquable à l’espace singulier, l’exposition fait dialoguer de manière intime des productions inédites et des œuvres préexistantes. Quatre installations in situ, conçues et réalisées spéci quement pour l’occasion par certains des artistes invités - Wilfrid Almendra,
Thomas Teurlai et le collectif Floating Museum - en lien
avec l’enveloppe architecturale qui les accueille, ont cette particularité d’offrir un support aux œuvres d’autres artistes, tout en faisant elles-mêmes œuvre, à l’image des Proun Rooms d’El Lissitzky, ou encore de l’architecture étonnante conçue par Frederick Kiesler pour Art of this Century, la galerie d’art new yorkaise ouverte par Peggy Guggenheim en 1942. 
Accueillant en son sein une œuvre d’art produite par un autre artiste, chacune de ces quatre structures renvoie à un rapport d’ouverture à l’altérité et au monde.
L’œuvre de Thomas Teurlai explore l’invention de formes pour nos corps par un usage détourné de la technologie. Matérialisant l’idée de l’espace public en tant que lieu d’échanges culturels, l’installation du Floating Museum fait sienne l’énergie industrielle de l’œuvre qu’elle accueille, celle de Florian Pugnaire et David Raffini. Enfin, Wilfrid Almendra sculpte l’espace et la matière, créant une forme de circulation où le corps du visiteur active les espaces vides.
 
Artistes :
Wilfrid Almendra, Daniel G. Baird, Bouchra Khalili, Dorian Gaudin,
Lola Gonzàlez, Guillaume Leblon, FloAting museum, Florian Pugnaire & David Raffini, Andrew SchAchman, Cauleen smith, Thomas Teurlai, RaphAël ZarKa
 
 

Un partenariat inédit

 
Cette exposition se tient dans le contexte d’un programme hors les murs inédit engagé
 entre le Palais de Tokyo et l’Institut français sur la période 2017-2019 à l’international. Son principe est de présenter des artistes de la scène française en dialogue avec une scène locale à l’occasion d’un grand rendez-vous international de l’art tel qu’une biennale ou une foire. Amenée à se développer sur trois ans, dans trois sites différents, la première étape de cette collaboration se déroule à Chicago, en lien avec la foire EXPO CHICAGO (13 – 17 septembre 2017) et la Biennale d’architecture (16 septembre 2017 – 7 janvier 2018). Ce nouveau programme bénéficie du soutien de l’Institut français, des services culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis et du ministère de la Culture.
Ce projet prend également la forme d’un programme de résidence, en partenariat avec Mana Contemporary Chicago.
 
Depuis 2014, à la faveur d’un dialogue fructueux noué avec les équipes d’EXPO Chicago, à l’initiative de l’Institut français et des services culturels de l’Ambassade de France aux Etats-Unis, une relation privilégiée a été tissée par l’Institut français avec cette ville. De nombreuses collaborations ont ainsi essaimé :

  • développement de la présence française lors des dernières éditions d’EXPO Chicago et au sein de la première biennale d’Architecture

  • création de la « Méthode Room», programme de résidences pour artistes et commissaires français
dans le South Side de Chicago, imaginé et piloté par le commissaire Guillaume Désanges

  • mise en place d’un programme de résidences croisées entre le Hyde Park Art Center et le Centre Photographique de Douchy les Mines

  • résidence itinérante du photographe Nicolas Henri en collaboration avec le Musée DuSable, The Arts Palette
et plusieurs établissements scolaires du South Side de Chicago.
 
        
 
Images
  •    
  •   vue de l’espace de l’exposition The Roundhouse / The DuSable Museum of African American History