d'oeuvrescross
Arbre, de Mylinh Nguyen et Pablo Salaün
Pluridisciplinaire

#221

Oeuvre

2 min

Arbre, de Mylinh Nguyen et Pablo Salaün

Installation sonore présentée à la Nuit blanche de Kyoto 2019, Arbre réunit le talent de deux artistes, Mylinh Nguyen à la sculpture et Pablo Salaün au son. Une œuvre nomade et interactive qui se nourrit de la parole de ses visiteurs.

© DR
cross

Le son et la forme

Après une première performance sonore, Mousse, présentée à l’occasion du festival L’art est dans les bois dans les Côtes d’Armor en 2017, Pablo Salaün et Mylinh Nguyen se retrouvent cette année pour une nouvelle collaboration.

 

Née en 1982 en Bretagne, Mylinh Nguyen est à la fois diplômée de l’École nationale supérieure des arts appliqués et des métiers d'art, et de l’École Duperré. Passionnée par la matière, la sculptrice travaille le cuivre, le laiton ou encore le bronze, des techniques liées à l'industrie, qu’elle transpose dans ses créations.

 

Pablo Salaün, quant à lui, est issu d'un parcours technique. Diplômé en physique, il décroche ensuite un master Image et Son avant de devenir chef-opérateur son.

 

Ensemble, les deux artistes élaborent des créations sculptées et sonores, des orbes blancs suspendus pour Mousse ou encore des « fruits à bouche » avec Arbre.

 

cross

Une forêt de voix

Présentée lors de la Nuit Blanche 2019 à l’Institut français du Kansai, Arbre se présente comme « une structure arborescente bruissante et chuchotante. » Un conglomérat de sculptures en forme de fruits, des œuvres sonorisées pourvues d’une bouche et… d’une oreille !

 

Réalisée en résine blanche, l’œuvre s’organise en un ensemble de cent fruits immaculés. À l’intérieur de ces structures sphériques suspendues, les artistes ont inséré une quarantaine de haut-parleurs qui restituent les mots et les souvenirs dans une forêt de sons. « Les dépôts s’accumulent et constituent une réserve sonore dans toutes les langues et de tous des lieux où la sculpture sera exposée. »

cross

Une œuvre interactive

Dans la salle d’exposition, les visiteurs sont invités à se promener tout en tendant l’oreille. En circulant, ils écoutent les histoires déposées précédemment par un visiteur, et devront à leur tour laisser un message dans la seule structure possédant un micro et représentée par une oreille.

 

Arbre s’enrichit alors au gré des visites, devenant « une machine qui se nourrit de l’intérêt qu’on lui porte ». Une œuvre polyglotte qui raconte en filigrane le territoire dans laquelle elle s’inscrit. Au Japon, où elle est présentée, l’installation est réalisée en partenariat avec le sculpteur Ko Yamazaki.

cross

De la Bretagne au Japon

D’abord exposée sous une forme réduite en 2016 au centre d’art Le Cap de Plérin en Bretagne, Arbre est présentée en 2019 à Brest, à l’Institut français du Kansai lors de la nuit Blanche du 5 octobre, puis à la galerie Seikado à Kyoto.

 

L’installation, au Japon, est réalisée en partenariat avec le sculpteur Ko Yamazaki. Sur place, il assurera la traduction en japonais et le lien avec la galerie.

cross
L'Institut français et le projet

Lauréate du programme de résidence à la Villa Kujoyama, Mylinh Nguyen a réalisé une résidence à Kyoto en 2015.

Arbre bénéficie du soutien de l'Institut français dans le cadre de son partenariat avec la Région Bretagne. En savoir + sur les programmes d'aide à projet en partenariat avec les collectivitiés territoriales