d'oeuvrescross
-22.7°C, de Molécule
Musique

#128

Oeuvre

1 min

-22.7°C, de Molécule

-22.7°C est le nouvel album du compositeur de musique électronique Molécule, enregistré lors d'une expédition au Groenland. Vaste projet transmédia, cette rave polaire se décline entre concerts, livre, film et expérience de réalité virtuelle.

 

© Vincent Bonnemazou
cross

Molécule, producteur voyageur

Né en 1979 à Grenoble, le musicien et disc-jockey français Romain Delahaye, alias Molécule, est encore étudiant en psychologie et sociologie lorsqu'il sort son premier album, In Dub V1.0, en 2006. Il fait alors partie du courant dub et abstract hip-hop des années 2000, au côté de High Tone, Zenzile ou Ez3kiel.

 

Molécule entame un virage plus techno à partir de 2010, quand il décide de quitter ses études pour se consacrer uniquement à la musique.

 

Fasciné par la mer, marqué par ses souvenirs de vacances en Bretagne quand il était enfant, Romain Delahaye part en 2013 enregistrer un album entier sur un chalutier au milieu de l’Atlantique nord, 60° 43' Nord. En 2017, il réitère l’expérience, avec un deuxième album produit dans des conditions extrêmes, -22.7°C.

 

cross

Un témoignage sonore et initiatique

Enregistré et mixé lors d’une expédition de plus 37 jours à Tiniteqilaaq, petit village Inuit situé dans l'est du Groenland, -22.7°C marie musique techno sombre, mélancolique, et enregistrements des bruits de la nature (craquements de la glace, houle, vent).

 

L’album sera décliné en un projet transmédia incluant un livre relatant son voyage au Groenland au travers de lettres et de photos, un film documentaire, et une expérience en réalité virtuelle réalisés sous la supervision du réalisateur Jan Kounen (Dobermann, Blueberry).

 

Le projet déploie ainsi les deux volets du voyage « initiatique » de Molécule : extérieur (voyage, environnement, aventure) et intérieur (découverte de soi, expériences chamaniques).

cross

Une bande-son sensorielle

Pour rejoindre le désert glacé de l'enregistrement de -22.7°C, il aura fallu à Romain Delahaye, à son vidéaste, Vincent Bonnemazou et à leurs 100 kilos de matériel (micros, caméras, home-studio) deux avions, deux hélicoptères et huit heures de chiens de traîneau !

 

Molécule a pu enregistrer les sons de la mer et de la banquise tels qu'il les entendait grâce à un kit binaural qui reproduit la perception de l’oreille humaine. Il a ainsi pu partager son immersion dans le Grand Nord polaire avec les spectateurs du concert donné àl’Élysée Montmartre du 8 mars 2018, grâce à une diffusion spatialisée de ses compositions.

cross

Une rave polaire

Molécule est porté par la maison de production ZORBA, à l'origine du projet transmédia « French Waves », qui retrace l’histoire de la musique électronique française des années 90 à nos jours.

 

Molécule a présenté en mars 2017 son projet transmédia-22.7°C au festival South by Southwest (SXSW), événement mondial de l’industrie musicale, cinématographique et tech à Austin (Texas), devenu un rendez-vous incontournable des créateurs de startups.

 

Avec son tourneur Miala, il présente son live dans une tournée européenne (Eurosonic à Groningen, The Great Escape à Brighton...).

 

MOLECULE - Behind "-22.7°C" (Short documentary)
cross
L'Institut français et le projet

La « tournée augmentée » de Molécule – associant concert, performance audiovisuelle et réalité virtuelle – est soutenue par l’Institut français.

 

Après s’être produit en Espagne, en Suisse, en République tchèque, en Slovaquie, en Pologne, au Japon et au Mexique en 2018, l’artiste poursuit sa route aux États-Unis, au Canada, en Suisse et aux Pays-Bas en 2019.