Image
Yuko Oshima
Crédits
© Stefanie Marcus

Yuko Oshima

  • Japon
Yuko Oshima est lauréate 2021 du programme de résidences de l’Institut français à la Villa Kujoyama.

Biographie

Batteuse et compositrice japonaise. Vit en France depuis 2000. Yuko Oshima développe son langage musical en batterie à travers l’improvisation et la composition avec des musiciens, danseurs, et des comédiens. En tant que batteuse, Yuko se focalise sur la recherche de sons avec son instrument et ses accessoires métalliques tout en gardant sa passion du rythme et du groove. 

Elle est une fondatrice du duo ‘DONKEY MONKEY’ avec Eve RISSER (piano), du duo de batterie avec Hamid DRAKE, du trio avec Isabelle DUTHOIT (voix, clarinette) et Soizic LEBRAT (violoncelle), d’un autre trio ‘LAUROSHILAU’ avec 2 Bruxelloises Pak Yan LAU (piano, electronics) et Audrey LAURO (saxophone alto), et aussi de groupes au Japon, notamment du trio ‘GAKUSEI JIKKEN SHITSU’ avec Ryoko ONO (saxophone) et Hiroki ONO (electronics). En outre, elle collabore régulièrement avec des danseurs, notamment « SOURDRE » avec Damien BRIANÇON (de ‘l’espèce de collectif’), et aussi avec la compagnie KUBILAI KHAN INVESTIGATIONS. Elle joue également dans des pièces de théâtre, notamment ‘SCÉNES DE VIOLENCES CONJUGALES’ dirigée par Gérard WATKINS depuis 2016 entant que musicienne et actrice.

Projet de résidence

Ma’

L’objectif de Yuko Oshima est d’apprendre le Nori, (乗り, le groove japonais ) à travers le chant traditionnel Nagauta(長唄) et l’accompagnement instrumental Hayashi (囃子), afin de les mettre en pratique dans deux projets musicaux.

Le premier est le MA project, musique écrite où le groove occidental serait influencé par le Nori, pour faire naître toute l’originalité et la beauté qui émeuvent dans la musique traditionnelle japonaise. Le second est un projet solo d’improvisation intitulé KéfuKéfu+, la suite du projet KéfuKéfu initié en 2008.

Yuko est très intéressée par le Nori car il reste sans équivalent dans la musique occidentale. Il exige une conscience et une attention particulière au temps se jouant ENTRE les coups et les notes. On appelle cette attention à l’espace entre les notes le Ma ().

Yuko Oshima © Sem Brundu
Yuko Oshima © Ken Carl
Yuko Oshima © Remi Angeli
Yuko Oshima © Ken Carl
Yuko Oshima © Ken Carl