Image
Nesrine Khodr
Crédits
© Chalotte Arthaud

NESRINE KHODR

Arts visuels

  • Liban
From 8 November 2021 to 5 February 2022
Nesrine Khodr est lauréate du programme NAFAS, 100 résidences d’artistes libanais en France. Elle a été sélectionnée dans le cadre du dispositif de l’Institut français, conçu avec le soutien de la Région Sud, et sera accueillie en résidence à la Fondation Camargo (Cassis).

La structure hôte

FONDATION CAMARGO

Fondée par l'artiste et philanthrope américain Jerome Hill (1905-1972), la Fondation Camargo encourage la créativité, la recherche et l'expérimentation grâce à son programme de résidence international pour artistes, chercheurs et penseurs. Depuis 1971, Camargo a accueilli près de 1 000 personnes en résidence travaillant dans le domaine des arts et des sciences humaines et sociales du monde entier. Située à Cassis, au bord de la Méditerranée, la Fondation offre le temps et l'espace dans un environnement de qualité pour penser, créer et échanger.

La lauréate

NESRINE KHODR – Arts visuels

Nesrine Khodr est une artiste visuelle et performeuse qui vit et travaille à Beyrouth. Elle a suivi une formation en histoire à l'Université américaine de Beyrouth et des études cinématographiques européennes à l'Université d'Édimbourg. Entre 2003 et 2004, elle a été en résidence à la Rijksakademie van Beeldende Kunsten d'Amsterdam. Elle a travaillé dans différents postes, notamment en tant que doubleuse pour des œuvres audio, en tant que réalisatrice et productrice de magazines artistiques et culturels télévisés (2007-2013), en tant que dramaturge sur divers projets de performance, et en tant qu'actrice dans des longs métrages, tel que The Beach House de Roy Dib (2016), et Révolution Zendj de Tariq Teguia (2013).

Le travail de Nesrines Khodr fait appel à divers médias, principalement le film, la performance et le texte, pour aborder des thèmes liés au langage, au paysage, à la psychogéographie et aux histoires sociales. Ses projets les plus récents sont Extended Sea (2017), une installation vidéo de 12 heures qui faisait partie de la Sharjah Biennial 13 et du Expanded Forum de la 68e Berlinale, et Tahrïk (2018), une performance vidéo de lecture exposée au Beirut Art Center.

Le projet de résidence

Still Waters

Le cadre de la mer sur place sera utilisé comme toile de fond essentielle pour un projet de vidéo et de performance qui se concentrera sur des images prises près de la mer à la suite de l'explosion du port de Beyrouth, qui étaient destinées à constituer une capsule temporelle personnelle d'un moment particulier. Il s'agira ensuite d'explorer des gestes qui tissent ensemble les temporalités d'événements majeurs, d'états insondables, avec les particularités de l'expérience individuelle, tout en prenant comme point de départ l'immersion dans l'eau et la mer qui a été un élément récurrent et une méthode de travail.

En images

Vue de Camargo depuis la mer © Viviana Peretti, 2015
Still Waters © Nesrine Khodr
Nesrine Khodr © Chalotte Arthaud