d'oeuvrescross
Dans la peau de Thomas Pesquet
Cinéma
Numérique

#359

Oeuvre

5 min

Dans la peau de Thomas Pesquet

Grâce à des techniques pointues, Pierre-Emmanuel Le Goff et Jürgen Hansen nous plongent dans la préparation intense et inédite de Thomas Pesquet alors qu’il s’apprête à conquérir l’espace.

©La Vingt-Cinquième Heure
cross

Deux passionnés d’espace

Après une formation en sciences politiques, en philosophie et en littérature allemande, Jürgen Hansen travaille en tant que journaliste pour la télévision allemande. Après avoir vécu en Espagne aux débuts des années 2000, il s’installe en France où il réalise de nombreux documentaires et reportages comme Zero Gravity: Mission in Space (2016), produit par Pierre-Emmanuel Le Goff, un réalisateur et distributeur français, également fondateur de La Vingt-Cinquième Heure. Sous la houlette de cette société de production qui explore de nouvelles narrations, le duo s’attèle l’année suivante à raconter le quotidien exceptionnel de l’astronaute français Thomas Pesquet dans l’espace à travers plusieurs formats innovants, du grand écran en format planétarium à la réalité virtuelle (VR) en passant par le court-métrage.

cross

Le quotidien d’un astronaute

Documentaire réalisé sous forme de diptyque, Dans la peau de Thomas Pesquet (2018) s’intéresse d’abord à la préparation mentale et physique de l’astronaute français pour l’espace puis à son grand départ pour sa mission spatiale qui se déroulait sur 2016 et 2017. D’une durée de 15 minutes, chaque partie filmée en réalité virtuelle (VR) permet d’explorer les lieux en 360°, du centre d’entraînement de la NASA aux simulations dans la centrifugeuse jusqu’à sa sortie dans le vide spatial et le décollage de sa capsule. À travers des images inédites et immersives, Jürgen Hansen et Pierre-Emmanuel Le Goff donnent à voir des images renversantes du quotidien de Thomas Pesquet, à chaque étape de sa préparation. 

cross

Un guide indispensable

Ne pouvant pas se rendre dans l’espace avec Thomas Pesquet pour réaliser cet ambitieux documentaire en réalité virtuelle, les réalisateurs ont été contraints de longuement discuter avec l’astronaute en amont pour capturer les scènes nécessaires. Le duo a formé le cosmonaute à l’usage de différentes caméras afin qu’il puisse se filmer lui-même et suivre ses coéquipiers pendant toute la durée de la mission. Très enthousiaste à l’idée de garder une trace de son passage dans l’espace, Thomas Pesquet voulait avant tout relever ce défi technique et importer pour la première fois la réalité virtuelle dans une autre dimension.

cross

Un film inédit pour la galaxie

Soutenu par la NASA, Dans la peau de Thomas Pesquet a été célébré dans différents festivals dédiés à la VR comme le festival NewImages, le Earth Day Film Festival ou le 360 Film Festival où il reçut le coup de coeur du jury en 2018. La même année, le documentaire a également été présenté en séance spéciale au Festival de Cannes, avec son œuvre complémentaire 16 Levers de soleil (2018), ce qui a créé un véritable événement autour de cette épopée spatiale multi-format. 

cross
L'Institut français et l'oeuvre

Dans la peau de Thomas Pesquet est présenté sur Culturevr.fr, plateforme de l'Institut français qui dresse un panorama de l'innovation culturelle en matière de réalité virtuelle.