de zooms
Zoom
Débat d'idées
Image
Mosaïque DT Dialogues euro
Crédits
« Face à la guerre - dialogues européens » à Prague, le 14 novembre 2023
© Eva Kořínková

Nouvelle étape des « Dialogues européens » à Varsovie les 11 et 12 mars 2024

Après Prague et Vilnius à l’automne dernier, le nouveau cycle de débats publics « Face à la guerre – dialogues européens » initié par l’Institut français fait étape dans la capitale polonaise. Autour de la thématique « La recherche et le défi de la connaissance face à la guerre » et en présence d’une trentaine d’invités européens, deux journées de discussion, accessibles et ouvertes à tous, seront organisées dans des formats variés au sein de plusieurs lieux de Varsovie. 

Mis à jour le 07/03/2024

2 min

Quelle histoire européenne partageons-nous ? Quels récits structurent, à Riga, à Madrid, à Sarajevo ou à Dublin, le lien à la construction européenne et au projet européen ? Vers quelles figures historiques, vers quels événements majeurs se tourne-t-on ici et là pour parler d’Europe ? Quelle conscience en avons-nous ailleurs ?

Ces questions – parmi d’autres – se posent avec une acuité nouvelle depuis l’invasion russe de l’Ukraine en février 2022. Les équilibres géopolitiques évoluent, tout autant que la carte mentale du continent avec, en particulier, une attention renouvelée à la frontière orientale européenne. Dans un contexte marqué à la fois par les instabilités et les transitions, il apparaît urgent de favoriser une meilleure compréhension de « ce qui se joue ici et là ».

Le projet « Face à la guerre – dialogues européens » initié par l’Institut français vise précisément à ouvrir des cadres de discussion permettant à la fois de mieux appréhender les contextes locaux et d’aborder les bouleversements en cours en Europe. Des experts et professionnels européens et venant d’autres régions du monde, issus des sphères universitaires, de la recherche, des think tanks, des médias et de la culture, sont invités à croiser leurs regards dans des formats facilitant les interactions directes avec des représentants de la société civile et le grand public.

Deux étapes ont déjà eu lieu à Prague dans le cadre du Prague European Summit et à Vilnius sur la thématique « La culture et l’imaginaire face à la guerre » à l’automne 2023, avec des intervenantes et intervenants tels qu’Oleksandra Matviichuk, co-lauréate du Prix Nobel de la Paix en 2022, Luuk van Middelaar, expert en géopolitique néerlandais, Constantin Sigov, philosophe ukrainien, et Thomas Gomart, directeur de l’Institut français des relations internationales (IFRI). Près de 40 intervenants et modérateurs issus de 12 pays européens ont pris part à ces sessions.

 

La recherche et le défi de la connaissance face à la guerre 

À Varsovie les 11 et 12 mars, l’accent sera mis cette fois-ci sur « La recherche et le défi de la connaissance face à la guerre ». Il s’agira d’évoquer dans quelle mesure le surgissement de la guerre sur le continent européen bouscule la production et la diffusion des savoirs et de l’information. Des intervenants d’une dizaine de pays européens débattront au sein de l’Université de Varsovie, en public et dans des formats favorisant les interactions, de thématiques telles que : « L’Europe et l’impensé de la guerre », « La frontière orientale dans l’imaginaire européen », « L’avenir de la recherche se joue-t-il à l’Est ? », « Où est l’Europe ? Récits et enjeux mémoriels », « Comment mener une enquête en temps de guerre ? », « Le jour d’après la guerre… », etc. Dans un format café-débat animé par Ouest-France et Gazeta Wyborcza, des journalistes échangeront sur le défi d’« Écrire la guerre » face au temps long qui s’installe. La galerie nationale d’art Zachęta accueillera également une table ronde sur la question du genre au sein de la guerre et l’Institut du reportage dédiera une séquence au reportage de guerre en présence notamment du journaliste et auteur Olivier Weber.

Parmi les invités ayant confirmé leur présence : Anna Colin-Lebedev, Université Paris-Nanterre ; Françoise Daucé, EHESS à Paris ; Judy Dempsey, Carnegie Europe ; Nadia Hachimi-Alaoui, Centre Jacques Berque à Rabat ; Dagmara Jajeśniak-Quast, Viadrina Center for Polish and Ukrainian Stories ;  Natalia Otrishchenko, Centre d’histoire urbaine de Lviv ; Constantin Sigov, Université Mohyla à Kyiv ; Céline Spector, Sorbonne Université à Paris et Collège d’Europe à Bruge ; Andreas Umland, Institut suédois des Relations internationales à Stockholm ; Teuta Vodo, Université Paris Cité et Sciences Po Paris ; Diana Vonnak, Université de Stirling ; etc. 

Découvrir le programme

L'institut français, LAB