Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Pavillon français à Venise : plus qu’un mois pour découvrir «Studio Venezia» de Xavier Veilhan

La 57e édition de la Biennale internationale d’art de Venise ferme ses portes le 26 novembre 2017. Il reste un mois pour découvrir le projet « Studio Venezia » de Xavier Veilhan dans le pavillon français !

« Studio Venezia », le pavillon musical de Xavier Veilhan

Depuis le mois de mai, Le Pavillon français de la Biennale de Venise est transformé par Xavier Veilhan et les commissaires du pavillon, Christian Marclay et Lionel Bovier, en un dispositif musical dans lequel des musiciens professionnels du monde entier interviennent pendant toute la durée de la manifestation.
Dans une grande installation immersive qui efface la lisibilité architecturale du Pavillon français (dessiné en 1912 par l’ingénieur vénitien Faust Finzi), sols, murs et plafonds s’entrechoquent et forment un paysage de bois et de tissu abritant un studio d’enregistrement opérationnel. Inspiré par des processus de construc- tion additifs et intuitifs, l’environnement évoque aussi bien le Merzbau de Kurt Schwitters que les éléments phoniques utilisés lors d’enregistrements.
De multiples instruments, intégrés au sein de la construction, permettent à des musiciens d’horizons et registres divers (du classique à l’électronique, en passant par la nouvelle musique de composition et le folklore) de travailler sur place, individuellement ou en collaboration. Ainsi, les visiteurs ne sont pas conviés à assister à des concerts, mais à écouter, regarder et devenir les témoins d’un matériel sonore en formation.
 
Studio Venezia est une situation, un atelier collectif engagé, à l’ère du numérique et de la dématérialisation de la musique, à rendre audibles les processus de construction qui sont à même de constituer notre perception et réactiver notre mémoire. C’est le terrain d’une expérience du « partage du sensible » où les visiteurs sont invités à vivre un moment fragile, comme, selon l’artiste, « lors des concerts de musique classique quand les musiciens s’accordent et que la musique n’est pas encore figée, pas encore écrite ni cristallisée ». Studio Venezia met en jeu une matière en devenir, vivante, comme un infra-langage com- préhensible par tous, capable de saisir le spectateur-auditeur, de lui inculquer une autre dimension, élargie à l’échelle du monde.
 
« J’ai imaginé un environnement total : une installation immersive renvoyant à l’univers du studio d’enregistrement et inspirée par l’œuvre pionnière de Kurt Schwitters, le Merzbau (1923-1937). Des musiciens de tous horizons sont conviés à activer cette sculpture- studio d’enregistrement qui devient alors le support de leurs créations pendant les sept mois de la Biennale. Le pavillon opère une fusion entre arts visuels et musique, ravivant des références allant du Bauhaus aux expériences du Black Mountain College en passant par Station to Station de Doug Aitken. » —Xavier Veilhan 
 
 

Les musiciens de « Studio Venezia »

Tout au long des 180 jours ouvrables de la Biennale, une centaine de musiciens de tous pays viennent à Venise pour travailler, réfléchir et jouer face à un public d’amateurs d’art qui n’est pas spécifiquement venu pour les écouter. Parmi eux, citons : 
Académie de l’Opéra de Paris - Farrah El Dibany & Federico Tibone
Aldo Aliprandi,
Karine Dumont, Johann Merrich, Jasna Velickovic / electronicgirls
Alessandro Bosetti
Alexander Hawkins
Alexandre Desplat
Alva Noto
Anne Imhof, Billy Bultheel, Eliza Douglas -
FAUST Recordings
Arnaud Fleurent-Didier & Dorothée de Koon
Avia

Caterina Barbieri Chevel,
Michele Braga & Wavefold
Chloé & Vassilena Serafimova
Christophe Chassol
Clémens Hourrière
 
 

« Studio Venezia », première étape d’un projet international

Dès la conception de son projet pour le Pavillon français, Xavier Veilhan a envisagé sa présentation à Venise non pas comme un point d’aboutissement mais comme la première étape d’une itinérance à l’international. Cette dynamique de circulation correspond pleinement à la philosophie de ce projet qui fonctionne, selon les mots de l’artiste, comme un « réflecteur musical ».
À l’écoute du contexte et du territoire où il s’installe, Xavier Veilhan invite les musiciens qui sont l’essence d’un pays ou d’une ville – comme ceux qui sont de passage pour quelques dates sur place et leur propose une expérience sonore ou musicale inédite au sein de l’environnement qu’il a conçu pour le pavillon. Ce principe se module et se colore différemment en fonction des contextes. Ainsi, à la faveur d’invitations de plusieurs partenaires en lien avec l’Institut français, Studio Venezia deviendra Studio Buenos Aires puis Studio Lisboa. En effet, le projet sera présenté en juin 2018 au CCK de Buenos Aires puis à l’automne au MAAT, le nouveau musée d’art, d’architecture et de technologie de Lisbonne.
 
 

A propos de Xavier Veilhan

Né en 1963, Xavier Veilhan vit et travaille à Paris. Son travail, déclinant sculpture, peinture, vidéo, photographie et installation, consiste à ressaisir le réel, notamment dans ses aspects biologiques et techniques, sous des formes archétypales, génériques ou prototypiques qui interrogent les modes de représentation historiques et contemporains.
Xavier Veilhan a réalisé de nombreuses expositions personnelles, au Musée d'Art Moderne de la Ville de Paris (1993), au CCC de Tours (1995), au Consortium de Dijon (1999), au Mamco de Genève (1999-2000), au Magasin de Grenoble (2000), au CCA Kitakyushu (2002), au Centre Pompidou de Paris (2004), au Musée d'Art Moderne et Contemporain de Strasbourg (2005), au Château de Versailles (2009)... Dès 2012, il a développé Architectones, une série d’interventions dans sept édifices modernistes. En 2014, il conçoit le Château de Rentilly. Il a réalisé en 2015 deux films qui prolongent ses explorations spatiales : Vent Moderne (La Villette) et Matching numbers (3e Scène, Opéra national de Paris). Cette même année, la double exposition Music (Galerie Perrotin, New York et Paris) rend hommage aux producteurs qui façonnent le son de notre époque.
 
 
En savoir + sur Studio Venezia
Images
  •   Xavier Veilhan, Studio Venezia (2017) Avec Chassol Pavillon français, Biennale di Venezia Photo © Adele Pozzali, IUAV, 2017 © Veilhan / ADAGP, Paris, 2017  
  •   Xavier Veilhan, Studio Venezia (2017) Avec Jonathan Fitoussi et Jean-Benoît Dunckel (Air) Pavillon français, Biennale di Venezia Photo © Jacopo La Forgia, IUAV, 2017 © Veilhan / ADAGP, Paris, 2017  
  •   Xavier Veilhan, Studio Venezia (2017) Avec Chloé Pavillon français, Biennale di Venezia Photo © Frankie Villa, IUAV, 2017 © Veilhan / ADAGP, Paris, 2017  
  •   Xavier Veilhan, Studio Venezia (2017) Avec Alessandro Bosetti Pavillon français, Biennale di Venezia Photo © Martina Pozzan, IUAV, 2017 © Veilhan / ADAGP, Paris, 2017  
  •   Xavier Veilhan, Studio Venezia (2017) Avec Quinze Quinze Pavillon français, Biennale di Venezia Photo © Lolla Marzi, IUAV, 2017 © Veilhan / ADAGP, Paris, 2017