d'oeuvrescross
Félicité, d'Alain Gomis
Cinéma

#43

Oeuvre

1 min

Félicité, d'Alain Gomis

Félicité est le portrait d'une femme qui porte bien son nom. Malgré l'adversité, le personnage principal du film d'Alain Gomis est une combattante joviale qui fait résonner sa voix mélodieuse dans tout Kinshasa.

© Andolfi Production
cross

Un réalisateur franco-sénégalais

Né en 1972 à Paris, le réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis a d'abord étudié l'histoire de l'art et fait une maîtrise d'études cinématographiques à la Sorbonne. Il a ensuite animé des ateliers vidéo pour la ville de Nanterre avant de se lancer dans ses propres films. Il a ainsi réalisé trois courts-métrages, Tourbillons (1999), Petite Lumière (2003) et Ahmed (2006), ainsi que quatre longs-métrages, L'Afrance (2001), Andalucia (2008), Aujourd'hui (2013) et Félicité (2017). Il a reçu deux prix du public, pour L'Afrance, au festival du cinéma africain de Milan et pour Andalucia, au festival du film Entrevues Belfort.

cross

Portrait d'une femme valeureuse

Félicité est chanteuse dans un bar de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. Sa vie bascule lorsque son fils de 14 ans est victime d'un accident de moto. Mère célibataire, Félicité est aidée par les membres de son groupe de musique et par Tabu, mécanicien et aspirant poète.

 

Félicité retrace avec authenticité le combat d'une mère courageuse et forte, sans jamais tomber dans le cliché, dans une ville où les rêves et la musique règnent et où la débrouille comble la pauvreté. Un portrait réaliste et gracieux de cette ville et de son héroïne.

cross

Une inspiration familiale

Ce sont d'abord les femmes sénégalaises qui ont inspiré Alain Gomis pour son film Félicité. « À l’origine de celui-ci, il y a des personnages existants, des femmes dont je suis proche, au Sénégal principalement », a-t-il ainsi déclaré. Ces figures de courage que le réalisateur a côtoyées n'acceptent aucune compromission et se battent chaque jour pour améliorer leur quotidien et celui de leur famille.

 

Arrive ensuite un événement malheureux, qui a touché Alain Gomis au plus près : son cousin de 17 ans perd une jambe après un accident. Bouleversé par le sort du jeune homme, son désespoir et cette brusque sortie de l'enfance, le réalisateur décide de s'inspirer de son histoire personnelle pour son film.

cross

Des récompenses internationales

En 2017, le film Félicité a été récompensé en Allemagne par un Ours d’argent au Festival de Berlin, au Burkina Faso par l’Étalon d’or du festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou et aux États-Unis, en 2018, par le Prix du meilleur film étranger au Festival international du film de Palm Springs.

 

Le long-métrage d'Alain Gomis a par ailleurs été de nombreuses fois sélectionné dans des festivals internationaux en 2018 :au Festival international du film de Hong Kong, au Festival international du film de Göteborg en Suède, ainsi qu'aux Oscars.

Félicité by Alain Gomis
cross
L'Institut français et le projet

Félicité (2017) a été soutenu dans le cadre de l'Aide aux cinémas du monde en 2015.

 

Ce programme de l'Institut français apporte son soutien à des cinéastes étrangers sur des projets de films en coproduction avec la France, qu'il s'agisse de longs métrages de fiction, d'animation ou de documentaires de création.

 

En savoir + sur l'Aide aux cinémas du monde.