Image
Ateliers géographiques
© Coordination des AF de Madagascar

Formation

Formation des agents du réseau culturel français : Plan d’appui à la formation (PAF)

Call for applications open
From 4 July 2024 to 30 October 2024
Members of French diplomatic network
Le Plan d’appui à la Formation (PAF) est un appel à projets destiné à soutenir la formation des personnels du réseau (expatriés, ADL, volontaires internationaux, CRSP) exerçant dans les services de coopération et d’action culturelle, les Instituts français, les Alliances Françaises et les centres binationaux.
Call for applications open until 30/10/2024

Le Plan d’appui à la Formation (PAF)

Le Plan d’appui à la Formation (PAF) 2025 soutient des projets à l'échelle nationale, sous-régionale ou régionale. Pour 2025, une priorité importante sera accordée aux PAF régionaux, sous-régionaux ou aux PAF nationaux des pays à grand réseau. Une attention toute particulière sera accordée aux projets déposés pour un double réseau d’IF-AF.   Dossiers à déposer sur IFPROG, via l’Espace Réseau, avant le 30 Octobre 2024 (à minuit - heure de Paris).       Le PAF appuiera en priorité́ les projets articulés avec le plan pluriannuel de professionnalisation des agents du réseau 2023-2025 de l’Institut français.   Les postes sont donc encouragés à concevoir des projets de formation selon les familles de métiers et de thématiques suivantes afin :

  • de développer les compétences managériales des directeurs ;
  • d’œuvrer à la mise en place d’une médiation innovante, au développement des publics, au renouvellement des collections, à l’ouverture vers le numérique, le réaménagement et l’évolution des établissement vers les tiers lieux ;
  • de prospecter et mettre en œuvre une stratégie de marketing pour les responsables de communication et marketing ;
  • d’appréhender la direction d’un centre de cours et des examens ;
  • de mettre en œuvre une médiation culturelle et des actions participatives innovantes pour conquérir de nouveaux publics ;
  • de mettre en place des stratégies de mécénat, crowdfunding ou sponsoring ;
  • de valoriser la création artistique et l’accompagnement des ICC ;
  • d’accompagner la transition écologique des établissements ;
  • de renforcer l’égalité femmes/hommes.

  L'Institut français a par ailleurs engagé une réflexion et une série de mesures sur deux sujets qui permettent de faire évoluer les établissements du réseau en termes de publics, de pratiques, d’usage et de gouvernance : la notion de tiers-lieux comme nouveau modèle d'établissement et la prise en compte des évolutions des outils technologiques que représentent l'IA.

L’Institut français étudiera avec une attention particulière les projets répondant à ces thématiques ou les incluant en partie comme axe de travail.

 

L’établissement est encouragé à développer une approche éco-responsable de son activité, en particulier : efforts de réduction de l’impact environnemental (mutualisation des déplacements, alimentation, choix de solutions techniques moins carbonées…), attention portée au cycle de vie des matériaux (acquisition de matériel, fournitures, conception de décors). Les postes sont incités à rendre compte de cette approche lors du dépôt de candidature. 

Par ailleurs, dans le cadre de la diplomatie féministe de la France, l’Institut français et le réseau culturel français à l’étranger sont appelés à poursuivre un objectif d’égalité entre les femmes et les hommes, dans le choix de leurs projets et leur organisation.

Les Postes voudront bien préciser leur politique en faveur du développement de la culture de l’égalité femmes-hommes (formation, actions de sensibilisation à l’égalité et à la lutte contre les discriminations et les stéréotypes, projets prenant en compte les enjeux de l’égalité femmes-hommes et valoriser une approche paritaire, choix des intervenants, politique envers les prestataires et tout autre élément pertinent). 

L’argumentaire sur ces deux sujets est à renseigner directement dans le champ correspondant (2000 signes max.) sur la plateforme ifprog. et sera pris en compte comme élément d’appréciation des projets par le jury lors des commissions.