Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Résidences sur mesure, Collectifs d'artistes : les lauréats 2018

Découvrez les lauréats des Résidences sur mesure et des Collectifs d'artistes, deux nouveaux programmes de résidences de recherche dans le champ de la création contemporaine proposés par l'Institut français.

Collectifs d’artistes

Collectif mit - Sculpture navale (Allemagne, Pays-Bas)
Fondé en 2008, mit est un collectif multidisciplinaire. [mit] est la traduction allemande de la conjonction « avec », Ce qui nous unit : d’abord un lien affectif, ensuite nos valeurs convergentes et nos convictions divergentes, enfin l’envie de faire de tout cela une force. Dans la recherche, dans l’action : de toute façon avec plaisir.
Le collectif mit développe depuis près de dix ans une attitude de production du « faire avec » : la recherche et l'échange de connaissances et de compétences est pour nous un levier de production artistique, permettant de collecter de la matière, de l'immatériel et des modes de faire.
 
Collectif RYBN - The Great Offshore Encyclopedia (Luxembourg, Pays-Bas, Chypre, Malte)
RYBN.ORG est une plateforme de recherche artistique, expérimentale et indépendante créée en 1999 et basée à Paris. Le collectif suit une méthodologie d’enquête « extra-disciplinaire » sur le fonctionnement de systèmes complexes et ésotériques – algorithmes de trading à haute fréquence, architecture de l’économie offshore, structure des marchés financiers, herméneutiques de la kabbale, protocoles des réseaux de communication, virus informatiques. Sur les bases de ces investigations, RYBN.ORG produit des objets plastiques qui évoluent au-delà du seul champ artistique, à partir de processus d’intrusion et de contamination des milieux et des terrains où ces objets sont à même de générer des résonances particulières: réseaux sociaux, marchés financiers, brevets, spectre électromagnétique. 
 
 
 

Résidences sur Mesure

Arthur Gillette - Coyotte (Etats-Unis)
Musicien, compositeur, producteur de radio, écrivain et collecteur de sons, il est l'un des fondateurs des groupes Moriarty, Wati Watia Zorey Band, Astéreotypie.  En collectif et en solitaire, il compose des bandes musicales et paysages sonores pour le cinéma, le théâtre, la radio, et des performances. Il a récemment collaboré avec Fellipe Barbosa pour le film Gabriel et La Montagne, Jonathan Capdevielle au théâtre pour A Nous Deux Maintenant et Philippe Dupuy pour l'écriture et la mise en scène d'Animal Moderne créé au festival Pulp à la Ferme du Buisson. Ses productions radiophoniques pour France Culture ont été sélectionnées dans plusieurs festivals.
 
Thomas Tilly - Semiosis (Indonésie)
Musicien, le microphone et le haut-parleur sont ses principaux instruments de création. Centré sur l’étude de l’environnement sonore et sa confrontation avec l’espace dans lequel il existe, son travail emprunte autant à la recherche musicale expérimentale que scientifique.
Adepte du field recording ; pour lui, il ne s'agit pas que de capter le son, mais de placer le microphone au même rang que l'instrument de musique et d'envisager sa situation dans l'espace comme une méthode de composition, de le détourner de son rôle d'outil de communication pour appréhender l'onde sonore autrement… s'attacher à parler et user du bruit comme quelque chose de précieux et unique, et le confronter à ce que l'on appelle musique.

 
Clément Aubert - Weastern (Liban, Maroc)
Danseur, chorégraphe, autodidacte, passé par la Cie Taffanel à Montpellier (2008), il intègre la session 2009/2010 de Transforme à l'abbaye de Royaumont, formation dirigée par Myriam Gourfink dont il devient l'interprète (2011-2016), avant Vincent Dupont, artiste associé au CCN de Montpellier à la fin 2015 et Cédric Cherdel à Nantes. Jeune chorégraphe, il travaille depuis plusieurs années à l'élaboration de son langage artistique basé sur un approfondissement des pratiques somatiques croisé à un goût pour une forme de danse-théâtre. Danse avec le Yak, sa première création 2018, est accueillie en résidence et accueil studio à Honolulu/Nantes, aux CDCN de l'Echangeur/Picardie, à la Briqueterie à Vitry sur Seine et à la Ménagerie de Verre, Paris ; coproduction avec le PAD d'Angers et le CCN de Tours.
 
Rémy Yadan - Cent ruisseaux de larmes (Iran)
Artiste plasticien vidéaste, performeur et metteur en scène, diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Cergy, pensionnaire à la Villa Médicis à Rome, 2012. Enseigne à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon. Son travail scénique, avec la participation de nombreux interprètes est au croisement de la performance et de la chorégraphie. Son regard se pose toujours sur l’humain et le sacré, dans leurs faces les plus baroques et les plus naturellement théâtrales. En 2016 il expose Faire des mondes, vidéos et dessins, au Wooyang Art Museum et au centre d’art de Daegu, Corée du sud ; le Musée Picasso Paris accueille L’Atrabile, création dans le cadre de la YIA # 7, un travail chorégraphique avec 16 danseurs et musiciens dont Henri Graetz, Eat Gas et Arielle Dombasle. En 2018 le BAL à Paris présente À 3h à droite, sa performance chorégraphique pour 10 interprètes conçue dans l’installation immersive de Clément Cogitore.
 
Marine Midy - Aqua Vitae (Indonésie)
Comédienne, marionnettiste et metteure en scène, elle travaille auprès de compagnies et d’artistes pluridisciplinaires en France et à l’étranger. Nourrie d’influences variées, elle a été formée au théâtre-danse avec la Cie La Rumeur. Depuis cinq ans, elle travaille l’art de la marionnette avec la Cie Automne 2085, joue dans les spectacles Gaung et The Border en Indonésie et en France. Parallèlement elle mène différentes interventions à la Maison des Arts de Créteil, et au CENTQUATRE, Paris. Son univers est au croisement du théâtre-danse, de la marionnette et de la vidéo. Elle entame actuellement un travail d’écriture sur des projets artistiques personnels. 
 
Christine Letailleur - Résidence à Berlin (Allemagne)
Après des études en sociologie, philosophie et un master en Arts du spectacle sous la direction de Jean Jourdheuil, elle met en scène Médée de Hans Henny Jahnn au Théâtre Gérard Philipe de St-Denis et crée essentiellement au Théâtre National de Bretagne: Pasteur Ephraïm Magnus de H.H Jahnn en 2004/2005 ; La Philosophie dans le boudoir de Sade, 2006 ; La Vénus à la fourrure de Sacher-Masoch, 2008 ; Phèdre d’après Yannis Ritsos, 2013 ; Hinkemann de Toller, 2014 ; Les Liaisons dangereuses de Laclos, 2015 qui obtient un Molière; Baal de Brecht, 2017. Au Théâtre de Vidy Lausanne, elle crée Hiroshima mon amour de Duras ; Le Château de Wetterstein de Wedekind. Ses spectacles ont été notamment présentés au Théâtre de Gennevilliers, à la Colline et au Théâtre de la Ville et certaines de ses adaptations sont publiées aux Solitaires intempestifs. Elle est depuis 2017, artiste associée au Théâtre National de Strasbourg.
 
Leyla-Claire Rabih - Traverses (Liban)
Metteure en scène et traductrice, elle a été formée à la mise en scène par Manfred Karge à l’école Ernst Busch de Berlin. Elle fut l’assistante de Thomas Ostermeier et Robert Cantarella.
Pendant dix ans, elle travaille comme metteur en scène en Allemagne, autour du répertoire contemporain et du travail avec de jeunes auteurs. En 2008, ele fonde à Dijon la compagnie Grenier/Neuf avec laquelle elle crée plusieurs spectacles. Depuis 2011, avec le traducteur Frank Weigand, elle est directrice de publication de la collection «SCENE», qui traduit des textes contemporains de langue française en allemand. Depuis 2013, elle travaille autour de la Syrie, et crée Chroniques d’une révolution orpheline, à partir de trois textes de Mohammad Al Attar. 
 
Séverine Fontaine - Resiliencia (Argentine)
Artiste multidisciplinaire, fondatrice de Cie IKB à Lyon, elle crée avec ses équipes associées des spectacles et installations qui croisent dans leur conception le théâtre, la vidéo, la musique, la lumière et les nouvelles technologies. Après une aventure artistique forte avec la grande vieillesse et la fin de vie, elle questionne ce qui nous relie en tant qu’humain au-delà des classifications et des différences. Depuis 2008, elle a conçu le spectacle Filaments relié à des performances et installations, l’œuvre monumentale Incandescence, le spectacle Regards et le film immersif Lamparium. Ses dernières créations sont présentées à l’international, particulièrement au Québec où elle développe ses projets depuis quatre ans. Son prochain spectacle Identités, associant plusieurs artistes, sera créé en 2019 à l’Usine C à Montréal.
 
 
 
Images
  •   Séverine Fontaine - Lamparium_2017 © Sebastien Roy