d'oeuvrescross
On the Morning You Wake
On the Morning You Wake
Création numérique
#503
Oeuvre

5 min

On the Morning You Wake rejoint la Sélection VR

Le documentaire en VR On the Morning You Wake (to the End of the World) est diffusé à l’international par la Sélection VR de l’Institut français. Elle met à disposition du réseau culturel français à l’étranger une trentaine d’œuvres de réalité virtuelle pour une diffusion non commerciale, au sein de ses espaces ou ceux de ses partenaires.

Découvrez ce documentaire qui immortalise une fausse alerte qui suspend la vie des habitants d’Hawaï pendant près de quarante minutes le 13 janvier 2018. 

© Arte
cross

Un climat de tension géopolitique

Le 13 janvier 2018, un faux signal d'alerte est diffusé par erreur à tous les habitants d’Hawaï, les prévenant de l’arrivée imminente d’un missile balistique. Alors que la tension entre États-Unis et Corée du Nord est à son comble, ce message demande aux résidents et aux visiteurs de se mettre immédiatement à l'abri. Il faudra ensuite 38 minutes pour qu’un nouveau message rassure la population en lui indiquant qu’il s’agissait d'une erreur. L'incident cause sur l’île une véritable panique collective, et des enquêtes seront rapidement lancées pour déterminer les responsabilités. 

cross

Une expérience immersive

Destiné à être visionné grâce à un casque en VR, On the Morning You Wake (to the End of the World) est un véritable récit immersif. Rythmé par les voix de témoins, il nous plonge dans leur intimité, à travers ces instants où ils sont confrontés à la certitude de leur disparition prochaine. Selon les mots du réalisateur Arnaud Colinart, l’idée centrale qui a motivé ce projet était celle de « raconter ce que cette expérience a impliqué d’un point de vue individuel, familial et collectif ». On the Morning You Wake (to the End of the World) fait ainsi le pari de s’intéresser à notre rapport à la destruction de masse, à la fois d’un point de vue spirituel et politique. 

cross

À la pointe de la technologie

Tourné en grande partie grâce à la photogrammétrie, On the Morning You Wake (to the End of the World) a été réalisé à distance, et reproduit des décors haïtiens dans lesquels évoluent les différents personnages qui nous livrent leurs témoignages. Le film s’ouvre ainsi sur un poème de l’artiste et activiste Jamaica Heolimeleikalani Osorio qui remet en perspective la menace nucléaire dans ses implications à la fois coloniales et cosmiques. Une voix puissante qui traverse le documentaire et qui résonne avec une même question obsédante : pourquoi les pouvoirs politiques refusent-ils de se débarrasser d’une technologie qui pourrait à terme détruire l’humanité ? 

cross

Remettre en question l’arme nucléaire

On the Morning You Wake (to the End of the World) a été présenté pour la première fois en 2022 au Sundance Film Festival dans la section New Frontier. Expérience à la fois intimiste et engagée, le film dure 38 minutes, exactement la même durée qu’il a fallu attendre pour que la fausse alerte soit enfin levée. Fruit d’une coproduction entre Atlas V, Games for change et l'Université de Princeton, On the Morning You Wake (to the End of the World) fait partie d’une campagne pour sensibiliser l’opinion sur les risques d’escalade nucléaire. Le documentaire est actuellement en accès libre sur la plateforme arte.tv.