d'oeuvrescross
De chaque instant, de Nicolas Philibert
Cinéma

#254

Oeuvre

2 min

De chaque instant, de Nicolas Philibert

Nicolas Philibert signe un documentaire en trois actes sur l’apprentissage du métier d’infirmier. De chaque instant nous confronte, de la même manière que les étudiants que nous suivons, à la réalité complexe de cette profession, intimement humaine.

De chaque instant, de Nicolas Philibert © Les Films du Losange
cross

Décrypteur de la France contemporaine

Fils d’un professeur de philosophie cinéphile, Nicolas Philibert suit le même chemin que son père à l’université. Après une licence de philo, il comprend qu’il ne souhaite pas devenir enseignant. Convaincu qu’il ne pourra pas passer les concours d’entrée des écoles de cinéma, il cherche à se faire embaucher directement sur les tournages pour faire ses armes. Il réalise son premier stage sur Les Camisards de René Allio en 1970 puis devient assistant-réalisateur.

 

Nicolas Philibert signe des films de montagne et d’aventure sportive pour la télévision, avant de se tourner vers le documentaire avec La Ville Louvre en 1990. Depuis, il porte son regard sur la France contemporaine : une école à classe unique dans Être et avoir (2002), les coulisses de Radio France dans La Maison de la radio (2013), le métier d’infirmier dans son dernier film, De chaque instant (2018).

cross

Le chemin pour devenir infirmier

Pour donner à voir la réalité du métier d’infirmier, Nicolas Philibert découpe son documentaire De chaque instant en trois parties : l’enseignement, la mise en pratique, puis l’échange et les confessions.

 

Au départ, le cinéaste capture les cours, avec la répétition des gestes et les comportements à adopter, entre les piqûres, les pansements, les prises de sang ou la manière de se laver les mains. Un peu mieux aguerris, les étudiants mettent alors en application leur enseignement, à travers un stage. Bref mais intense, ce passage montre la réalité économique, le stress et les tensions au sein des différents services. Enfin, nourris de leur expérience immersive et de retour dans leur établissement, les futurs infirmiers font le bilan avec leur professeur. La pression retombe, le voile aussi, laissant place à des témoignages aussi variés qu’émouvants.

cross

Hommage à une profession

À la suite d’une embolie pulmonaire traitée d’urgence en 2016, Nicolas Philibert a passé quelque temps en soins intensifs. Dans un désir de rendre hommage au personnel soignant, le cinéaste a voulu réaliser un film sur l’apprentissage du métier d’infirmier, avec la possibilité de toujours rattacher ce sujet à l’actualité : remis en cause par la préparation de nouvelles réformes, le monde hospitalier est sous pression. Pendant des mois, le réalisateur suit les étudiants de l’Institut de formation paramédicale et sociale de La Croix-Saint-Simon à Montreuil, qu’il a choisi pour sa grande mixité culturelle et sociale.

 

En cadrant et montant lui-même De chaque instant, Nicolas Philibert a souhaité communiquer la richesse et la complexité de ce métier.

cross

Succès international et rétrospectives

Si le documentaire de Nicolas Philibert a trouvé un fort soutien dans le milieu hospitalier, il a été également encensé par la presse. Après sa présentation au Festival de Locarno, le film a été projeté en avant-première au Festival du film francophone d’Angoulême mais aussi au Canada, en Espagne, en Iran, en Italie, au Mexique et aux Pays-Bas entre 2018 et 2019.

 

Depuis 15 ans, ce sont plus de 120 rétrospectives de l’œuvre de Nicolas Philibert qui ont été organisées à l’international, du Museum of Modern Art (MoMA) à New York aux États-Unis (2003) à l'Institut français de Tokyo au Japon (2019).

cross
L'Institut français et le projet

De chaque instant, de Nicolas Philibert est l'un des 22 films proposés par l'Institut français pour le Mois du documentaire 2019 au réseau culturel français à l'étranger et à ses partenaires.

 

L’Institut français est partenaire à l'international de cette manifestation organisée en France par Images en bibliothèques.

 

En savoir + sur la programmation du Mois du film documentaire 2019