Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Thomas Quillardet en tournée au Brésil

Après son succès à Avignon à l’été 2017, le metteur en scène Thomas Quillardet présentera son adaptation de Tristesse et joie dans la vie des girafes dans plusieurs villes brésiliennes fin mars/début avril. L’occasion de faire revivre ce texte magnifique, écrit par le metteur en scène et Directeur du Théâtre national Dona Maria II de Lisbonne Tiago Rodrigues, dans sa langue originale.
21 et 22 mars : Sao Paulo - SESC Bom Retiro
30 et 31 mars : Festival de Curitiba
2 et 3 avril : stage donné par Thomas Quillardet dans le cadre du Festival de Curitiba
 
 

Thomas Quillardet

Thomas Quillardet se consacre à la mise en scène dès 2003 en créant Les Quatre Jumelles de Copi et Le Baiser sur l'asphalte de Nelson Rodrigues, lors du festival Teatro em Ombras qu'il organise à Paris en 2005 et qui promeut les dramaturgies du Brésil, pays auquel il est très attaché. Lauréat de la « Villa Médicis hors les murs », il met en scène en 2007 Le Frigo et Loretta strong de Copi, auteur qu'il affectionne particulièrement. Dès lors, Thomas Quillardet traduit des auteurs brésiliens et portugais. Fusionnant leurs compagnies, Aurélien Chaussade, Maloue Fourdrinier, Claire Lapeyre Mazérat, Aliénor Marcadé-Séchan et Thomas Quillardet fondent le collectif Jakart. Il y met notamment en scène Le Repas de Valère Novarina, L'Histoire du rock par Raphaèle Bouchard de Marcio Abreu, La Villégiature de Goldoni aux côtés de Jeanne Candel et Les Autonautes de la Cosmoroute, d'après Julio Cortázar et Carole Dunlop. En 2009, Thomas Quillardet séjourne de nouveau au Brésil pour mettre en scène L'Atelier volant de Valère Novarina. En 2014, il conquiert une première fois le jeune public en créant Les Trois Petits Cochons à la Comédie française. En 2017, Thomas Quillardet adapte, avec Marie Rémond et un nouveau groupe d'acteurs, deux scénarios d'Eric Rohmer, et crée Où les coeurs s'éprennent.
 
 

Tristesse et joie dans la vie des girafes

 
Tout commence par la découverte de Girafe, petite fille surnommée ainsi par sa maman récemment disparue. Du haut de ses 9 ans, elle met à jour un enchaînement aussi logique que chaotique : « l'homme qui est son père » est un artiste au chômage, il ne parvient pas à « mériter de l'argent », ce manque d'argent lui interdit la télévision câblée « qui n'est pas un luxe parce qu'il y a des chaînes comme Discovery Channel ». Forte de ce raisonnement, Girafe part, accompagnée de son ours en peluche Judy Garland, à la recherche du sésame qui paiera l'abonnement. De ses rencontres dans les rues de Lisbonne, elle en vient à comprendre que les adultes ne peuvent pas combler tous les manques, surtout ceux qui se révèlent plus graves que le manque d'argent. Pour suivre l'odyssée de cette petite fille, férue de définitions et riche enquestions, Thomas Quillardet dresse la cartographie fluctuante de son monde et des représentations qu'elle en a. Les quatre acteurs font avancer ce conte sans morale qui multiplie lieux et personnages pour faire grandir l'enfant. Sans savoir si le monde est trop petit pour sa grande taille, Girafe fera fi des échelles pour aller dans son sens : celui d'une vitalité apaisée, d'une confiance retrouvée où tristesse et joie se mêlent et fondent l'existence...
 
 
En savoir +