d'oeuvrescross
Cléo de 5 à 7
Cinéma

#352

Oeuvre

2 min

Cléo de 5 à 7, d’Agnès Varda

Classique des années 1960, Cléo de 5 à 7 (1962) constitue un tremplin pour la carrière d’Agnès Varda et un modèle de liberté pour le mouvement de La Nouvelle Vague, alors en plein essor.

© DR
cross

Réalisatrice de la Nouvelle Vague

Née en Belgique en 1928, Agnès Varda marquera profondément le cinéma français jusqu’à sa mort, en 2019. Après des études à l’École du Louvre, elle travaille auprès du metteur en scène Jean Vilar en tant que photographe de plateau avant de se lancer dans le cinéma en 1955 avec La Pointe Courte, un film qui sort déjà de l’imagerie prédéfinie du septième art. La réalisatrice de la Nouvelle Vague se fait connaître avec Cléo de 5 à 7 (1962), un film sur le cancer qui donne déjà à voir son sujet de prédilection : la femme.

Si Agnès Varda bâtit sa carrière avec des films confidentiels comme Daguerréotypes (1975) ou Les Glaneurs et la Glaneuse (2000), elle connaît quelques succès commerciaux avec Sans toit ni loi en 1985 ou Visage Villages, co-réalisé avec JR. Première femme réalisatrice à avoir reçu un César d’honneur pour l’ensemble de sa carrière en 2001, Agnès Varda a également été distinguée d’une Palme d’honneur en 2015 au festival de Cannes et d’un Oscar d’honneur en 2017, pour son œuvre artisanale et son style unique.

cross

Un récit minuté

Dans Cléo de 5 à 7, Agnès Varda suit Cléo, une chanteuse, de 17h à 18h30. En découpant son long-métrage en tranches horaires très précises, la réalisatrice documente les différentes actions de son héroïne qui consulte une cartomancienne, boit un café, va faire du shopping, fréquente ses amants ou compose une nouvelle chanson avec son musicien et son dialoguiste. Ce film libre, mais prisonnier des contraintes temporelles, se penche surtout sur la peur de mourir de la jeune femme qui attend impatiemment ses résultats d’analyses médicales.

cross

Un tournage atypique

Si Agnès Varda choisit de suivre les moindres faits et gestes de son personnage principal sans discontinuité, son Cléo de 5 à 7 est tourné dans l’ordre chronologique du scénario, un procédé très atypique pour l’époque. En obéissant à ses propres règles et en filmant les rues de Paris, de la Rue de Rivoli au Parc Montsouris en passant par Montparnasse, Agnès Varda rejoint, avec ce film, tout naturellement le mouvement de la Nouvelle Vague.

cross

Un symbole pour la France

Présenté pour la première fois à Cannes en 1962, Cléo de 5 à 7 a eu un impact très important en France, propulsant Agnès Varda sur le devant de la scène. Adulée aux États-Unis, la réalisatrice s’est vue proposer de tourner des biopics sur des chanteuses, comme Édith Piaf. Déclinant toutes ces propositions, la cinéaste qui ne souhaite pas appartenir au système hollywoodien ne cèdera jamais les droits de son film dont même la chanteuse Madonna souhaite reprendre le rôle de Cléo. Le succès outre-Atlantique de ce film français a permis à la réalisatrice de le restaurer, afin de le présenter une nouvelle fois au Festival de Cannes en 2012.

cross
L'Institut français et le projet

Agnès Varda  fait partie de la sélection de réalisatrices françaises, dans le cadres du cycle Pionnières du cinéma proposé par IFcinéma.  

Le film Cléo de 5 à 7 (1962) est diffusé à l'international par l'Institut français.

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 titres permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.

En savoir + sur IFcinéma