Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Mai 68 fête ses 50 ans à travers le monde

Pour marquer le 50e anniversaire des événements de Mai 68, l'Institut français présente dans plus de 60 pays l’exposition photographique « Au Cœur de Mai 68 », ainsi qu'un programme de films.

« AU CŒUR DE MAI 68 », PROJET PHOTOGRAPHIQUE INEDIT DE PHILIPPE GRAS  

 
L’Association des Amis de Philippe Gras, les Films des quatre planètes et l’Institut français organisent la circulation internationale de l’exposition « Au Cœur de Mai 68 » dans plus de 60 pays.
 
L’exposition se compose de deux modules entièrement inédits :
  • Un ensemble de 43 photographies prises pendant les événements de Mai 1968 par le photographe Philippe Gras et découvertes dans ses archives après sa disparition en 2007.
  • Une série de deux films documentaires intitulée “Mai 68, un étrange printemps”, réalisée par l’historien et cinéaste Dominique Beaux, qui présente pour l’essentiel les témoignages d’acteurs issus du monde politique, de la fonction publique et des unités de terrain.
Le reportage photographique de Philippe Gras se distingue de la documentation déjà connue, par la qualité artistique de ses images et le regard à la fois empathique et distancié porté sur les instants saisis. La série filmique de Dominique Beaux permet de relire les événements à travers le prisme de témoignages d’acteurs peu sollicités, mettant ainsi en valeur les forces et les faiblesses d’un ordre social vacillant.
 
Parmi les pays qui présentent ce projet en 2018 : l'Allemagne, le Brésil, le Canada, la Chine, le Danemark , l'Espagne, les Etats-Unis , le Japon, le Royaume-Uni (Londres, Manchester, Glasgow) et la Thaïlande.
 
 

Mai 68 / Mai 2018 : 50 ans déjà !

 
Pour fêter cet anniversaire, l’Institut français a composé un programme de films pour raconter ce mouvement, penser ce qu’il reste aujourd’hui de cette utopie et imaginer demain.
 
Partout dans le monde, le réseau culturel français et ses partenaires se sont attachés à célébrer ce moment si particulier de l’histoire de France : aux États-Unis à l’Alliance française de New York, au Metrograph, à l’Université de Chicago, en Espagne où le programme est repris par plusieurs partenaires dont les Filmoteca d’Andalousie et de Galice, la Fondation Bilbao Arte, plusieurs Instituts français, en Allemagne avec le Filmmuseum de Francfort, en Roumanie durant le festival du film français, au CinéLumière de Londres au Maroc dans le réseau des Instituts français, à Taiwan, au festival de Kaohsiung, en Corée à Séoul, à Pékin, mais aussi, en Uruguay de San José à Montevidéo, et toujours pour l’Amérique du Sud, à Bogota et à Buenos Aires...
 
Parmi les films les plus programmés : Mourir à trente ans de Romain Goupil où le cinéaste  trace le portrait de son ami Michel Recanati avec lequel il est monté sur  les barricades, Milou en mai de Louis Malle, où une famille est rattrapée par les événements, Le Fond de l’air est rouge, film emblématique de Chris Marker,  Usines Université Union « un film militant qui met en parallèle les mouvements de la rue et le travail de slogans et d'affiches… », Reprise de Hervé Leroux, où l’on voit des étudiants en cinéma filmant la reprise du travail aux Usines Wonder de Saint-Ouen.
 
 
 
Images
  •   Boulevard Saint-Michel © Philippe Gras  
  •   Cour de la Sorbonne © Philippe Gras  
  •   Quartier latin, nuit © Philippe Gras