de portraits
Image
Mathieu Pradat
Crédits
Mathieu Pradat © Helena Fikerova
Portrait
Création numérique

Mathieu Pradat

Les médias immersifs sont une forme d’expression qui permet d’explorer de nouvelles voies dans notre façon de ressentir des émotions à travers des histoires.

Mathieu Pradat développe depuis une dizaine d’année des narrations qui se déploient dans des environnements sensoriels en réalité augmentée. 

Mis à jour le 03/08/2021

2 min

Formé à l’architecture à l’école Malaquais, Mathieu Pradat a écrit et réalisé de nombreux films sur la ville ou l’architecture, sélectionnés et primés en festivals, avant de se tourner vers les nouveaux médias. En 2010, il cofonde avec Marie Eve Roques La Prairie, à la fois atelier d’architecture et maison de production de films. Après un court métrage de fiction, Le Chien (2015), qui racontait les conséquences d’un accident de voiture sur la vie d’une famille, le réalisateur signe en 2017 Proxima, sa première œuvre en VR. Cette rencontre initiale avec ce médium interactif sera suivie de nombreux autres projets.

The Roaming, montré à Venice VR dans le cadre de la Mostra de 2018, se présente ainsi comme une pièce de théâtre interactive qui met le spectateur aux prises avec deux enfants qui cherchent leur mère dans un marécage du Mississippi. Plus récemment, le triptyque Rencontres propose aux utilisateurs une déambulation sur une vaste étendue d’eau peuplée de mystérieuses figures qui se dérobent.

Les œuvres interactives de Mathieu Pradat multiplient les procédés pour créer des expériences immersives en free roaming, où le spectateur évolue au gré de ses envies dans des environnements mixtes. Tandis que le casque VR permet de modéliser des espaces en trois dimensions, le recours à de vrais comédiens et à des décors réels permet de créer des environnements sensoriels multifacettes.

Dans The Roaming, représenté plus de trois cent fois dans le cadre de la Mostra de Venise, la sensation de marcher dans un marais plongé dans la nuit est ainsi renforcée par l’utilisation d’un sol détrempé et d’un comédien en chair et en os, qui interpelle le spectateur et l’invite à chanter avec lui. Mathieu Pradat reste ainsi persuadé que la réalité virtuelle et la réalité augmentée sont des médiums que les auteurs et les créateurs indépendant doivent s’approprier.  

Le dernier projet en date de Mathieu Pradat, Rencontres, a été développé en partenariat avec l’Institut Français et a fait l’objet d’une résidence de création à l’Alliance Française de Quito (Equateur) en 2019. Il s’agit d’une expérience en trois parties au casque en réalité virtuelle dans laquelle le spectateur déambule pieds nus sur une fine couche d’eau, à la rencontre d’une foule d’humanoïdes, d’oiseaux, et de machines. Autant d’éléments dont la position et le comportement évoluent en fonction de différentes positions adoptées par les précédents utilisateurs. Leurs réactions sont enregistrées et modifient l’œuvre en permanence, qui devient ainsi véritablement polyphonique.

En évolution constante, Rencontres fait actuellement l’objet d’une seconde résidence de création au Grenier à sel, au sein du festival d’Avignon, et s’apprête également à être montrée à Taïwan, dans le cadre de la prestigieuse résidence XR.

  • 1999

    1999

    Diplômé de l’école d’architecture de Malaquais.

  • 2010

    2010

    Création de La Prairie, atelier de production et d’architecture.

  • 2015

    2015

    Le Chien, court métrage de fiction.

  • 2018

    2018

    The Roaming, sélectionné à la Mostra de Venise.

  • 2019

    2019

    Rencontres, à l’Alliance Française de Quito (Equateur)

L'Institut français et l'artiste

Mathieu Pradat était programmé dans le cadre du Festival Les Ailleurs, un évènement partenaire des Digital Crossroads de l'Institut français.

En savoir + sur les Digital Crossroads

L'institut français, LAB