Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Mahamat Saleh Haroun

L'Institut français propose 8 films du réalisateur tchadien, auteur notamment de Sotigui Kouyaté, un griot moderne et d'Un homme qui crie, Prix du Jury au Festival de Cannes 2010.
 
Mahamat Saleh Haroun est né en 1961 à Abéché, au Tchad. En 1994, il réalise son second court métrage Maral Tanié (son premier, Tan koul, en 1991, est moins connu). En 1999, son premier long métrage Bye Bye Africa obtient le prix du Meilleur premier fil à la Mostra de Venise. En 2002, il réalise Abouna, notre père et, en 2006, Daratt, saison sèche remporte le Prix spécial du jury au Festival de Venise et l'Étalon de bronze de Yennenga au Fespaco 2007.
 
Un homme qui crie, en 2010, est le premier film d'un cinéaste tchadien à être sélectionné en compétition officielle au Festival de Cannes et à repartir avec un Prix du Jury. Le cinéaste est depuis 2008 Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres de la République française. En 2012, Il travaille à la création d'une école de cinéma au Tchad.
 
De 2008 à 2010, Mahamat Saleh Haroun a présidé la commission Fonds Sud Cinéma, devenu Aide aux Cinémas du Monde.
 
Images
  •   "Abouna"