d'oeuvrescross
Kirikou et la Sorcière de Michel Ocelot
Cinéma

#47

Oeuvre

1 min

Kirikou et la Sorcière de Michel Ocelot

Alors que personne n'y croyait, Kirikou et la Sorcière est devenu l'un des plus grands succès du cinéma d'animation français. Un triomphe dû à la ténacité de son créateur, Michel Ocelot.

© Les Armateurs/Odec Kid Cartoons/France 3 Cinéma/Monipoly/Trans Europe Film/Exposure/RTBF/Studio O
cross

Un cinéaste tenace

Quand on lui demande pourquoi il fait des films, Michel Ocelot répond qu'il est « un pommier qui fait des pommes. Le pommier a du mal à expliquer. »

 

Depuis son enfance, le cinéaste est attiré par la création et le dessin. Il se tourne très vite vers l'animation mais ses débuts de carrière sont difficiles. Sa persévérance sera enfin récompensée avec la sortie, en 1998, de Kirikou et la Sorcière qui fait de lui l'un des maîtres de l'animation française.

 

Depuis, Michel Ocelot a connu beaucoup d'autres succès – Princes et princesses (1999), Azur et Asmar (2006)... Il a également offert, en 2012, une suite aux aventures de Kirikou, avec Kirikou et les hommes et les femmes.

cross

Un conte africain

Kirikou et la Sorcière raconte l'histoire d'un tout petit garçon africain qui souhaite sauver son village de la cruelle Karaba. Mais plutôt que de chercher à la combattre, Kirikou veut surtout comprendre pourquoi la sorcière est méchante. Au milieu de couleurs flamboyantes et de décors très contrastés, Kirikou va alors devoir faire usage de ruse et de courage pour trouver la réponse à sa question.

 

Avec ce film d'une grande candeur, Michel Ocelot impose un style qui lui est propre : un univers onirique où les dialogues restent simples et où les paysages sont enchanteurs.

cross

Une production compliquée

Michel Ocelot a passé une partie de son enfance en Guinée-Conakry et s'inspire, pour la création de Kirikou et la Sorcière, d'un conte africain.

 

La production est cependant difficile : alors que le film a été écrit en une semaine, Michel Ocelot met six ans pour trouver les financements et le réaliser. On lui dit que la nudité des personnages est une mauvaise idée et que l'Afrique ne se vend pas bien.

 

Mais Michel Ocelot tient bon et refuse de dénaturer son œuvre qui réunira finalement près d'un million et demi de spectateurs en France.

cross

Un succès mondial

Après des débuts discrets, Kirikou et la Sorcière est très vite, grâce au bouche-à-oreille, un triomphe en France. Fort de son succès, le film est traduit en 16 langues et s'exporte partout dans le monde. Dès 1999, il est distribué en Suisse, en Italie, aux Pays-Bas, en Suède et en Norvège. Les années suivantes, le film sort également aux États-Unis, en Allemagne et en Grande-Bretagne.

 

Ce succès international est confirmé par de nombreuses récompenses. Kirikou et la Sorcière reçoit des dizaines de prix, dont le Prix du long-métrage au Festival international du film d’animation d’Ukraine ou le prix du Best European Feature Film aux British Animation Awards.

Kirikou and the Sorceress (“Kirikou et la Sorcière”) by Michel Ocelot
cross
L'Institut français et le projet

Kirikou et la Sorcière (1998) est diffusé à l’international par l’Institut français.

 

Le film a été mis en avant pour La fête du cinéma d’animation 2017.

 

L’Institut français propose un catalogue de plus de 2 500 titres permettant au réseau culturel et à ses partenaires de diffuser des films français dans le monde.

 

En savoir + sur le catalogue cinéma.