Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Succès pour 7 films soutenus par l'Aide aux Cinémas du Monde

Eka et Natia, Le Cours étrange des choses et The Lunchbox, tous trois soutenus par l'Institut français et le Centre national de la cinématographie en 2011 ou 2012, ont fait un passage remarqué dans les festivals internationaux. Le premier est également dans la course aux Oscars, au côté de quatre autres films qui ont bénéficié d’un soutien. Retrouvez-les sur les écrans.
 

Eka et Natia

De Nana Ekvtimishvili et Simon Gross (Géorgie/Allemagne/France) Fonds Sud Cinéma 2011
 
  • Prix CICAE (Confédération internationale des films d’art et essai) au 63e Festival international du film de Berlin
  • Prix FIPRESCI (Fédération internationale des critiques de films) et Meilleur Film à Hong Kong
  • Meilleur Film, Meilleures Actrices (pour Lika Babluani et Mariam Bokeria) et Prix CICAE à Sarajevo
Inséparables, Eka et Natia vivent à Tbilissi, en Géorgie, au lendemain de l’effondrement de l’Union soviétique. À 14 ans, elles vivent le quotidien des jeunes filles de leur âge, dans la rue, à l’école, avec leurs amis ou leur famille. Confrontées à la domination des hommes, elles luttent pour leur liberté avec l’énergie et la force de la jeunesse. Le film est une plongée dans le passé au cœur d'un pays meurtri.
Le scénario de Eka et Natia, chronique d'une jeunesse géorgienne est basé essentiellement sur les souvenirs de la co-réalisatrice. Nana Ekvtimishvili et Simon Gross ont collaboré avec le directeur de la photographie Oleg Mutu, qui travaille régulièrement avec Cristian Mungiu et Sergei Loznitsa.
 
 
Sortie en France le 27 novembre 2013
 
 
Bande annonce d'Eka et Natia, de Nana Ekvtimishvili et Simon Gross
 
 

Le Cours étrange des choses

De Raphaël Nadjari (France/Israël) Aide aux Cinémas du Monde 2012 
 
  • Festival de Cannes 2013 – Quinzaine des réalisateurs
Saul, la quarantaine, rêveur et mélancolique, court chaque fois qu'il ne va pas bien, chaque fois qu'il veut fuir sa vie. Sur un coup de tête, il décide un jour de rendre visite à son père qu'il ne voit plus depuis cinq ans et qu'il tient pour responsable de tous ses maux. À Haïfa, en quelques jours, de chutes en déconvenues, entre drame et burlesque, il découvrira un père transformé, un monde réinventé et, peut-être, l'espoir d'une vie nouvelle...
Sortie en France le 4 décembre 2013
 

Bande annonce du Cours étrange des choses, de Raphaël Nadjari (France/Israël)
 
 

The Lunchbox

De Ritesh Batra (Inde/France/Allemagne)Aide aux Cinémas du Monde 2012
 
  • Festival de Cannes 2013 – Semaine de la Critique
  • Festival de Toronto 2013
  • Festival de Londres 2013
  • Prix du meilleur réalisateur au Festival des jeunes réalisateurs de Saint-Jean-de-Luz 2013
  • Prix du Meilleur film au Festival Extravagant India, festival international du film indien
Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay.
Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu’une erreur de livraison s’est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l’espoir de percer le mystère.
 
Sortie en France le 11 décembre 2013

 
 
 
 
Images
  •    
  •   "Eka et Natia", de Nana Ekvtimishvili et Simon Gross  
  •   "Le Cours étrange des choses", de Raphaël Nadjari  
  •   "The Lunchbox", de Ritesh Batra