d'oeuvrescross
An Immigrant's Story, de Wanjiru Kamuyu
Danse

#394

Oeuvre

2 min

An Immigrant's Story, de Wanjiru Kamuyu

Avec son solo An Immigrant's Story, Wanjiru Kamuyu interroge tout ce qu’engendre un déracinement, mêlant à sa danse et ses souvenirs des récits intimes de parcours d’immigration.

An Immigrant's Story © Pierre Plancheneault
cross

Du Kenya à la France

Née à Nairobi, Wanjiru Kamuyu découvre enfant la danse classique. En 1999, à 16 ans, elle part pour les États-Unis où elle découvre la danse contemporaine. C’est là aussi, paradoxalement, qu’elle s’initie à la danse africaine. Sa carrière se déroule ensuite entre New York et Paris où elle s’installe en 2007. Elle travaille ainsi avec le chorégraphe américain Bill T. Jones (FELA! en 2010), dans le spectacle Le Roi Lion au Théâtre Mogador (2010) comme avec le metteur en scène Jean-François Auguste (Love is in the Hair en 2019). Elle développe également ses propres créations avec sa compagnie WKcollective, fondée en 2009.

cross

Danse et souvenirs de migration

Danse contemporaine, performance, témoignages… Le solo An Immigrant's Story de Wanjiru Kamuyu est à la croisée des genres. Seule en scène, entourée de 35 chaises noires comme autant de voix invisibles, la danseuse mêle ses souvenirs à ceux d’inconnus ayant en commun une histoire de migration. Elle y livre les souffrances, le rejet ou la richesse que provoque un déracinement. Wanjiru Kamuyu mêle une danse mélangeant techniques contemporaines et africaines à des paroles qui résonnent. Sa gestuelle sonne alors comme un exutoire.

“An Immigrant’s Story” | Wanjiru Kamuyu [trailer] EN
cross

19 histoires comme inspiration

Créé en 2020 au Festival International des Arts de Bordeaux, An Immigrant's Story prend racine en 2017. Wanjiru Kamuyu est alors chorégraphe pour le projet Euroculture, réunissant 65 jeunes artistes d’Europe de l’Est et 11 réfugiés du Proche-Orient. Leurs histoires de déracinement bouleversent la danseuse. Elle décide d’en faire une pièce pour évoquer la migration au sens large, les changements culturels qu’elle implique, les questions d’intégration comme les rapports post-coloniaux. En 2020, Wanjiru Kamuyu enregistre le témoignage de 19 personnes aux parcours migratoires divers. Ce sont leurs voix que l’on entend dans An Immigrant's Story. Si le solo a été créé en octobre 2020, la chorégraphe continue de recueillir des témoignages d’immigration. Elle les met à disposition du public. Wanjiru Kamuyu a également écrit un film de danse inspiré de cette création, La visite, tourné au Palais de la Porte Dorée et réalisé par Tommy Pascal.

cross

Une carrière entre trois continents

À l’image de sa formation multiculturelle, Wanjiru Kamuyu continue, dans sa vie professionnelle, à mêler les influences africaines, européennes et américaines. La danseuse collabore ainsi de près avec la chorégraphe emblématique sud-africaine Robyn Orlin, un travail qui donne notamment naissance en 2017 au solo Portraits in Red. Elle partage aussi un temps de création avec l’artiste burkinabé Hassane Kassi Kouyaté pour sa pièce Maître Harold (2007). Formatrice et professeure, Wanjiru Kamuyu anime aussi de nombreux workshops de danse contemporaine au Mozambique ou au Rwanda. Enfin, elle enseigne à l’école de danse Alvin Ailey de New York, du nom du grand chorégraphe afro-américain.

cross
L'Institut français et l'oeuvre

An Immigrant's Story reçoit le soutien du programme Relance Export 2021 de l'Institut français, qui vise à accompagner à l’international les acteurs français des secteurs créatifs et culturels – artistes et professionnels français ou basés en France (métropolitaine ou ultramarine), dont les projets ont été impactés par la crise sanitaire et qui projettent ou ont l’opportunité, de poursuivre ou développer ce volet d’activités soit à l’identique, soit de manière nouvelle ou transformée.

En savoir + sur Relance Export 2021