d'oeuvrescross
Adama, de Simon Rouby
Cinéma

#35

Oeuvre

1 min

Adama, de Simon Rouby

Avec le film d'animation Adama, Simon Rouby évoque la Première Guerre mondiale à travers un regard nouveau, celui d'un enfant qui a traversé le monde pour sauver son frère de l'horreur des tranchées.

© Naia Productions – Pipangaï – France 3 Cinéma – Albatros Productions
cross

Le street art et l'académisme

Simon Rouby commence sa carrière d'artiste comme graffeur. Souhaitant améliorer sa technique du dessin, il intègre en 2001 l'école Émile Cohl de Lyon, puis les Gobelins à Paris en 2004, avant de parfaire son apprentissage au California Institute of the Arts.

 

Durant ses études, il réalise deux courts-métrages d'animation : Blindspot et Le présage (2007), qui seront suivis, trois ans plus tard, de La Marche. Le scénariste Julien Lilti découvre alors son travail et lui propose de collaborer à la création d'un long-métrage d'animation.

 

Après huit années de travail, Adama sort dans les salles en 2015 et rencontre un succès immédiat.

cross

Un film audacieux

Pour Simon Rouby, Adama est avant tout un conte sur le passage à l'âge adulte. Pour sauver son frère envoyé dans les tranchées de Verdun pendant la Première Guerre mondiale, le jeune héros brave l'interdiction de quitter son village, situé quelque part en Afrique, et s'aventure seul dans un monde dangereux.

 

Pour la réalisation de son film, Simon Rouby mélange techniques traditionnelles – les visages ont d'abord été sculptés dans l'argile – et nouvelles technologies. Il espère ainsi donner plus de vie à ses personnages et estomper la frontière entre animation et réel.

cross

Une page d'histoire

C'est après avoir rencontré le petit-fils d'Abdoulaye N'Diayé, dernier survivant des tirailleurs sénégalais ayant combattu dans les tranchées, que Julien Lilti, co-scénariste du film, a l'idée du scénario d'Adama.

 

Pour Simon Rouby et son acolyte, il n'est surtout pas question de juger, mais simplement de mettre en lumière une partie de l'histoire commune qui unit la France à l'Afrique. Des liens d'autant plus importants à rappeler aujourd'hui que les flux migratoires de l'Afrique vers l'Europe se sont intensifiés.

cross

Un film qui voyage

En 2014, alors qu'il est encore en production, Adama reçoit au Festival international du film d'animation d'Annecy le prix de la Fondation Gan, qui récompense le meilleur « work in progress » (projet en cours).

 

Ce prix sera suivi de beaucoup d'autres après la sortie du film : en plus de ses nominations dans la catégorie Meilleur film d'animation aux European Film Awards en 2015 à Berlin et aux César en 2016, Adama est sacré Meilleur long-métrage à l'Anim’est de Bucarest en 2015. La même année, il reçoit le prix du Meilleur scénario au Festival d’Annaba du film méditerranéen, en Algérie.

Adama, by Simon Rouby
cross
L'Institut français et le projet

Adama (2015) est diffusé à l’international par l’Institut français.

 

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 titres permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.