Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Zoom sur la création théâtrale contemporaine française à São Paulo

La 5e édition de la Mostra Internacional de Teatro de São Paulo met à l’honneur deux figures de la création théâtrale contemporaine française, Joris Lacoste et Maëlle Poésy.

Joris Lacoste

Joris Lacoste reprendra son spectacle Suite n°2, créé au Kunstenfestivaldesarts en 2015, les 1, 2 et 3 mars 2018 à 21h à l’Auditorio Ibirapuera.
           
En 2013, l'Encyclopédie de la Parole a initié un cycle de quatre « suites chorales » toutes basées sur le même principe : la reproduction en direct de documents issus de la collection audio de l'Encyclopédie de la Parole.
La deuxième Suite de l'Encyclopédie de la Parole orchestre des discours qui sont des actions. Des mots qui font du bien et des mots qui font peur au monde. Des mots qui se battent, des mots qui espèrent, des mots qui se réjouissent, se rebellent, rassurent. Des mots qui dansent et des mots qui font l'amour. Des mots qui décident, menacent, condamnent et tuent. Des mots qui rassemblent les gens et des mots qui les séparent. Les mots qui disent merci. Des mots qui jouent avec le feu. Des mots qui s'envolent et disparaissent dans l'océan.
Toutes ces paroles sont réelles. Chacune d'entre elles a été prononcée un jour, quelque part dans le monde, puis recueillie par l'Encyclopédie de la parole. Elles se rencontrent pour la première fois dans cette pièce, portée par un quintet d'interprètes exceptionnels, composé par Joris Lacoste et harmonisé par Pierre-Yves Macé.
La présentation de ce spectacle sera également l’occasion pour Joris Lacoste de diriger un atelier entre le 5 et le 9 mars, avec 12 brésiliens, six femmes et six hommes autour de la pratique de l’Encyclopédie de la Parole. La première partie de l’atelier sera basée sur la recherche et la sélection des documents qui peuvent établir un paysage sonore, de paroles et de façons de parler aujourd’hui à São Paulo: dialogues de scènes nationales, discours des marchés et des foires, annonces de métro, discours politiques, publicités télévisées, etc. Les participants travailleront ensuite à partir de ce matériel pour créer une « restitution scénique » des documents choisis.
 
 
 
 

Maëlle Poésy

Maëlle Poésy reprendra quant à elle le spectacle País Clandestino, qu’elle a écrit avec les dramaturges Florencia Lindner (Uruguay), Jorge Eiro (Argentine), Lucía Miranda (Espagne), et Pedro Granato (Brésil), suite à leur résidence au Directors LAB du Lincoln Center à New York, en 2014. Ce travail autodocumentaire traite de questions telles que la politique, l'histoire, le patrimoine et les souvenirs personnels, à travers le regard de cette génération d'artistes entre 30 et 35 ans. Les créateurs explorent l'idée du témoignage, de la mémoire, de la mémoire et de leurs matérialisations et évolutions dans le monde numérique.
 
Deux workshops sont organisés à la Fabricà de Cultura de Brasilândia, en écriture et jeu, autour des thématiques abordées dans le spectacle. Les représentations se tiendront au Teatro Cacilda Becker de Sao Paulo. Une rencontre est également prévue dans le cadre du festival à Itaù Cultural pour parler du processus d'écriture de la pièce à cinq metteurs en scène dans le cadre de ce projet spécifique, et une autre avec le public à l'issue de la dernière représentation, en compagnie de l'artiste brésilien André Dahmer.
 
La première rencontre qui a donné lieu au spectacle País Clandestino était à New York: aucun des artistes impliqués dans ce processus n'était né dans cette ville ou n'avait l'anglais comme langue maternelle. C'était un terrain neutre, mais chargé d'identité. L'expérience des échanges dans la métropole américaine et la diversité des points de vue et des réalités vécus par chacun d'entre eux dans leurs pays ont conduit les cinq metteurs en scène et dramaturges à poursuivre les échanges et les conversations, qui ont finalement donné lieu à la création du spectacle.
 
 
 
En savoir +
 
 
Images
  •   Suite N°2 © Bea Borgers