d'oeuvrescross
 Face Nord de la Cie Un loup pour l’homme
Cirque

#205

Oeuvre

2 min

Face Nord, de la compagnie Un Loup pour l’Homme

La compagnie Un Loup pour l’Homme communique dans Face Nord les innombrables connexions qui attachent ou opposent les humains. Le spectacle propose de découvrir ces liens sensibles, sensuels et fragiles que l’art du porté acrobatique explore parfois jusqu’à la rupture.

© Christophe Raynaud de Lage
cross

Main à main

La compagnie lilloise Un Loup pour l’Homme est née en 2005 de la rencontre de deux acrobates, le porteur français Alexandre Fray et le voltigeur québécois Frédéric Arsenault. Ensemble, ils développent des spectacles issus de la pratique des portés acrobatiques, une discipline qui se déroule au sol, presque sans accessoires, jouant perpétuellement avec l’équilibre, la voltige et l’acrobatie.

Plus qu’une virtuosité physique, le porté acrobatique, appelé aussi main à main, représente un véritable langage pour la compagnie. Face Nord, le troisième projet de la compagnie créé en 2011, devient alors un véritable spectacle théâtral. Entre force et grâce, puissance et souplesse, il raconte, au travers ses différents tableaux, les luttes mais aussi les liens affectifs des hommes et des femmes au quotidien.  

cross

Corps propulseurs et projectiles

Face Nord se joue à quatre interprètes : deux porteurs et deux voltigeurs. « Se jouer » est le terme exact pour ce spectacle qui trouve ses racines dans les cours d’école de l’enfance où les confrontations physiques tiennent autant du ludique que du tragique. 

Joutes, portés chevaleresques, harmonies des corps qui soudain passent leurs forces de l’un à l’autre dans des combinaisons à la limite de l’équilibre ou de sa perte, racontent la puissance du lien et sa fragilité.

Le public, installé en quadrifrontal, est à un pas de l’action. Il partage ainsi au plus près, la sensualité amusée que distillent les quatre acrobates de Face Nord, comme s’ils étaient eux-mêmes projectiles ou propulseurs.   

 

cross

Masculin, féminin

Créé en 2011 par quatre hommes (Frédéric Arsenault, Alexandre Fray, Mika Lafforgue et Sergi Parés), Face Nord est repensé dans une deuxième distribution en 2018, cette fois-ci, avec quatre femmes acrobates, deux porteuses et deux voltigeuses (Sanna Kopra, Stina Kopra, Mira Leonard et Lotta Paavilainen).

En transmettant le spectacle à une équipe de femmes, le projet confronte sa première écriture à des corps porteurs d’autres imaginaires et d’autres nuances. De quelle manière cette partition, qui évoque la lutte, la résistance et l’imaginaire sportif, résonne-t-elle avec une fois interprétée par des corps féminins ? En miroir avec la version masculine qui jouait avec la féminité, la version féminine cherche à exprimer dans ces joutes, une certaine masculinité. Une manière pour la compagnie Un Loup pour l’Homme d’alimenter la question actuelle du genre.

cross

Une thématique transfrontalière

Face Nord a été joué, à ce jour, plus de 250 fois en Europe et en Amérique du Nord. Musiques, portés main à main, images, joutes des corps, jeux et comiques d’expression, virtuosités équilibristes et performances acrobatiques sont un langage à part entière qui ne nécessite pas de traductions. La version masculine de Face Nord poursuit sa route pour 2019 en Serbie, en Croatie, au Kosovo et en Roumanie. La version féminine prendra quant à elle son envol en 2020, d’abord en France, puis, dès l’année suite, à l’international.

 

cross
L'Institut français et le projet

La compagnie Un Loup pour l’Homme a bénéficié du soutien de l’Institut français, de la Ville de Lille, et de la Région Hauts-de-France pour le développement des échanges artistiques internationaux. En savoir + sur les programmes d'aide à projet en partenariat avec les collectivités territoriales.

Le spectacle Face Nord a été présenté en mars 2019 au Spring Festival à l’occasion du Focus cirque en région Normandie. En savoir + sur le Focus cirque en région Normandie