Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Résidences "Étant donnés" aux États-Unis : 3 lauréats à découvrir

En 2017, 3 lauréats séjourneront aux Etats-Unis pour développer leur projet artistique en partenariat avec une structure américaine. Ils sont soutenus par l’Institut français et la Fondation FACE dans le cadre du programme des "Résidences Étant donnés".
L’Institut français, les Services Culturels de l’ambassade de France aux Etats-Unis et la Fondation FACE ont lancé en novembre 2016 les « Résidences Etant donnés », un nouveau programme de soutien aux artistes français sur le territoire américain.
  
Le programme des « Résidences Etant donnés » (arts visuels) s’inscrit dans un partenariat avec une structure locale américaine identifiée par l’artiste. Il a pour objectif de permettre aux artistes français de développer leur travail et leurs réseaux sur la scène artistique américaine et de générer des projets de collaboration au-delà de la résidence.
 

Les lauréats 2017

 
Sylvie Auvray
Wonderwoman/Superman
 
Née en 1974, Sylvie Auvray est diplômée de l’École Supérieure des Beaux-Arts de Montpellier en 1993 et de la City & Guilds London Art School en 1996. En 2016 elle effectue une résidence d’artiste à la Chinati Foundation, Marfa au Texas. Elle a récemment exposé dans les lieux suivants : Galerie Laurent Godin, Paris ; MAMCO, Genève ; FRAC Champagne Ardenne ; Consortium, Dijon ; Dairy Art Center, Londres ; Musée d’art moderne Grand-Duc Jean, Luxembourg ; Centre Pompidou, Paris ; Centre d’art contemporain Circuit, Lausanne ; Palais de Tokyo, Paris.
 
Pour son projet, Sylvie Auvray ne s’est pas inspirée de son engouement pour l’univers des superhéros, mais du nom adéquat donné aux colossaux fours de l’Université de Long Beach. Le projet se place dans la continuité d’un travail débuté à Marfa. Prendre pour modèle des petits objets des Swap Meet de Long Beach et procéder à une distorsion : les agrandir type Wonderwoman/Superman, les travailler, les émailler jusqu’à ce qu’ils perdent leur apparence originelle. 
 
Lieu de résidence : Los Angeles - Partenaire : California State University, Long Beach
Du 1er août au 30 septembre 2017

 
 
Franck Lebovici
Law intensity conflicts 
 
Franck Leibovici a travaillé sur l'écologie de l'œuvre d'art -  (des formes de vie) - une écologie des pratiques artistiques (2012), des récits ordinaires (2014) ;  a tenté de rendre compte des conflits dits « de basse intensité », en usant de systèmes de notation issus de la musique expérimentale, de la danse, de la linguistique - des documents poétiques (2007), portraits chinois (2007), un mini-opéra pour non musiciens (2017) ; a publié des correspondances de spams et des discours de 70h (lettres de jérusalem, 2012 ; filibuster, 2013); travaille actuellement à un nouveau cycle d'expositions et de publication autour de l'invention de la justice internationale contemporaine.
 
Faisant suite à la publication de bogoro, et à l’installation muzungu, le volet new yorkais de ces law intensity conflicts se fera en collaboration avec la plateforme éditoriale et curatoriale de TripleCanopy dans le cadre de la « résidence Etant donnés ». Une série de rendus publics mêlant artistes, poètes, chercheurs en sciences sociales et juristes sera également organisée dans un second temps.
 
Résidence à New York - Partenaire : Triple Canopy
Du 26 juillet au 6 septembre 2017

 
 
Stéphanie Solinas
Excursions : Devenir soi-même
 
Diplômée de l’ENS Louis Lumière, docteur en Arts Plastiques, Stéphanie Solinas développe une œuvre plurielle, à la croisée de la photographie, du livre et de l’installation. Sa pratique interroge l’opération même de “voir” et ses limites, poussant toujours plus avant une pensée de son medium. Son travail a fait l’objet d’expositions personnelles au FOAM museum, aux Rencontres d’Arles, au Carré d’Art de Nîmes, à La Maison Rouge, à la Société Française de Photographie (Mois de la Photo/Paris), au Musée national Eugène-Delacroix, etc. Elle a publié Sans titre (Monsieur Bertillon), Déserteurs et Dominique Lambert chez RVB Books. Stéphanie Solinas est née en 1978, elle vit et travaille à Paris.
 
Son projet de résidence interroge le dialogue entre science et croyance qui se joue sur la côte Ouest des États-Unis dans l’invention de l’identité de l’Homme de demain. S’inscrivant de manière contemporaine dans la tradition du road trip américain, Stéphanie Solinas veut explorer ce terrain commun aux adeptes des croyances New Age, chantres du développement personnel, et aux scientifiques visionnaires modelant notre futur, en établissant un parallèle entre le territoire réel, physique (le paysage) et le territoire de la pensée (les idées). Excursions : Devenir soi-même est un parcours de Sedona/Arizona à Silicon Valley/Californie, pour “voyager” dans l’évolution des perspectives de développement offertes à l’Homme, de la spiritualité à l’intelligence artificielle.
 
Résidence itinérante de Sedona en Arizona à Menlo Park en Californie - Partenaire : Fraenkel Gallery
Du 1er août au 30 septembre 2017
 
 

En savoir + sur le programme des "Résidences Etant donnés"
Plus d'informations sur le site de la Fondation FACE
 
À lire aussi : Les lauréats des Résidences américaines en 2015 et en 2014
Photos : 1. Excursions © Stéphanie Solinas ; 2.Wonderwoman/Superman © Sylvie Auvray ; 3. Muzungu, 2017 © Franck Leibovici et Julien Seroussi ; 4. Excursions © Stéphanie Solinas
Images
  •   Wonderwoman/Superman  
  •   Wonderwoman/Superman  
  •    
  •   Muzungu, 2017  
  •   Excursions  
  •   Excursions