Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Afrique et Caraïbes en créations

Afrique et Caraïbes en créations accompagne le développement des artistes et des opérateurs culturels de ces deux régions sur leur territoire et à l’international.
 
Mis en place en 1991, ce programme a contribué à révéler de nombreux talents et a permis la professionnalisation d'opérateurs et de festivals qui jouent désormais un rôle déterminant dans la circulation des artistes et des œuvres au côté du réseau culturel français à l'étranger.
 
 

Soutien aux festivals

Afrique et Caraïbes en créations soutient les opérateurs culturels dans le développement de nombreux festivals en Afrique et dans les Caraïbes dans tous les domaines du spectacle vivant. Il accompagne la création, ainsi que la diffusion des artistes et de leurs œuvres.
 
 

Diffusion

Tournées en Afrique
L’Institut français coordonne la mise en place de tournées, en Afrique, d’artistes français et africains. Ces tournées régionales ou panafricaines permettent d'illustrer la création contemporaine française et de valoriser la diversité culturelle et la qualité des artistes africains. Avec notamment en 2014 : Smarty (Burkina Faso) en musique, Aristide Tarnagda (Burkina Faso) et Jean-Paul Delore / Lézard dramatique (Afrique du Sud) en théâtre et la compagnie Panaibra Gabriel (Mozambique) en danse.
 
Présence des artistes à l'international
Afrique et Caraïbes en créations favorise la mobilité des artistes pour leur permettre de s'imposer sur les circuits et les marchés internationaux et de s'exprimer dans les lieux importants de la création. En 2014, la danseuse sénégalaise Fatou Cissé a été présentée au Brésil, la commissaire Christine Eyene propose au musée BOZAR de Bruxelles des regards de photographes d’origine africaine sur les questions de genre dans « Where we’re at ».
 
 

Grandes manifestations

Sur un format désormais triennal, « Danse l’Afrique danse ! » s’inscrit dans une démarche globale d’accompagnement de jeunes équipes artistiques et de professionnalisation de la filière danse. Les deux premières années permettent le repérage et l’accompagnement de nouveaux chorégraphes dans leur processus de création, à travers résidences et plateformes régionales. Novembre 2016 verra l’aboutissement de ce travail dans le cadre du festival « Dialogues de corps » et du Festival international de danse de Ouagadougou (FIDO), organisés au Burkina Faso. Quatre festivals ont accueilli une plateforme Danse l'Afrique danse ! en 2014 et 2015 : le festival Tunis capitale de la danse en mai 2014, le festival Abok I'Ngoma, à Yaoundé (Cameroun) en novembre 2014, le festival Duo Solo Danse à Saint-Louis du Sénégal (juin 2015) et le festival Kinani, au Mozambique, en octobre 2015.
 
Tremplin de la photographie africaine, les Rencontres de Bamako s’ouvrent désormais aux nouvelles images et à la vidéo. Rassemblant lors de sa semaine d’ouverture plus de 400 professionnels internationaux, la Biennale offre une belle visibilité aux artistes sélectionnés sur appel à candidatures. À l’issue des rencontres, les expositions circulent ensuite dans des musées et centres d’arts internationaux.
Organisée depuis 1994, la biennale est co-produite par l’Institut français et le ministère de la Culture du Mali. La 10e édition anniversaire a eu lieu du 31 octobre au 31 décembre 2015, sur le thème « Telling Time ».
 
 

Mise en réseau et accès aux marchés professionnels

Programme d’appui à la filière musicale africaine, Équation Musique facilite les échanges entre les professionnels du continent africain. Des plateaux Équation Musique sont organisés lors de rencontres professionnelles – dernièrement, à la 9e édition du MaMA (Marché des musiques actuelles), en octobre 2014.
 
Projet de mise en valeur d'espaces publics de villes africaines, Liaisons urbaines a pour objectif de les rendre plus fonctionnels et plus agréables à vivre. Les interventions croisent aménagement urbain, design, art et patrimoine, et associent habitants, opérateurs culturels et concepteurs de cadres de vie et d’arts visuels, qu’ils soient designers, architectes, plasticiens. Après le réaménagement de la place Agonsa Honto à Porto-Novo au Bénin en 2013, puis la réqualification de la place du quartier Chagoua à N'Djaména, au Tchad, inaugurée en mars 2014, le 3e volet, en 2015, porte sur la construction de nouveaux logements collectifs à Casablanca.
 
 

Création émergente

Aides à la création
Des aides sont apportées à des projets de création dans toutes les disciplines des arts de la scène et des arts visuels. Appel à candidatures annuel, avec dépôt des dossiers sur IFprog à l'automne.
 
Visas pour la Création est un programme de résidence (de 3 à 6 mois) pour des jeunes talents. Il est destiné à des artistes résidant en Afrique ou dans la Caraïbe, qui souhaitent développer un projet précis de recherche ou de création en France ou dans un autre pays d'Afrique ou des Caraïbes. La résidence doit permettre à ces artistes de se perfectionner, de bénéficier de regards extérieurs et donner un coup d’accélérateur à leur carrière.

 

Formation

Visa pour la formation
Visa pour la formation accompagne des artistes africains et caribéens sur des formations longues dans de grands centres européens à travers l'attribution de bourses dans une logique de professionnalisation. En 2014-2015, la photographe malienne Fatoumata Diabaté suit une formation à l'École supérieure d'art de Nancy. En 2013 et 2014, les danseurs Amaël Mavoungou (Gabon) et Patrick Haradjabu (République démocratique du Congo) ont bénéficié de la formation diplômante en deux ans Exerce de Montpellier.
 
 
 
 

Photo : Le Cargo de Faustin Linyekula / Studios Kabako, Danse l'Afrique danse ! 2012, Johannesburg (Afrique du Sud) © Suzy Bernstein
 
Inclure dans la liste des rubriques: