close-ups
Close up
Dance
Image
Biennale de Marrakech - sans date

Africa Dance Biennale in Marrakech

Pour sa 15e édition, le festival international de danse contemporaine On marche accueille la Biennale de la Danse en Afrique 2020, du 20 au 28 mars à Marrakech. Pilotée par un comité artistique panafricain, cette Biennale est une renaissance programmée.

Updated on 20/03/2020

2 min

Sous la direction de Taoufiq Izeddiou, cette Biennale de la Danse en Afrique se veut un rendez-vous continental et international incontournable. Le festival compte cette année se démarquer de ses éditions passées aussi bien par sa programmation, son orientation artistique, sa stratégie de développement que par son organisation. Cela commence par un comité artistique solide composé de personnalités du monde de la danse africaine et représentant plusieurs pays unis par la volonté sincère de développer la danse contemporaine en Afrique.

Le comité artistique de la Biennale 2020 est composé de 8 membres issus de 8 pays d’Afrique :

  • Taoufiq Izeddiou (Maroc) – direction artistique
  • Nedjma Hadj Benchelabi (Algérie) – coordination
  • Alioune Diagne (Sénégal)
  • Faustin Linyekula et Virginie Dupray (République démocratique du Congo)
  • Gregory Maqoma (Afrique du Sud)
  • Hafiz Dhaou (Tunisie)
  • Qudus Onikeku (Nigéria)
  • Quito Tembe (Mozambique)
  • Salia Sanou (Burkina Faso)

20 chorégraphes émergents

La Biennale de Danse en Afrique donne le ton de sa nouvelle vision en proposant une programmation qui puise sa force dans les racines de la danse africaine : hommages, créations de grands noms de la danse, projections de films retraçant l’histoire des danses en Afrique, interactions avec le grand public via des performances artistiques dans les espaces publics, conférences…

La programmation déploie ses branches vers l’avenir en mettant en lumière les créations de 20 jeunes chorégraphes émergents à travers le volet Génération 2020, parrainée par les aînés. Elle propose également une plateforme privilégiée aux créations chorégraphiques marocaines. « Une journée à la Biennale est pensée comme le parcours d’une vie de danseur, elle en suit toutes les étapes. Initiation et formation le matin, premiers pas sur scène l’après-midi avec Génération 2020 et en soirée, découverte des créations de chorégraphes confirmés », explique Taoufiq Izeddiou.

  • Agathe Djokam (Cameroun), À qui le tour
  • Bibata Ibrahim Maiga (Mali), Esprit bavard
  • Kevin Charlemagne Kabore (Burkina Faso), Corps en mutation
  • Chourouk Al Mahati, Moad Haddadi et Mohamed Lamqayssi (Maroc), Jour J
  • Cie La Mer Noire (Sénégal), Lowela
  • Esther Essien (Nigéria), Just me
  • Gwen Rakotovao (Madagascar), Fitiavana
  • Hamdi Dridi (Tunisie), I listen (you) see
  • Jeannot Kumbonyeki (République démocratique du Congo), Danse de la rue 19
  • Manal Tass (Maroc), Koboul
  • Marcel Gbeffa & Sarah Trouche (Bénin), Dide
  • Mugisha Frank (Uganda/Rwanda), Royalty
  • Nagham Salah (Égypte/Soudan), Rejection
  • Roger Sarr (Sénégal), Au-delà d’une apparence
  • Cie Tché-Za (Comores), L’expat
  • Salma Salem (Égypte), Anchoring
  • Souleymane Ladji Kone (Burkina Faso), Ambidextre
  • Thabo Kobeli (Afrique du Sud), In-between
  • Westsyde lifestyle (Nigéria), West kulture
  • Zora Snake (Cameroun), Le départ

Les grandes pièces programmées

  • Fatou Cisse (Sénégal), Performance D I
  • Amala Dianor, Naomi Fall, Ladji Koné & Alioune Diagne (Sénégal, Burkina Faso, Mali), Siguifin I
  • Gaby Saranouffi (Madagascar), #Moi I
  • Qudus Onikeku (Nigéria), Spirit Child I
  • Héla Fattoumi et Éric Lamoureux (France, Tunisie, Maroc, Burkina Faso), Akzak I
  • Meryem Jazouli (Maroc), Folkah I
  • Taoufiq Izeddiou (Maroc), Botéro en Orient I
  • Khalid Benghrib (Maroc), L’haal I
  • Youness Atbane (Maroc), Untitled 14 km I
L'Institut français et le projet

L’Institut français est le principal partenaire de La Biennale de la danse en Afrique.

L'institut français, LAB