d'oeuvrescross
Amanda, de Mikhaël Hers
Cinéma

#255

Oeuvre

2 min

Amanda, de Mikhaël Hers

Amanda, premier film de fiction évoquant les attentats du 13 novembre, est le troisième long-métrage de Mikhaël Hers. Une œuvre solaire et bouleversante sur le deuil et la paternité.

© Nord-Ouest Films
cross

Cinéaste de la jeunesse envolée

Après des études d’économie, Mikhaël Hers intègre le département production de la FEMIS (École nationale supérieure des métiers de l'image et du son). En 2006, il réalise son premier moyen-métrage, Charell, sélectionné à la Semaine de la critique à Cannes. Trois ans plus tard, son moyen-métrage Montparnasse est primé à la Quinzaine des Réalisateurs et récompensé du prix Jean Vigo. Le réalisateur s’attaque au long-métrage en 2010 avec Memory Lane, puis Ce sentiment de l’été en 2015.

 

Réalisé en 2018, Amanda ancre les œuvres de Mikhaël Hers dans un cinéma mélancolique et délicat, où la ville ensoleillée est à nouveau, comme dans ses deux premiers films, un écrin au deuil.

cross

Se reconstruire après le drame

À 24 ans, David (joué par Vincent Lacoste) jongle entre plusieurs petits boulots. Vivant au jour le jour, au seuil de sa vie d’adulte mais toujours un pied dans l’enfance, le jeune homme voit son existence bouleversée lorsque sa sœur est tuée dans un attentat.

 

Du jour au lendemain, David doit alors prendre en charge sa nièce de 8 ans, Amanda (jouée par Isaure Multrier). Ces deux-là vont se soutenir, s’apprivoiser et se faire grandir le temps dans un Paris meurtri mais baigné de lumière.

cross

Filmer le deuil

Avec Amanda, Mikhaël Hers choisit d’évoquer les conséquences des attentats du 13 novembre par le prisme de l’intime. Il ne filme pas l’événement lui-même mais plutôt ses conséquences sur la vie des personnages.

 

En dépit du sujet tragique, le film est porté par une grâce et une douceur infinie. David, le grand enfant, et Amanda, la petite fille, cheminent main dans la main sur le douloureux chemin d’un deuil. Mikhaël Hers les filme en train de marcher, de faire du vélo, de courir dans la grande ville déserte. La déambulation devient alors consolation.

cross

Une belle reconnaissance en Asie

Amanda a été présenté en septembre 2018 à la Mostra de Venise dans la section parallèle Orizzonti.

 

Il a ensuite fait la tournée de nombreux festivals à travers le monde, notamment en Asie où il a été présenté lors du Festival international du film de Jeonju en Corée du sud, à Tokyo au Festival du Film français au Japon et à Hong Kong au French Cinepanorama Film Festival en Chine.

cross
L'Institut français et le film

Amanda, de Mikhaël Hers, est diffusé à l'international par l'Institut français.

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 titres permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde. En savoir + sur le catalogue cinéma