Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Liaisons urbaines

Programme de requalification d'espaces urbains africains, Liaisons urbaines a lancé trois projets pilotes au Bénin, au Tchad et au Maroc.
 
Lancé en 2012, Liaisons urbaines est un programme de mise en valeur d’espaces à usage collectif de villes africaines. Les interventions croisent aménagement urbain, design, art et patrimoine, en associant habitants, opérateurs culturels et concepteurs de cadre de vie et d’arts visuels – designers, architectes, plasticiens.
 
Le programme s’intéresse aux places, terrains, trottoirs, espaces ouverts, espaces communautaires qui jouent un rôle central dans les activités sociales, économiques et culturelles des villes africaines, mais semblent négligés dans un contexte de croissance urbaine qui privilégie les infrastructures, l’habitat et les équipements. Inscrit dans une échelle de proximité, il a pour objectif d’améliorer le cadre de vie urbain par des interventions rapides et de coût raisonnable, agissant en parallèle d’opérations urbaines plus étendues, lourdes et onéreuses se déroulant dans un temps plus long.
 
Trois villes ont été choisies pour trois projets pilotes, explorant chacun une thématique : Porto-Novo au Bénin, autour des activités de restauration de rue, N’Djamena au Tchad, autour de la distribution de l’eau, et Casablanca, au Maroc, sur les questions de déambulation, de jeu et de communication dans l’espace public.
 
Liaisons urbaines est soutenu par l’Institut français en association avec l’École du patrimoine africain et en collaboration avec la Cité de l’architecture et du patrimoine et l’association Valorisation de l’innovation dans l’ameublement.
 
 
 
 

Manger à Porto-Novo

Depuis la fin du XVIIème siècle, les places vodoun de Porto-Novo sont aménagées par les populations pour organiser rites et cérémonies. On compte dans la ville un réseau de plus de 40 places.
En 2012-2013, la place Vodoun Agonsa Honto fut requalifiée dans le cadre de Liaisons urbaines par une intervention impliquant les gestionnaires et utilisateurs de l'espace, des opérateurs spécialistes du patrimoine culturel et des concepteurs (opérateur culturel, peintre, sculpteur, architecte).
 
Cet espace d'environ 1000 m2, situé sur le domaine public mais géré par une collectivité familiale, est dédié au culte Vodoun, mais il accueille aussi à sa périphérie des activités de restauration de rue qui attirent des consommateurs de proximité ou de passage. Le but de l'intervention était d'améliorer la qualité visuelle, la fonctionnalité et le confort de la place, tout en respectant ses usages et son identité.
 

Places-fontaines de N’Djaména

Après la place vodoun Agonsa Honto à Porto-Novo au Bénin, terminée en janvier 2013, c’est au tour de la place Chagoua de N’Djamena, au Tchad, d’être mise en valeur dans le cadre de Liaisons urbaines. La nouvelle place, organisée autour d’activités de distribution d’eau, a été inaugurée le 26 mars 2014.
 
La requalification de cette place s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de création d’équipements de quartiers mené par l’État tchadien, destiné à pallier le manque d’eau courante et de structures d’assainissement dans les quartiers périphériques de la capitale du Tchad : N’Djamena compte un million d’habitants et connaît une extension urbaine rapide. Mis en œuvre par la Ville et financé par l’Agence française de développement, ce programme a permis la création d’une centaine de points d’eau potables – bornes-fontaines et kiosques à eau – desservant plus de 300 000 personnes.
 
Le projet Places-fontaines de N’Djaména a été mis en œuvre par l’Institut français du Tchad.
 
L'utilisation de l'eau à N'djaména © Abdoulaye Barry
 
 
 

Jardin de jeux à Casablanca

Le 23 mai 2015 a eu lieu l'inauguration du « Jardin de jeux de Casablanca ». Ce 3ème projet de « Liaisons urbaines », programme de mise en valeur d’espaces à usage collectif de villes africaines, a pris place dans le quartier de Sidi Moumen, au sein d’une opération de construction de nouveaux logements collectifs réalisés par Alliances Darna. 
 
Le lieu d’intervention a été choisi pour son fort potentiel de développement et sa localisation sur un axe qui relie une école, une mosquée, des immeubles d’habitat populaire et d’habitat intermédiaire. L’objectif de ce projet était de faire naître un espace commun pour les habitants dédiés aux jeux d’enfants, collectifs ou intergénérationnels, sous la forme d’interventions créatives en terme de formes comme d’usages : mobilier, marquage au sol, objet-signal, micro-espace ou végétalisation.
 
Ce projet a été réalisé en collaboration avec l’Institut français de Casablanca et la Fondation Alliances et a été conçu par les designers Khadija Kabbaj, Hicham Lahlou et Khalid El Bastrioui. Sabrina Hakim, vidéaste, et Fayssal Zaoui, photographe, en ont assuré l’accompagnement artistique.
 
 

Photo : L'utilisation de l'eau à N'Djaména © Abdoulaye Barry
 
Images
  •   Inauguration de la place Chagoua de N’Djamena le 26 mars 2014 © Big Cool  
  •   © Franck Houndégla  
  •    
  •    
  •   L'utilisation de l'eau à N'djaména © Abdoulaye Barry