d'oeuvrescross
CHEF.FE – Lucie Leguay, une série de Camille Ducellier
Musique
Numérique

#392

Oeuvre

2 min

CHEF.FE – Lucie Leguay, une série de Camille Ducellier

En cinq épisodes, la web-série CHEF.FE revient sur le parcours de la cheffe d’orchestre Lucie Leguay, et la suit dans sa préparation pour un concert exceptionnel à la Philharmonie de Paris.

CHEF.FE © Upian
cross

Une vocation

Lucie Leguay a d’abord été formée au piano à l’École Supérieure de Musique et de Danse des Hauts de France et au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Maur-des-Fossés. Sous la direction de Jean-Sébastien Béraud, elle s’initie à la direction d’orchestre à la Haute Ecole de musique de Lausanne. Elle est aujourd’hui cheffe assistante dans plusieurs orchestres de réputation internationale. A l’invitation de la Philharmonie de Paris, Camille Ducellier, artiste visuelle et réalisatrice des films Sorcières, mes sœurs (2010), Sorcière Queer (2016) et de la web-série Gender Derby (2018), lui consacre un portrait qui témoigne de la trajectoire d’une femme au sein d’une profession jusqu’à présent essentiellement masculine.

cross

Créer du lien

Tournés dans un format vertical, chacun des cinq épisodes de CHEF.FE nous plonge dans une étape du parcours professionnel de la cheffe d’orchestre Lucie Leguay. On y découvre un métier, ses subtilités, ses difficultés, à travers plusieurs moments marquants : un concert au Grand Palais avec le musicien Wax Tailor, son retour à Lille, où tout a commencé, pour enseigner et diriger des jeunes instrumentistes. Ou encore un voyage au Portugal, auprès de son professeur et mentor Jean-Sébastien Béraud, qu’elle surnomme affectueusement « Maître Yoda ». Ces multiples facettes témoignent de la diversité des tâches auxquelles une jeune cheffe peut être confrontée, et nous permettent de mieux comprendre son rôle au sein d’un orchestre. Comme elle l’exprime elle-même, « je suis la seule à avoir toutes les lignes de la partition, il n’y a que moi qui puisse faire le lien entre les différentes familles qui composent un orchestre ». La série s’achève sur un concert où elle dirige le prestigieux orchestre Les Siècles à la Philharmonie de Paris.

cross

Un format vertical

Le tournage de CHEF.FE a été l’occasion pour Lucie Leguay et Camille Ducellier de constater des parallèles entre leurs pratiques, qui les amènent à toutes les deux occuper une position de pouvoir, tout en les confrontant à des univers encore essentiellement masculins. Le format vertical, démocratisé par les smartphones, se prête particulièrement bien à l’exercice du portrait. Mais Camille Ducellier l’utilise aussi pour déconstruire la figure d’autorité associée au métier de chef.fe. Sa caméra accorde ainsi une attention particulière à la gestuelle de la jeune femme. Elle adopte aussi une approche plus formaliste, en superposant les plans et en multipliant les effets kaléidoscopiques, afin de rendre compte du pendant spirituel de la pratique de la musique.

cross

Une équipe féminine

La série CHEF.FE a été filmée sous la direction de Camille Ducelier par une équipe en majorité composée de femmes. C’est une production d’Upian, en association avec la Philharmonie de Paris, et avec le soutien de YouTube et la participation du CNC et de la SACEM. Depuis le tournage, Lucie Leguay a été nommée en 2020 cheffe assistante de l’Orchestre Philarmonique de Radio France, aux côtés de Mikko Franck.

cross
L'Institut français et l'oeuvre

CHEF.FE de Camille Ducellier figure parmi les oeuvres regroupées sur Futurimage, une plateforme offrant un riche panorama de nouvelles narrations sous toutes ses formes. 

Futurimage a été créé à l’initiative de l’Institut Français, en collaboration avec Producteurs d'Expériences Numériques. En savoir + sur Futurimage.