d'oeuvrescross
Happa No Ko, le peuple de feuilles, de Karin Serres
Livre

#227

Oeuvre

2 min

Happa No Ko, le peuple de feuilles, de Karin Serres

Avec ce roman jeunesse intitulé Happa No Ko, Karin Serres participe poétiquement au débat actuel sur l’écologie, tout en s’inspirant des mythologies japonaises.

© DR
cross

Au croisement des écritures

Née en 1967, Karin Serres est auteure, metteuse en scène et décoratrice de théâtre. Ce sont ses études de scénographie qui la mènent à l’écriture dramatique puis radiophonique, en parallèle de son activité de romancière. Elle est à l’origine d’une cinquantaine de pièces, dont les titres rivalisent en onirisme.

 

Si Karin Serres publie en 2013 son premier roman pour adultes, Monde sans oiseaux, qui reçoit plusieurs prix, son œuvre se tourne principalement vers un public jeune, notamment adolescent, à l’image de Happa No Ko, roman futuriste ayant puisé son inspiration dans les terres japonaises à l’automne 2015.

cross

Dystopie pour adolescents

Happa No Ko se déroule à l’ère de la technologie omnipotente, où la Terre n’est plus qu’un même et vaste pays organisé en quartiers et les machines ont remplacé toute forme d’emplois. Les humains n’ont alors plus qu’une chose à faire : jouer.

 

Dans ce monde de béton où la nature et les êtres magiques qui la peuplaient ont disparu, deux adolescents qui ne se connaissent pas, Madeleine et Ken, se réveillent un matin avec les mains vertes. Serait-ce un nouveau jeu de réalité virtuelle ou un moyen de se reconnecter à la nature et à ses créatures ?

cross

Fable écologiste

C’est en plein débat sur la protection de l’environnement qu’est publié Happa No Ko, en 2018. Alors que la transition écologique tente de se faire une place en France comme au Japon, Happa No Ko se veut conte, au fil duquel la nouvelle génération s’oppose à la robotique grandissante et à la société de consommation afin de sauver ce qu’il reste de naturel et d’humain.

 

À travers son écriture claire et fluide et une fin de roman ouverte, Karin Serres ne tombe ni dans le scénario apocalyptique, ni dans l’optimisme facile : c’est une prédiction plus qu’une mise en garde.

cross

Entre France et Japon

« Happa No Ko, cela veut dire enfant de feuilles », nous explique Karin Serres à travers la voix du héros japonais du livre. Ces petits êtres auraient toujours vécu en harmonie avec les humains, leur apparaissant de temps à autre, entretenant ainsi le lien avec notre environnement et notre imaginaire.

 

Écrit au Japon lors d’une résidence « Hors les murs », le roman de Karin Serres s’inspire de ce folklore japonais. Une ambiance nippone qui se retrouve aussi à travers le jeu vidéo omniprésent. Happa No Ko confronte ainsi attachement traditionnel et divertissements contemporains pour révéler la dichotomie de notre société occidentale.

cross
L'Institut français et le livre

Happa No Ko Le peuple des feuilles, de Karin Serres fait partie de la sélection des Pépites internationales 2019 de l'Institut français et du Salon du Livre et de la Presse Jeunesse de Montreuil.

Ce programme valorise la littérature de jeunesse francophone auprès des apprenants de français dans le monde. En savoir + sur le programme Pépites internationales 2019