Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Cinéma : Grands rendez-vous annuels

 
L’imagination au pouvoir, une formule devenue « planétaire », dont les manifestants de Mai 68 ont couvert les murs de Paris. Ici quelques luttes emblématiques de l’après 68.
 

 
Festival en ligne organisé par uniFrance Films, qui présente 10 courts et 10 longs métrages récents de la jeune création cinématographique française, accompagné de dossiers pédagogiques.
 

 
Une sélection de films primés en 2016 et 2017 : Fatima de Philippe Faucon (meilleur espoir féminin pour Zita Hanrot, meilleur film, meilleure adaptation), La Tête haute de Emmanuelle Bercot (meilleur acteur dans un second rôle pour Benoit Magimel, meilleur espoir masculin pour Rod Paradot), Le Repas dominical de Céline Devaux (meilleur film d’animation), Merci Patron ! de François Ruffin (meilleur documentaire), Maman(s) de Maïmouna Doucouré (meilleur court métrage).
 

 
Promotion dans le monde entier du court métrage dans sa richesse et sa diversité – fiction, documentaire, animation, film traditionnel et expérimental. Des programmes spécifiques proposés par l'Institut français.
 

 
Le cinéma donne à voir et à entendre une langue en perpétuelle mutation, et aussi la diversité de pays qui partagent une même langue tout en conservant leur identité.  Cette offre de films francophones 2016/2017 montre la richesse et la diversité de la francophonie à travers le cinéma.
 

 
Le CNC a souhaité donner une ampleur internationale à la Fête du cinéma et sollicité l’Institut français pour l’étendre à l’international depuis 2016. En 2017, les postes sont invités à nouveau à créer librement leur programmation et à labelliser leurs événements sous l’appellation précise : « A l’occasion de la Fête du cinéma ».
* Fête du cinéma, faites des bêtises : Camille redouble de Noémie Lvovsky, Chroniques d’une cour de récré de Brahim Fritah, Gus petit oiseau, grand voyage de Christian de Vita, Jour de fête de Jacques Tati, Les Malheurs de Sophie de Christophe Honoré, Le Nouveau de Rudi Rosenberg.
* France et identités plurielles : Adama de Simon Rouby, Bande de filles de Céline Sciamma, Bébé tigre de Cyprien Vial, Crache cœur de Julia Kowalski, Des Apaches de Nassim Amaouche, Fatima de Philippe Faucon, Gare du Nord de Claire Simon, Le Grand homme de Sarah Léonor, Max et Lenny de Fred Nicolas, Qui vive de Marianne Tardieu.
* L’Inhumaine de Marcel L'Herbier (1924)

 
Une fête promue à l'international par l'Institut français tout au long du mois d'octobre, avec, chaque année, une programmation spécifique.
 
 
Edition 2017 :  Les programmes proposés par l’Institut français font écho aux quatre grandes thématiques que l’AFCA a choisi de décliner cette année : l’adaptation, l’animation en volume, les monstres et les inventeurs.
 

 
  • LE MOIS DU FILM DOCUMENTAIRE (novembre)
Une manifestation qui valorise le documentaire de création dans sa diversité, étendue à l'international par l'Institut français.
Edition 2017 : pour cette 18ème édition, l’Institut français propose un coup de projecteur sur la création récente, des Focus Julie Bertuccelli et Jean Rouch et plusieurs Portraits d’engagements.
Edition 2012
 
 
 
 

L'Outsider © Jean-Marie Leroy - Galatee Films