de portfolioscross
Image
1_Umama no Tata_©Sibusiso Bheka

portfolio

Photographie

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts

2 min

Lauréat du programme de résidence Institut français x Cité internationale des arts, Sibusiso Bheka est un jeune photographe sud-africain autodidacte.

Image
1_Umama no Tata_©Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

2/10

Umama no Tata

Lauréat du programme de résidence Institut français x Cité internationale des arts, Sibusiso Bheka est un jeune photographe sud-africain autodidacte. 

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 2/10
© Sibusiso Bheka
Image
2_Iparty_©Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

3/10

Iparty

Sibusiso Bheka est né à Thokoza, un township situé à l’est de Johannesburg, dont le nom signifie « lieu de paix » en zoulou. Pourtant, ce quartier est en proie à une multitude de dysfonctionnements, associés à la criminalité et à la pauvreté, qui remontent au début des lois ségrégationnistes de l'apartheid.

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 3/10
© Sibusiso Bheka
Image
Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

4/10

Ibhafu

Sibusiso Bheka a été exposé à la Foire AKKA – Also Known As Africa (Paris, France, 2023) pour la galerie Afronova ainsi qu’à l’espace Nekubi (Kavala, Grèce, 2023), à l’OSJ Photo Fest (Johannesburg, Afrique du Sud, 2022), au Bristol Photo Festival (Bristol, Royaume-Uni, 2021). Il a également participé au programme Of Soul and Joy (Arles, France, 2020), plateforme d’apprentissage de la photographie développée par Rubis Mécénat.

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 4/10
© Sibusiso Bheka
Image
Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

5/10

Ekoneni

Photographe nocturne, l’artiste navigue entre rêve et danger, une réalité visible dans son travail. Ekoneni illustre cette dualité. La lumière rouge est celle d’une ambulance envoyée suite à une attaque au couteau près d’un shebeen.

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 5/10
© Sibusiso Bheka
Image
Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

6/10

Intliziyo

La lumière est importante dans le travail de Sibusiso Bheka. Avec Intliziyo, entre autres, il donne à voir le langage de l’infrastructure de l’apartheid. La puissante lumière orange est générée par les éclairages sur pylônes hérité d’un passé d’hyper-surveillance des populations noires.

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 6/10
© Sibusiso Bheka
Image
Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

7/10

Buhle

Pour son projet de résidence à Paris, l’artiste s’inspire de souvenirs d’enfance et d’adolescence. Celui-ci se souvient regarder des films par les fenêtres et les portes entrouvertes de ses voisins disposant de téléviseurs, faisant preuve d’imagination pour réinventer les dialogues ou les images manquantes.

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 7/10
© Sibusiso Bheka
Image
Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

8/10

Bean

En photographiant ses sujets sans résolution précise, Sibusiso Bheka recrée ces conditions de visionnage, semant le trouble entre imagination et perception de la réalité.

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 8/10
© Sibusiso Bheka
Image
Sibusiso Bheka
Passez en mode paysage pour voir le portfolio en plein écran.

portfolio

9/10

uKwehla Kwelang

L’ensemble des œuvres de Sibusiso Bheka remettent en perspective les idées préconçues et réductrices associées au second plus important township noir de Johannesburg. En montrant le contraste, l’artiste met en lumière la résilience et l'espoir qui transcendent les complexités de la société sud-africaine.

Sibusiso Bheka, photographe sud-africain en résidence à la Cité internationale des arts 9/10
© Sibusiso Bheka
Image
Sibusiso Bheka

portfolio

Photographie

L'Institut français

Image
Logo IF + signature

L’Institut français, avec le soutien et par délégation du ministère de la Culture et du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, permet chaque année à plus de 70 artistes du monde entier de bénéficier d’une résidence à la Cité internationale des arts, au cœur du Marais à Paris.

Ce dispositif permet aux artistes de développer des projets de recherche et de création dans toutes les disciplines artistiques. Les résidentes et résidents bénéficient d’un accompagnement artistique de la part des équipes de l’Institut français, des partenaires et de la Cité internationale des arts pour mener à bien leurs projets et rencontrer des professionnels de la scène artistique française.

En savoir plus sur le programme de résidence Institut français x Cité internationale des arts