d'oeuvrescross
Instraviata, de Léon Maret et Claire Alby
Numérique

#379

Oeuvre

5 min

Instraviata, de Léon Maret et Claire Alby

Faire revivre La Traviata en bande dessinée et en direct sur les réseaux sociaux : voici le pari fou d'Instraviata. Une expérience de vulgarisation de l'opéra où l'esthétique manga des années 90 croise une prodigieuse soprano. Le tout dans une ambiance ludique et bigarrée.

© DR
cross

Chorale a trois voix

Véritable projet transmedia, Instraviata allie trois talents dans des registres différents. Au centre du projet, il y a la soprano franco-danoise Elsa Dreisig, phénomène de l'art lyrique qui a obtenu le prix de la révélation aux Victoires de la musique classique 2016. En campant Violetta à 27 ans, elle devient la plus jeune interprète du rôle depuis Maria Callas. La mise en bulles de l'opéra de Verdi revient à Léon Maret, prix jeune talent de la bande dessinée d'Angoulême en 2010 et auteur de titres à succès comme Séducteurs de rue (2016) et Coco Jumbo (2017). Son style, très inspiré par l'animation japonaise des années 90, donne au récit un ton punk et flashy. Enfin, la réalisation des pastilles documentaires qui accompagnent chaque épisode a été confiée à Claire Alby, déjà auteur de films sur Mozart, Maria Callas ou Berlioz.

cross

Docu + BD + Opéra = ?

Instraviata est un programme web constitué de deux parties qui se répondent. La première est une bande dessinée musicale, où la voix d'Elsa Dreisig interprète La Traviata en karaoké, sur les dessins de Léon Maret. Avec eux, Violetta déboule en coupé sport et combishort fluo, tandis que son histoire d'amour avec Alfredo a des allures de soap autant que d'opéra. À côté de ces épisodes, la réalisatrice Claire Alby propose des docu-story qui décrivent le quotidien de la soprano. Une autre manière de désacraliser le genre en montrant la difficulté de conjuguer vie privée et contraintes professionnelles.

cross

Un chantier titanesque

Pour condenser les trois actes de La Traviata en 30 épisodes de deux minutes adaptés au réseau social Instagram, le dessinateur Léon Maret s'est astreint à une discipline de fer. Il a troqué son crayon pour un iPad afin de dessiner directement en pixels, le format dans lequel est diffusée la BD. Il lui aura ainsi fallu six mois de travail, au rythme de seize heures de dessin par jour. En tout, la production de la série animée et des docu-story s'est étalée sur une année. Un temps nécessaire pour la société Bigger than fiction qui avait déjà œuvré sur un autre projet transmédia avec ARTE, en 2017 : l'insta-BD Été.

cross

L'opéra pour tous

Instraviata affiche une ambition claire : renouer avec les origines populaires de l'opéra en l'amenant à un public plus jeune, à travers les réseaux sociaux et des formats innovants. Avec une augmentation de 12% des abonnés au compte d'ARTE Concert et 2 millions d'impressions (le nombre total de vues sur le réseau Instagram) pendant le mois de mars 2019, le succès est au rendez-vous pour la chaîne franco-allemande.

cross
L'Institut français et l'oeuvre

L’oeuvre est présentée dans l’exposition Machine à Bulles, qui met en valeur les formes innovantes de bandes dessinées, à travers 24 œuvres illustrant les nouvelles expériences de lecture offertes par le numérique.

En savoir + sur "Machine à bulles"

Instraviata fait également partie de la sélection proposée par futurlivre.fr, plateforme qui recense et promeut l’ensemble du secteur du livre innovant.

En savoir + sur futur livre.fr