d'oeuvrescross
L'amour a ses réseaux, de Cécile Rousset et Romain Blanc-Tailleur
Numérique

#377

Oeuvre

5 min

L'amour a ses réseaux, de Cécile Rousset et Romain Blanc-Tailleur

Trouver l'âme sœur avec un smartphone n'est peut-être pas aussi simple que les applications de rencontres le promettent. C'est en tout cas le constat que font, avec tendresse et lucidité, les auteurs de cette truculente websérie d'animation.

© Darjeeling productions
cross

Trio des arts décoratifs

Aux manettes de la websérie, on trouve les réalisateurs Romain Blanc-Tailleur et Cécile Rousset, rejoints, sur certains épisodes, par Adrienne Nowak. Tous les trois ont été formés à l'École Nationale des Arts Décoratifs (ENSAD) de Paris. Cécile Rousset a très vite affirmé un goût pour l'animation documentaire avec ses courts-métrages Paul (2005), Je suis une voix (2007) ou Et ta prostate, ça va ? (2015). Elle réalise également les séquences animées de films de fiction comme Le Hérisson (2009).

Après quelques expérimentations inspirées des principes de l’Oulipo — L'Ouvroir de littérature potentielle — (Glong ! en 2008 et Mars en 2012), Romain Blanc-Tailleur aborde la série documentaire animée avec Zooz (2015). Adrienne Nowak a quant à elle porté un premier projet de court-métrage animé basé sur son histoire familiale : Gusla ou les malins (2016). Ces trois écritures donnent son style singulier à L'amour a ses réseaux (2020).

cross

Click and collect

Ernestine « swipe » des profils Tinder à Berlin, mais ne veut pas être le petit piment de Franz. Maxence se noie dans les élucubrations mensongères de son date Grindr. Après un échec amoureux, Melina devient accro aux applications de rencontre jusqu'à en perdre toutes ses illusions. En treize témoignages de quatre minutes, mis en images avec un graphisme pastel et ingénu, L'amour a ses réseaux décrypte les rouages de l'amour au temps d'internet et des smartphones. Un kaléidoscope où la fantaisie et l'humour côtoient parfois une froide mélancolie.

cross

Tiré d'histoires vraies

Avant de devenir une websérie, L'Amour a ses réseaux a d'abord été un blog tenu par la journaliste de Rue 89 Renée Greusard. L'idée lui vient en 2016, à l'issue d'une soirée où une de ses amies lui fait le récit amusé de ses rendez-vous malheureux noués grâce (ou à cause) des applications de rencontre. Elle décide alors de documenter ce nouvel espace de la Carte de Tendre en compilant les récits d'utilisateurs sur un site intitulé « Tinder surprise ». En 2020, plus de 130 témoignages ont été diffusés et la société de production Darjeeling lui propose d'en faire une série animée. Renée Greusard enregistre donc treize histoires emblématiques et les confie à Romain Blanc-Tailleur et Cécile Rousset.

cross

Amour sans frontières

Si la façon dont le virtuel bouleverse les rapports amoureux a déjà fait l'objet d'ouvrages et d'études comme celle de la sociologue suédoise Marie Bergström, L'amour a ses réseaux offre un regard décalé sur ce phénomène. Diffusée sur le portail numérique de la chaîne franco-allemande ARTE, la série a également eu les honneurs de grands festivals internationaux d'animation, comme Annecy, Ottawa ou Manchester. L'épisode « Petit piment » a même reçu le prix du meilleur film d'animation au festival du court-métrage de Berlin.

cross
L'institut français et l'oeuvre

La websérie L'amour a ses réseaux, de Cécile Rousset et Romain Blanc-Tailleur, figure parmi les oeuvres regroupées sur Futurimage, une plateforme offrant un riche panorama de nouvelles narrations sous toutes ses formes. 

Futurimage a été créé à l’initiative de l’Institut Français, en collaboration avec Producteurs d'Expériences Numériques. En savoir + sur Futurimage.