d'oeuvrescross
Funan de Denis Do

#277

Oeuvre

2 min

Funan, de Denis Do

Film d'animation pour adulte, Funan dépeint les années de captivité d'une famille cambodgienne dans les camps des Khmers rouges. Pour reconstituer ces atrocités, Denis Do use d'images saturées.

© Bac Films
cross

Le pouvoir du cinéma d'animation

Né en 1985 à Paris, Denis Do est d'origine franco-sino-cambodgienne. En juillet 1997, alors qu’il a 12 ans, sa mère l'emmène rendre visite à sa famille au Cambodge. Au cours de leur séjour, a lieu un coup d’État. Denis Do et sa famille fuient le pays. L’épisode marque profondément le cinéaste, qui se met à dessiner et à se passionner pour les arts. Il intègre l’école des Gobelins, où il prend conscience du pouvoir du dessin animé pour dénoncer des sujets qui lui tiennent à cœur.

 

En 1990, Denis Do réalise avec cinq autres élèves Ruban, court-métrage sur un jeune chinois victime de la Révolution culturelle, et continue à se former sur quelques films à succès comme Titeuf ou Zombillenium.

 

En 2019, il réalise seul Funan, inspiré des récits que lui a fait sa mère, rescapée du régime des Khmers rouges.

cross

Récit d'un régime oppressif

Pour son premier film, Denis Do raconte les années de captivité des Cambodgiens, après la prise de pouvoir des Khmers rouges le 17 avril 1975 qui pousse bon nombre de familles, disloquées, à l'exil.

 

Pendant qu'ils rejoignent les camps de travail, Chou, une jeune mère, perd son fils de 3 ans, Sovanh. Pour survivre et espérer retrouver son enfant, elle va devoir jouer les bons petits soldats dans le but d’obtenir un traitement de faveurs et notamment une permission.

 

Propagandes, exécutions, vols d'objets précieux, tortures… Funan passe en revue l'enfer du régime khmer rouge qui a décimé plus d'un quart de la population cambodgienne.

cross

Les souvenirs d'une mère

Marqué par les récits de sa mère, Denis Do a voulu rassembler ces terribles aventures dans Funan. Le choix de l'animation s'est imposé très tôt, car le cinéaste ne souhaitait pas remplacer sa mère par une comédienne.

 

Souhaitant garder une approche réaliste pour raconter son histoire, il a rassemblé, en amont, de nombreuses photos de ces années-là, pour s’en inspirer aussi bien pour les décors que pour ses personnages.

cross

L'aide des studios étrangers

Avec son premier film, Denis Do rafle la récompense la plus prestigieuse qui puisse être offerte à un film d'animation : le Cristal du meilleur long-métrage à Annecy.

 

Pour réaliser Funan, le réalisateur a obtenu des financements à la fois de la Belgique, de la France, du Luxembourg, de la Réunion et aussi du Cambodge, où le réalisateur s’est rendu à de nombreuses reprises pour travailler ses décors.

cross
The Institut français and the project

Funan est diffusé à l'international par l'Institut français. 

 

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 titres permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.

 

En savoir + sur le catalogue cinéma