Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Résidences américaines : lauréats 2015

Découvrez les 5 lauréats des Résidences américaines 2015.
 
Ouvert à l’ensemble du territoire américain, le programme de Résidences américaines (arts visuels et arts numériques) s’inscrit dans un partenariat avec une structure locale américaine identifiée par l’artiste.
 
Créé en 2014, ce programme vient en réponse aux demandes nombreuses des artistes français de séjourner aux États-Unis. Il a pour objectif de favoriser l’insertion professionnelle des plasticiens dans le milieu artistique américain et de générer des projets de collaboration au-delà de la résidence.
 

Lauréats 2015

  • Gaspard et Sandra BÉBIÉ-VALERIAN

Artistes engagés dans le champ des arts numériques, électroniques et médiatiques, Gaspard et Sandra Bébié-Valérian travaillent ensemble depuis 2003 sous l'entité Art-Act. Leurs pièces s'appuient sur le détournement des technologies et sur des interfaçages lowtech. Ils travaillent sur des questions sociétales, écologiques et politiques.
Projet de résidence
« What is rising » est un projet d’installation sonore et visuelle fondé sur une réflexion sur le séisme, l’accident, la transformation radicale d’un lieu, d’un environnement. À proximité de Dallas, la fréquence des tremblements de terre a brutalement augmenté à la suite des forages destinés à l’extraction de gaz de schiste.
Partenaire : Centraltrak, The University of Texas, Dallas 
Dates envisagées pour la résidence : novembre – décembre 2015
 
  • Julie BÉNA

Le travail de Julie Béna intègre régulièrement des dispositifs et des éléments scéniques empruntés à l’univers théâtral. Procédant par décalages, glissements, déplacements, elle détourne des images et des objets du quotidien qui deviennent peu à peu les sujets de multiples fictions et narrations poétiques.
Projet de résidence
Acte 3 de « Have you seen Pantopon Rose ? », sous forme de performances. Le personnage de Pantopon Rose, qui se définit par rapport à son lieu d’existence et aux gens qui l’entourent, résidera, le temps de la résidence, à New York. L’artiste s’appuie sur le théâtre, l’antiquité, la mythologie, la littérature, la vie nocturne.
Partenaire : Performa, New York
Dates envisagées pour la résidence : septembre – octobre 2015
 
  • Aude PARISET

Artiste photographe de formation, diplômée des Beaux-Arts de Paris en 2008, Aude Pariset ne produit plus ses propres images mais réalise des œuvres et des installations (individuellement ou au sein de collectifs) qui interrogent notre rapport au foisonnement des images.
Projet de résidence
Recherches dans les archives numériques du vidéaste Jeremy Blake. Les vidéos de Blake, qu’il qualifiait de « Time Based Paintings », étaient réalisées à partir de fichiers Photoshop comportant de très nombreuses couches d’images, ensuite animées pour donner l’illusion de fusionner lentement d’une image à l’autre. Aude Pariset explorera les techniques utilisées par l’artiste et s’interrogera sur la question de l’obsolescence rapide des données et de leur conservation. Le projet débouchera également sur une conférence/exposition à Grand Century.
Partenaire : Grand Century, New York
Dates envisagées pour la résidence : mi-octobre – mi-décembre 2015
 
  • David RAFFINI

Après une maîtrise d’Arts appliqués à l’université de Corse, David Raffini étudie à la Villa Arson où il obtient son Diplôme national d’expression platique en 2007. En 2009, il réalise au Palais de Tokyo sa première exposition en collaboration avec Florian Pugnaire avec lequel il continue de mener certains projets en parallèle de ses travaux personnels.
Projet de résidence
« Insulae » est un projet de vidéo retraçant l’épopée d’un homme qui découvre une boîte mystérieuse dans une grotte aux murs peints, l’emporte en voyage et traverse l’Atlantique en cargo jusqu’à New York. C’est d’ailleurs en bateau que David Raffini se rendra aux États-Unis pour sa résidence.

Partenaires: Shin Gallery, New York et Lucile Avenue, Los Angeles
Dates envisagées pour la résidence : juillet – août 2015
 
  • Marion SCEMAMA

Marion Scemama est photographe et vidéaste.
Projet de résidence
« Autoportrait en 23 reprises, un chapitre dans la vie de David Wojnarowicz (1989-1991) » est un projet de long métrage mettant en résonance les entretiens menés avec l’artiste par Sylvère Lotringer en 1989 et son processus de création, fondé sur l’assemblage d’éléments disparates (photos, films super 8, coupures de presse, rêves). La vidéo s'inscrira dans la rétrospective David Wojnarowicz présentée à l'automne 2016 par le Whitney Museum.

Partenaires : Fales Library, New York University et P.P.O.W gallery, New York
Dates envisagées pour la résidence : septembre – octobre 2015
 
 

Modalités


DISCIPLINES CONCERNÉES
Arts visuels / arts numériques
 
TYPE DE STRUCTURES PARTENAIRES QUE LES ARTISTES PEUVENT SOLLICITER
Centre d’art, musée, galerie, laboratoires pluridisciplinaires, etc.
 
CONDITIONS DE SÉJOUR
La durée du séjour est de 2 mois.
Les lauréats se verront attribuer une allocation forfaitaire de séjour dont le montant est de 6200 € pour la totalité du séjour. Cette allocation comprend le montant du billet d’avion qui devra être pris par le lauréat lui même.
 
CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ
Le candidat doit :
  • postuler à titre individuel ;
  • être un artiste relevant d’une discipline des arts visuels/ arts numériques ;
  • avoir un projet artistique avec une structure partenaire américaine clairement identifiée ;
  • posséder la nationalité française, ou résider en France depuis au moins 5 ans ;
  • parler anglais ;
  • avoir achevé ses études ;
  • justifier de plusieurs années de pratique professionnelle 
  • être libéré(e) de son activité professionnelle durant le séjour ;
Aucune limite d’âge n’est exigée.
 
DOSSIER DE CANDIDATURE
Les candidats doivent fournir :
  • Une description précise du projet indiquant les objectifs spécifiques du séjour ;
  • Une présentation de la structure partenaire et un aperçu des contacts déjà établis ;
  • Une lettre d’invitation/d’engagement de la structure partenaire qui explique clairement le protocole de travail envisagé;
  • Un court CV ;
  • Un dossier artistique.
Le projet et le CV doivent être rédigés en français et en anglais.
 
N.B. :
Le visa et les frais d’assurances seront à la charge du lauréat.
La période de la résidence souhaitée devra être indiquée.
 
MODALITÉS DE SÉLECTION
La présélection sur dossier est suivie d’un entretien.
Outre l’évaluation du parcours professionnel du candidat, la qualité du projet et la maîtrise de l’anglais, une attention particulière est portée au lien développé avec la structure américaine partenaire.
Une commission de sélection, présidée par la directrice générale déléguée de l’Institut français, composée des experts de l’Institut français, d’un représentant des services culturels de l’Ambassade de France aux États-Unis et d’un(e) expert(e) extérieur(e) américain(e) ou français(e), étudie l’ensemble des candidatures.
 
Contact
 
 

Photo : Replicate, de Gaspard Bébié-Valerian, lauréat 2015
 
Images
  •   "Crawler", d'Aude Pariset, lauréate 2015  
  •   David Raffini, lauréat 2015  
  •   "Replicate", de Gaspard Bébié-Valerian, lauréat 2015  
  •   "Have you seen Pantopon Rose?", de Julie Béna, lauréate 2015  
  •   Collaboration Peinture David Wojnarowiczc, de Marion Scemama, lauréate 2015