Text Resize
-A A +A
Se Connecter

 
 

Année de l'Arménie en France

L’Année de l’Arménie en France s’est déroulée de septembre 2006 à juillet 2007. Elle a compté plus de 1 000 manifestations (dont 830 labellisées) à travers plus de 200 villes de France.
 
Lancée par le Président Jacques Chirac lors de sa visite d’État en Arménie le 30 septembre 2006, et à l’occasion du concert exceptionnel donné par Charles Aznavour depuis Erevan devant 500 000 personnes, l’Année de l’Arménie en France a eu pour ambition de mettre en lumière une culture souvent méconnue mais riche d’une histoire trois fois millénaire et d’une diaspora répartie à travers le monde.
 
La programmation officielle s’est ainsi attachée à présenter la richesse patrimoniale de l’Arménie ainsi que ses talents d’aujourd’hui. Elle s’est principalement organisée autour de trois volets :
 
  • expositions patrimoniales, photographiques, d’art moderne et contemporain auxquelles ont participé les plus belles institutions françaises : Musée du Louvre, Bibliothèque nationale de France, Centre Pompidou, Petit Palais, Conciergerie, Musée de la Marine, Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts, Musée d’Art moderne de Saint-Etienne, Institut du Monde arabe, Jeu de Paume, Centre de la Vieille Charité de Marseille, Musée des Tissus et des Arts décoratifs de Lyon, Musée de l’Arles et de la Provence antiques, Musée d’Art contemporain de Lyon, Musée d’art moderne et contemporain de Nice, Abbaye de Cluny, Parc de La Villette, Musée du Moyen-Age ou encore Bibliothèque de Strasbourg.
 
  • musique : tournée en France des grandes formations musicales arméniennes (Orchestre philharmonique, orchestre de chambre, chœurs) et de solistes, pour certains de stature internationale : le jeune violoniste Sergueï Khatchatrian ou le pianiste Vahan Mardirossian (qui se sont produits au Théâtre des Champs Élysées, au Théâtre du Châtelet, à la Salle Gaveau, à l’Opéra de Marseille, à l’Auditorium de Lyon) ou le jeune pianiste de jazz Tigran Hamasyan qui a attiré à lui seul près de 13 000 spectateurs.
 
  • cinéma : rétrospectives consacrées à Sergueï Paradjanov, Rouben Mamoulian, Henri Verneuil, Atom Egoyan ou Robert Guédiguian dans de grandes institutions françaises (Centre Pompidou, Cinémathèque française, Cinémathèque de Toulouse...)
 
 

Temps forts et succès

  • les concerts-événements de Charles Aznavour à Erevan et à l'Opéra de Paris ;
  • l’exposition « Armenia sacra » au Musée du Louvre ;
  • l’exposition de photographies de l’Arménie contemporaine en grand format sur le parvis de la Défense ;
  • l’hommage au peintre Arshile Gorky au Centre Pompidou ;
  • l’exposition « Les douze capitales d’Arménie » à la Conciergerie ;
  • les installations du plasticien contemporain Sarkis au Musée du Louvre ;
  • mais également les lectures de textes par Catherine Samie, doyenne de la Comédie française, Michel Duchaussoy, Marina Hands, Ariane Ascaride, Michael Lonsdale ou Serge Avédikian.
  • En vidéo: Exposition "Dans les montagnes d'Arménie, 500 000 ans avant notre ère" au musée des Antiquités de Rouen:
 
 
 

L’Année de l’Arménie en France a été organisée et mise en œuvre :
  • pour la République d’Arménie, par la Commission Gouvernementale, l’Ambassade d’Arménie en France, le Commissariat général arménien
Commissaire général : Vigen Sargsyan
  • pour la France, par CulturesFrance (aujourd’hui l’Institut français), le Commissariat général français, le ministère des Affaires étrangères, le ministère de la Culture et de la Communication, l’Ambassade de France en Arménie.
Commissaire générale : Nelly Tardivier-Henrot

 
 
L'Année de l'Arménie en France a bénéficié du soutien des mécènes suivants :
 
 

Photo: Armenia Sacra au Musée du Louvre © Musée du Louvre
 
Images
  •   L'exposition "Armenia Sacra" au Musée du Louvre © Musée du Louvre  
  •   Affiche du concert de Charles Aznavour à Erevan © DR  
  •   L'exposition "Les douze capitales d'Arménie" à la Conciergerie (Paris) © Conciergerie / Centre des musées nationaux  
  •   L'exposition "Ors et trésors d'Arménie" au Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon © Musée des tissus et des arts décoratifs de Lyon  
  •   L'exposition "Peintures en Arménie" au Petit Palais (Paris) © DR  
  •   L'exposition "Splendeurs de l'Arménie antique" au Musée de l'Arles antique © DR  
  •   L'exposition "De l'Arménie à Montmartre" au Musée de Montmartre (Paris) © DR  
  •   L'exposition "Dans les montagnes de l'Arménie" au Musée archéologique de Saint-Raphaël © DR  
  •   L'exposition "L'Orient des photographes arméniens" à l'Institut du monde arabe © Nicolas Ruyssen  
  •   Rétrospective Serguei Paradjanov à Bobigny © DR  
  •   L'exposition "Karine Arbian et les Arméniens de la mode" au Musée de la mode de Marseille © DR  
  •   Tournée en France du pianiste de jazz Tigran Hamasyan  
  •   Rétrospective du cinéma arménien à Marseille © JAF Marseille  
  •   Concert de Charles Aznavour à Erevan en ouverture de l'année de l'Arménie le 30 septembre 2006 © Max Sivaslian  
  •   L'exposition "Arménie, splendeur d'un pays secret" sur le parvis de la Défense © Wojtek Buss  
  •   Installation du tableau de Bonaparte au pont Darcole à la galerie nationale d'Arménie à Erevan © Nicolas Ruyssen  
  •   Saison française en Arménie © DR  
  •   Tournée en France du violoniste Serguei Khatchatryan et de l'orchestre philarmonique d'Arménie © Ville d'Issy-les-moulineaux