d'oeuvrescross
L'Aigle et le Dragon, de Serge Gruzinski
Débat d'idées
Livre

#32

Oeuvre

1 min

L'Aigle et le Dragon, de Serge Gruzinski

L'Aigle et le Dragon est un essai sur la conquête du Mexique par les Espagnols et la tentative de conquête de la Chine par les Portugais au XVIe siècle. De la réussite de l'une à l'échec de l'autre, il n'y a qu'un pas...

© Fayard
cross

Historien de l’Amérique latine

Directeur de recherches au CNRS, spécialiste de l'Amérique latine, Serge Gruzinski enseigne également à l'École des hautes études en sciences sociales, à Paris. Ses travaux portent tout particulièrement sur le mécanisme de la colonisation espagnole en Amérique latine : à l'origine d'un métissage entre les peuples, la colonisation représente un premier pas vers la mondialisation d'aujourd'hui.

 

Après La Pensée métisse en 1999, Serge Gruzinski a publié L'Aigle et le Dragon en 2012 et La Machine à remonter le temps en 2017.

cross

À la conquête des nouveaux mondes

L'Aigle et le Dragon, Démesure européenne et mondialisation au XVIe siècle dresse un parallèle entre la conquête espagnole du Mexique et la tentative de conquête de la Chine par les Portugais au même moment, dans les années 1520. Alors qu'Hernan Cortés réussit à créer la Nouvelle Espagne en 1522, la conquête portugaise ordonnée par le roi Manuel et conduite par Tomé Pires échoue en Chine et se termine par l'exécution des Portugais faits prisonniers en 1523.

 

Quelles différences entre les deux événements ? Comment les Espagnols réussissent-ils là où les Portugais essuient un échec ? Autant de questions auxquelles Serge Gruzinski tente de trouver des réponses dans un ouvrage, dont le titre fait référence aux emblèmes des deux pays visés par les Européens.

cross

Deux conquêtes opposées

C'est la concomitance des deux conquêtes qui a donné à Serge Gruzinski l'idée de les mettre en parallèle. Pourtant, les différences sont de taille : l'une a pour cadre l'Amérique, l'autre l'Asie ; la première est une initiative personnelle d'Hernan Cortés, alors que la seconde répond à un ordre de mission du roi Manuel. Les Espagnols partent de manière presque improvisée tandis que les Portugais se sont préparés longuement en élaborant une stratégie de conquête basée sur les armes à feu et l'emploi de la terreur, et en chargeant de la mission l'apothicaire Tomé Pirés, auteur de la Suma Oriental – première description européenne de l'Asie du Sud.

 

La conquête qui réussit n'est finalement pas celle qui avait les meilleurs atouts. C'est cette discordance que l'historien a souhaité analyser, en soulignant d'un côté la combativité et la puissance militaire de la Chine, et de l'autre la capacité de manipulation d'Hernan Cortés qui réussit à gagner la confiance d'une partie du peuple aztèque.

cross

Un pas vers la mondialisation

Dans L'Aigle et le Dragon, Serge Gruzinski analyse les conséquences de cette première étape vers la mondialisation. Les conquêtes ne sont pas uniquement des prises de pouvoir par les puissances européennes, mais aussi la création de territoires hybrides où les peuples et les cultures se métissent. L'ordre mondial est ainsi bouleversé pour la première fois, avec notamment la destruction des civilisations aztèque et maya.

 

L'Aigle et le Dragon a été traduit en anglais pour l'éditeur Polity Press en 2014, en allemand pour Campus Verlag en 2014 et en portugais pour l'éditeur brésilien Companhia das Letras en 2015.

cross
L'Institut français et le projet

L'Aigle et le Dragon a été traduit en allemand et en portugais avec le soutien de l'Institut français. Par ses programmes d'appui à la traduction, l'Institut français participe à la diffusion des sciences humaines de langue française dans le monde entier.