d'oeuvrescross
Deux visions, une série photographique de Caroline Delieutraz
Photographie
Numérique

#435

Oeuvre

5 min

Deux visions, une série photographique de Caroline Delieutraz

Avec Deux visions, l’artiste Caroline Delieutraz juxtapose des photographies de Raymond Depardon avec des prises de vue de Google Street View. En confrontant ces deux types d’images, elle met en perspective deux visions différentes du monde. 

Deux visions © Caroline Delieutraz
cross

Interroger les mécaniques du web

Depuis près d’une décennie, l’artiste Caroline Delieutraz travaille sur les phénomènes qui se situent à la lisière du net et de notre quotidien. Formée aux Arts décoratifs et à l’université Paris 8, elle enquête autour de pratiques aussi variées que le selfie, l’ASMR, le trafic d’espèces menacées ou encore le trolling en ligne. Son travail associe volontiers les procédés do-it-yourself propres à la communauté des makers avec une esthétique épurée et soignée. Elle explore ainsi les différents modes de circulation des images sur les réseaux sociaux, pour questionner le devenir de la création artistique à l’ère d’internet. 

cross

Deux visions opposées

Avec Deux visions (2012), Caroline Delieutraz propose un parallèle entre la prise de vue automatisée produite par Google Street View et le travail du célèbre photographe Raymond Depardon. A partir de 2004, ce dernier parcourt la France à bord d’un fourgon, en s’arrêtant au bord des routes avec sa chambre photographique. Il en naîtra la série La France de Raymond Depardon, qui relève d’une esthétique du banal en immortalisant des magasins, des panneaux, des aires de stationnement. En même temps, à partir de 2007, les voitures de Google entament une entreprise similaire, mais dans des proportions que l’automatisation rendent titanesques. Deux gestes radicalement opposés que Caroline Delieutraz a décidé de faire entrer en dialogue. 

cross

Sur les traces de Depardon

L’installation Deux visions juxtapose des photographies extraites du livre de photographie La France de Raymond Depardon avec des captures d’écran de Google Street View. A travers cette série de diptyques, on découvre ainsi les mêmes lieux, présentés selon deux « visions », qu’a priori tout oppose. D’un côté, le regard de l’artiste, qui transfigure des paysages modestes et les hisse ainsi au rang de lieux d’intérêt. D’un autre, la vision purement utilitariste de Google, qui cartographie le monde et en produit une archive photographique déshumanisée, dénuée d’intentionnalité artistique, mais aux proportions dantesques. 

Expo LAPS – Focus sur une œuvre #3 – « Deux visions » de Caroline DELIEUTRAZ (2012)
cross

Réappropriations artistiques

Avec Deux visions, Caroline Delieutraz souhaitait montrer que « mettre en parallèle les images prises à la chambre avec des captures d’écran, c’est mettre en perspective deux types d’images, deux intentions opposées, deux visions du monde ». En ré-exposant le travail de Depardon pour en modifier le sens, la série questionne aussi la notion de réappropriation en art, notamment à l’heure d’internet. 

Expo LAPS – Rencontre #3 – Caroline DELIEUTRAZ
cross
L'Institut français et l'oeuvre

L'oeuvre Deux visions, de Caroline Delieutraz, est présentée dans l'exposition Escape, voyage au coeur des cultures numériques

Initiée par l’Institut français, l’exposition Escape, voyage au cœur des cultures numériques sera présentée dans les établissements du réseau culturel (Instituts français, Alliances françaises…) ou des établissements et événements partenaires (lieux culturels, foires, salons…), à compter de novembre 2021.

Les membres du réseau diplomatique trouveront les informations pour programmer cette exposition ici