de portraits
Portrait
Création numérique

Inès Alpha, pionnière du makeup 3D, est à retrouver dans la Sélection Unlock de l’Institut français

Dans une société où la différence, loin d’être célébrée, est encore parfois tragiquement stigmatisée, mon travail autorise le pas de côté.

Grâce à ses filtres aux couleurs chatoyantes et aux formes ondulées, l’artiste Inès Alpha s’est imposée comme la référence mondiale du makeup 3D. Fin 2022, l’Institut français du Nigéria lui consacrait une exposition. 

Son filtre Instagram Hybrid-ID rejoint désormais la Sélection Unlock de l’Institut français, un nouveau catalogue d'œuvres de la création numérique française à découvrir sur supports mobiles (smartphones/tablettes). 

Mis à jour le 11/03/2024

2 min

Après une enfance biberonnée aux jeux vidéo japonais et à Final Fantasy, Inès Alpha entame des études d’animation dans une école d’art, avant de se lancer dans une carrière dans le domaine du luxe et de la mode. Face aux injonctions du secteur en termes de beauté féminine, elle décide alors de s’essayer en autodidacte au makeup 3D, qui lui offre une plus grande liberté pour imaginer des looks atypiques, faciles à se réapproprier. Contrairement au maquillage classique, le makeup 3d permet de créer des filtres animés, parfois interactifs, en réalité augmentée. L’occasion de se libérer de certaines contraintes physiques, mais aussi de se réapproprier son visage et son rapport aux réseaux sociaux. Une nouvelle approche qui fait dès lors la part belle à l’hybridité et à l’expérimentation de soi. 

Inspirée par les fonds marins et par ses habitants, à la fois multicolores et tout en mouvement, les makeup 3D d’Inès Alpha se caractérisent par des formes audacieuses, qui défient la gravité tout en suivant les mouvements du corps. Fleurs irisées, structures en métal, cristaux mystérieux ou tentacules végétales s’adaptent ainsi à tous les visages, et font office à la fois de maquillage, d’accessoires, de bijoux ou de masques, sans réelle distinction entre la peau et ses protubérances totalement assumées. La force de la réalité augmentée, c’est que contrairement à la 3d réalisée en post-production, elle permet de s’adapter en temps réel à tous les visages, et d’assumer des identités polymorphes qui colonisent aussitôt les réseaux. A la recherche d’identités et de versions de soi qui changent et se mettent à jour selon la fantaisie du moment, sans jamais figer les utilisateurs ou les renvoyer à une image fixe d’eux-mêmes. A la manière des drag queen, une autre des inspirations d’Inès Alpha. 

Très active sur les réseaux, où elle dissémine ses filtres qui seront bientôt repris sur tous les feed, Inès Alpha est également de plus en plus souvent exposée dans le circuit de l’art contemporain, comme au Grand Palais Éphémère, à la Tate Modern ou encore à Art Basel. Récemment, son travail était également présent au Museu do Amanã (Rio de Janeiro), au Forward Festival (Berlin), au Future Fashion Summit, au Cube Garges, aux Teatros del Canal (Madrid), et à l’Institut Français du Nigéria, pour sa première exposition en solo. Figurant parmi les lauréates des 100 Femmes de Culture en 2023, Inès Alpha collabore fréquemment avec le monde de la mode, de Prada à Dior, en passant par Nike et Burberry. Elle a également créé des filtres en collaboration avec les Rolling Stones, et a travaillé avec l’influenceuse virtuelle Lil Miquela ou encore avec la chanteuse Yelle. 

  • 2017

    2017

    Inès Alpha se lance dans le makeup 3D.

  • 2023

    2023

    Participation au Palais Augmenté 3.

  • 2023

    2023

    Exposition à l'Institut français du Nigéria.

L'institut français, LAB