de portraits
Portrait
Cinéma
Création numérique

Michel Reilhac

La réalité virtuelle n’est pas une expérience physique complètement crédible sur le plan sensoriel aujourd’hui. Le rêve pour moi, ce sera le jour où nous pourrons vivre ces expériences extraordinaires avec une panoplie de sensorialités beaucoup plus larges que celles d’aujourd’hui.

Directeur du Forum des Images, puis d’Arte France Cinéma, Michel Reilhac se consacre désormais à l’écriture transmédia et aux expériences immersives. Réalisateur de plusieurs films en réalité virtuelle, il est aujourd’hui curateur de la section VR Expanded de la Biennale de Venise. 

Mis à jour le 18/10/2021

2 min

Michel Reilhac est nommé directeur général du Forum des Images en 1993, avant de prendre la tête d’Arte France Cinéma de 2002 à 2012. Il est également producteur indépendant avec sa société Mélange, et a été un temps directeur de Submarine Channel, une société de production basée à Amsterdam, où il réside actuellement.

Son parcours comprend aussi des créations en tant que danseur contemporain et producteur de tournées pour de grandes compagnies de danse. Il a notamment mis au point Le grand bal en 1993, une tentative d’hybridation entre la forme vieillissante du bal et la danse contemporaine. Spécialiste reconnu des transmédias, régulièrement invité dans les festivals et les conférences internationales, il démissionne en 2012 de ses fonctions chez Arte et décide de se consacrer à l’écriture et à la réalisation d’expériences immersives. 

Riche de sa longue expérience au sein des institutions dédiées à la production et à la promotion d'œuvres multimédias, Michel Reilhac décide en 2012 de se consacrer entièrement à sa passion : l’écriture transmédia. Spécialiste de la réalité virtuelle et augmentée, qu’il pratique également en tant que réalisateur, il est désormais directeur des études au Collège Cinéma de la Biennale de Venise, et curateur de la section VR Expanded.

Ses recherches portent notamment sur la notion de présence dans les expériences narratives immersives : il s’intéresse ainsi au design d’avatars et aux différentes façons dont l’utilisateur peut s’inscrire physiquement dans les metaverses (des mondes virtuels liés à Internet). Désireux d’enrichir la dimension sensorielle des expériences en réalité virtuelle, il expérimente autour des nouvelles technologies qui permettent, en plus de l’image et du son, de stimuler l’odorat et le toucher des utilisateurs. 

Depuis quelques années, Michel Reilhac se consacre à la réalisation d’expériences hybrides, souvent avec l’appui de casques de réalité virtuelle. Viens !, dont l’avant-première a lieu à Sundance en 2016, plonge le spectateur dans un univers sensuel où huit acteurs nus, plongés dans un décor cotonneux composé d’une structure blanche gonflable, échangent des caresses et connaissent une profonde transformation spirituelle afin de ne faire qu’un avec le monde. Persuadé que la réalité virtuelle médium permet de « vivre la danse de l’intérieur », Michel Reilhac signe également Fugue VR, réalisé en collaboration avec le danseur Yoann Bourgeois. Dans ce spectacle de danse participatif, les spectateurs sont amenés à expérimenter autour des notions de vide et de fragilité. 

Fugue VR
Fugue VR
  • 1993

    1993

    Il est nommé directeur général du Forum des Images.

  • 2002

    2002

    Il prend la tête d’Arte France Cinéma.

  • 2016

    2016

    Viens! est présenté à Sundance.

  • 2018

    2018

    Fugue VR, avec Yoann Bourgeois.

  • 2021

    2021

    Co-curateur de Venice VR Expanded, dans le cadre de la Mostra de Venise.

L'Institut français et l'artiste

Michel Reilhac est co-curateur de Venice VR Expanded, dans le cadre de la Mostra de Venise. Venice VR Expanded 2021 a été présenté par le CentQuatre, en partenariat avec la société Diversion cinema et avec le soutien de l’Institut français, du CNC et d’Unifrance. 

L'institut français, LAB